Si vous n’avez pas entendu parler de Jade Helm 15, vous devriez vous y intéresser

Si « Jade Helm 15 » est un « simple » exercice militaire comme celui durant les attentats du 11 septembre 2001 alors il y a vraiment de quoi s’inquiéter.

Les régions républicaines aux États-Unis désignées comme « hostiles » dans le document de l’opération Jade Helm (curieux encore une fois qu’on en parle pas dans la grande presse ici…)

Un membre du Congrès avertit: « Les patriotes américains ont des raisons d’être inquiets »

Blackhawk
Les légendes urbaines sur des hélicoptères noirs, camps militaires clandestins, tunnels sous les grands aéroports, cabales secrètes, camps de détention cachés, trains chargés de cercueils et sacs mortuaires et autres étaient en circulation bien avant l’Internet. Le Web a juste facilité leur diffusion.

L’une des organisations tea-party a même rapportée une information anonyme selon laquelle il y aurait des trains en mouvement à travers le pays avec des chaînes de type carcéral installées dedans.

La plupart des gens rejettent de tels rapports comme des hyperboles ou les préoccupations de dingues.

Mais maintenant il y a de nouvelles forces puissantes qui joignent leur voix à celles de ceux qui se méfient du gouvernement fédéral, doutent des déclarations publiques officielles et ne sont pas rassurés par l’insistance que tout va bien, y compris des membres du Congrès.

Le représentant républicain du Texas Louie Gohmert, a publié un communiqué mardi répondant aux inquiétudes des électeurs au sujet de Jade Helm 15, un exercice militaire annoncé précédemment destiné à entraîner des milliers de militaires sur des propriétés appartenant à l’État – ou même au privé – à l’extérieur des bases militaires.

Il doit se dérouler dans une demi-douzaine d’états.

« Au cours des dernières semaines, mon bureau a été inondé d’appels se rapportant à l’exercice militaire Jade Helm 15 qui aura lieu entre le 15 juillet et le 15 septembre, 2015. Cette exercice militaire conduit certains à s’inquiéter que l’armée américaine se prépare à la loi martiale », a déclaré Gohmert.

« Certes, je peux comprendre ces préoccupations. Lorsque les dirigeants au sein de l’administration actuelle croient que les principales menaces qui pèsent sur le pays comprennent ceux qui soutiennent la Constitution, des vétérans de l’armée, ou même ceux « se cramponnent aux armes à feu ou à la religion », les américains patriotes ont des raisons d’être inquiets.

« Nous avons vu des gens qui travaillent dans cette administration utiliser leurs positions gouvernementales pour persécuter ceux ayant des croyances en Dieu conservatrices, au pays, et à des notions telles que l’honneur et l’autonomie. En raison du mépris et de l’antipathie pour les vrais patriotes ou même les saints chrétiens persécutés pour leurs croyances chrétiennes, il n’est pas surprenant que ceux qui ont connu ou remarqué une telle persécution soient légitimement méfiants ».

Jade Helm reçoit beaucoup d’attention pour plusieurs raisons, notamment le fait que l’armée a désignées pour son exercice plusieurs régions majoritairement républicaines comme territoires « hostiles ».

« Après avoir servi dans l’armée américaine, je peux comprendre pourquoi les responsables militaires ont pour objectif de vérifier si les groupes des forces spéciales peuvent se déplacer au sein d’une population civile sans être remarquées, et peuvent gérer différents scénarios de menace, » écrit Gohmert. « Durant les cours de sciences militaires, ou durant mes années de service actif, j’ai participé à ou observé des exercices militaires; Cependant, on n’a jamais désigné une ville ou un état existant comme « hostile. » Nous utilisions des noms fictifs avant que de faire une telle chose.

« Après avoir examiné la carte représentant les états et lieux géographiques « hostiles, » « permissifs, » et « 
incertains« , je fus plutôt consterné de voir que les zones hostiles ont étonnamment une majorité républicaine, « s’accrochent à leurs armes à feu et à leur religion, » et croient au caractère sacré de la Constitution des États-Unis. Lorsque le gouvernement fédéral commence, même dans la pratique, des jeux ou des exercices, à considérer toute ville américaine ou état comme « hostile » et essaye d’en prendre le contrôle, le message devient extrêmement calleux et suspect ».

