Skynet de la NSA aurait pu tuer des centaines d’innocents… par erreur

A quoi peut-on s’attendre lorsqu’il s’agit de l’intelligence artificielle utilisée dans des programmes élaborés par des services de renseignement? Probablement, à des victimes innocentes.

Le Skynet réel, créé à l’instar de l’intelligence artificielle qui veut détruire l’humanité dans les films « Terminator », est un programme de surveillance dans les mains de la NSA, l’Agence nationale de la sécurité américaine. Le programme est censé récolter des métadonnées, comme par exemple les noms et les localisations GPS, à partir de téléphones portables au Pakistan dans l’objectif d’identifier et de traquer des terroristes potentiels. L’ayant fait, le programme les frappe avec des drones.

« D’après les métadonnées GSM obtenues, on peut déterminer les aspects du mode de vie, du réseau social et du comportement de travail de chacun »

CbWUpUMWwAEYUgV

L’ensemble de données obtenu, Skynet commence à les analyser pour créer l’image complète d’une personne, prenant en compte ses routines journalières, par exemple où et avec qui elle se déplace, ses fréquents contacts. Au total, l’algorithme analyse environ 80 caractéristiques différentes pour déterminer son appartenance potentielle aux cercles terroristes.

De cette manière, le programme a réussi à traquer Ahmad Zaidan, chef d’Al-Jazeera à Islamabad, en tant que cible voyageant extrêmement vite de Peshawar à Lahore, et de plus, visitant des régions où une activité terroriste intense était enregistrée.

Un algorithme idéal dans le contexte tendu des attaques éclatant ici et là, n’est-ce pas? Seul problème: une récente analyse des documents de la NSA, rendus publics par l’ancien employé de l’agence Edward Snowden, met en lumière des centaines de morts parmi des gens absolument innocents, a indiqué Patrick Ball, expert de Human Rights Data Analysis Group dans un entretien au portail spécialisé Ars Technica.

1021894720
© SPUTNIK. RAMIL SITDIKOV Désapprendre aux robots à tuer en leur lisant des contes

D’après lui, l’algorithme de Skynet est « complètement foireux », capable d’éliminer de multiples innocents. Ces gens auraient pu être qualifiés de terroristes et, selon l’algorithme installé, tuées par des drones ensuite.

Depuis l’année 2004, entre 2.500 et 4.000 personnes ont trouvé la mort dans des frappes de drones au Pakistan, la majorité d’entre elles étaient désignées comme « extrémistes » par le gouvernement américain, rapporte le Bureau du journalisme d’investigation.

La NSA n’a pas précisé comment elle se servait du programme. Quant aux chiffres, elle a analysé les données de 55 millions d’utilisateurs de mobiles pakistanais, vu que la population du Pakistan est estimée à 192 millions d’habitants avec plus ou moins 120 millions de téléphones portables. Alors que Skynet se révèle identifier incorrectement environ 99.000 personnes sur 55 millions.

Et si la NSA s’en servait vraiment à de telles fins… 99.000 victimes innocentes seraient tuées, un bilan plus que triste!

Source : https://fr.sputniknews.com/international/201602181021900155-nsa-skynet-victimes/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.