Il a dit que ceux qui sont déjà méfiants à l’égard des excès du gouvernement deviennent encore plus soupçonneux en se demandant « si leur gouvernement big brother anticipe que certains états pourraient commencer une autre guerre civile, ou soient dépassés par des éléments islamistes radicaux étrangers qui ont été signalés juste de l’autre côté de notre frontière.« 

Louie Gohmert
Louie Gohmert

« Un tel étiquetage par un gouvernement, qui n’est normalement pas autorisé à utiliser la force militaire contre ses propres citoyens, est un affront aux résidents de cet état particulier considéré comme « hostile », comme si le gouvernement tentait de provoquer une guerre avec eux. La carte de l’exercice doit changer, les noms sur la carte doivent changer, et le ton de l’exercice doit être complètement revu de sorte que le gouvernement fédéral ne pratique pas intentionnellement une guerre contre ses propres états. »

Plus tôt, c’est le gouverneur du Texas Greg Abbott qui a émis un ordre à destination de la Garde de l’État du Texas pour qu’elle supervise toute activité dans son état afin de d’assurer que « la sécurité, les droits constitutionnels, les droits de propriété privée et les libertés civiles des texans ne soient pas violés. »

« En surveillant l’opération sur une base continue, la Garde de l’État facilitera les communications entre mon bureau et les commandants de l’opération afin de s’assurer que des mesures adéquates sont en place pour protéger les texans », a t-il déclaré au major. Gen. Gerald Betty, le commandant de la Garde de l’État du Texas.

« Ordonner à la Garde de l’État de surveiller l’opération permettra au Texas d’être informé des détails des mouvements de personnel militaire et des horaires d’exercice d’entraînement, et cela va nous donner la possibilité de communiquer rapidement et efficacement avec les communautés locales, la police, le personnel de la sécurité publique et les citoyens. »

L’acteur et
chroniqueur de WND Chuck Norris a soulevé la question dans un commentaire récent.

« La semaine dernière, je riais alors que certains progressistes dans les médias grand public ont essayé de se moquer du gouverneur Abbott parce qu’il avait dit à la Garde de l’État du Texas de surveiller les opérations militaires du Pentagone Jade Helm 15 qui se déroulent cet été dans sept états, dont la Californie et le Texas, » écrit-il.

« Si vous n’avez pas entendu parler de Jade Helm 15, vous devriez vous y intéresser. C’est une mission d’entraînement multi-états pour les soldats des opérations spéciales prévue pour une période de huit semaines en juillet et août, la plupart de l’activité se déroulant sur des propriétés privées, mais parfois publiques, aussi. Le site officiel du communiqué de presse du 24 mars admet que: « Bien que les exercices d’entraînement multi-étatiques comme ceux-ci ne soient pas propres à l’armée, l’ampleur et la portée de Jade Helm met celui-ci à part ». »

Norris a déclaré qu’Abbot avait raison de donner des instructions à Betty.

« Les texans et américains inquiets ne remettent aucunement en question nos braves et courageux hommes et femmes en uniforme. Ils ne font que suivre les ordres. Ce qui est en question ce sont ceux qui tirent les ficelles au sommet de Jade Helm 15 à Washington. Le gouvernement américain dit: « C’est juste un exercice d’entraînement. » Mais je ne suis pas sûr que le terme « juste » ait un quelconque rapport avec la réalité quand le gouvernement l’utilise », écrit-il.

La star de film d'action Chuck Norris
La star de film d’action Chuck Norris


Norris conclut: « Si Washington veut refroidir les braises de la controverse, alors il devrait arrêter d’attiser le feu, comme avec la mise en ligne d’une carte de Jade Helm 15 qui montre « juste » des exercices et qui désigne certaines régions du pays, y compris le Texas, comme « hostiles », selon KHOU 11 News à Houston et vérifié par le Washington Post. »

Il dit que quelle que soit la nature de Jade Helm 15 « en fait, je pense que c’est plus qu’une coïncidence que le directeur du FBI ait confessé en février que la présence de l’ISIS peut être ressentie dans les 50 états des États-Unis« 

« Et que le Pentagone conduise soudainement son plus grand exercice militaire avec chaque branche de l’armée à travers sept états du sud-ouest. Qu’il s’agisse de dissuasion, de démonstration de force, ou de quelque chose de plus secret ou retors, ne soyons pas naïf quand ceci émane de Washington ».

Les responsables du Commandement des opérations spéciales de l’armée américaine ont répondu à certaines des questions de WND sur le sujet, en indiquant par écrit que l’exercice consiste à entraîner les forces d’opérations spéciales à répondre à une crise internationale.

Les responsables ont déclaré qu’ils avaient besoin de s’entraîner dans les zones qui ne se situent pas au sein de bases militaires.

« Des environnements différents offrent des possibilités de tester de nouvelles et uniques expériences d’entraînement », a déclaré l’armée. « Ces environnements ajoutent du réalisme et une valeur d’entraînement plus grande pour les forces d’opérations spéciales américaines. »

Afin de rendre les choses plus lisses, l’armée a dit à WND, que les responsables avaient informé les gouvernements locaux.

Ils ont blâmé pour les informations « inexactes » le hasard ou des « agendas personnels. »

Mais ils ont refusé de répondre à la question de savoir s’il est déraisonnable pour les américains d’être préoccupé par un gouvernement qui retire le droit de s’opposer à l’avortement et de suivre les normes bibliques pour le mariage, par exemple.

 Carte Jade Helm montrant le Texas, l'Utah et la Californie comme "hostiles" (en rouge)

Carte Jade Helm montrant le Texas, l’Utah et la Californie comme « hostiles » (en rouge)


Il y a eu deux réponses générales: celles des conservateurs qui doutent que Washington nous dise toute la vérité, et celles des libéraux qui se moquent des conservateurs.

Parmi les premiers, se trouve le sénateur républicain du Texas Ted Cruz, qui a déclaré à Bloomberg.com, qu’il tentait d’obtenir des réponses de la part du Pentagone.

« Mon bureau a demandé au Pentagone de se renseigner sur cet exercice. Nous sommes assurés qu’il s’agit d’un exercice d’entraînement militaire. Je ne vois aucune raison de douter de ces assurances, mais je comprends la raison de l’inquiétude et de l’incertitude, parce que quand le gouvernement fédéral n’a pas montré qu’il était digne de confiance dans cette administration, la conséquence naturelle est que de nombreux citoyens ne font pas confiance à ce qu’il dit ».

Il a expliqué qu’il avait confiance en Abbott.

« Je pense qu’une partie de la raison [pour les questions] est que nous avons vu, pendant six ans, le gouvernement fédéral ne montrer aucun respect envers les libertés des citoyens. Cela produit la peur, quand vous voyez un gouvernement qui attaque nos droits à la liberté d’expression, ou les droits du deuxième amendement, ou les droits à la liberté religieuse. Cela produit la méfiance. »

« Juste parce que vous êtes paranoïaque, ne signifie pas qu’ils ne cherchent pas à vous avoir, » a t-il averti.

CNN a cité le porte-parole du Pentagone Steve Warren, qui a dit: « Jade Helm est un exercice coordonné et planifié depuis longtemps. Nous ne prenons le contrôle de rien du tout ».

Et le présentateur du « Daily Show » Jon Stewart s’est lancé dans une diatribe: « Oh Seigneur. Encore un autre gaspillage des fonds du Texas qui auraient pu être consacrés à des menaces réelles, comme vos infâmes massacres à la tronçonneuse. Texas, ce n’est pas que je ne trouve pas ça adorable que votre gouverneur pense que votre Garde de l’État pourrait se mesurer à l’armée des États-Unis. C’est comme un petit chien grognant après un gros chien, ou un gamin de 8 ans cherchant la bagarre avec le Predator. »

Mais une agence locale de Fox dans l’Utah a rapporté que la controverse était en train de créer une « tempête » dans cet état.

Et le Houston Chronicle a rapporté un exercice militaire plus modeste appelé Robin Sage de 2002, au cours duquel un shérif adjoint en Caroline du Nord a tiré sur et tué un candidat des forces spéciales.

L’adjoint a dit qu’il n’était pas au courant de l’exercice. Il a fait s’arrêter le camion transportant deux participants parce qu’il était suspect, et il a vu ce qui semblait être deux mitrailleuses dans un sac.

Selon WRAL-TV, le juge dans l’affaire a dit qu’il y avait des preuves que les policiers avaient essayé de soudoyer l’adjoint avec de l’argent factice, aussi.

Source : http://www.wnd.com/2015/05/worry-over-black-helicopters-goes-mainstream/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.