Se vacciner contre la grippe ? Vraiment ?

Pour télécharger cette lettre, cliquez sur « lettre du 17 octobre 2018 »

Bonjour,

Un des adhérents de Libre Consentement Éclairé, nous a fait parvenir les copies de la scandaleuse propagande provaccinale contre les virus de la grippe, diffusée, sans doute à prix d’or, par l’Assurance maladie que vous pouvez lire ou télécharger en cliquant sur « Propagande provaccinale »

A ce sujet, Patrick Ledrappier consacre un des prochains dossiers publiés par Santé Nature Innovation, « Les secrets de la médecine chinoise », à la grippe.

Lecture faite de ce dossier, on se dit que la place des responsables de la santé publique en France devrait être la prison et non pas les confortables hôtels particuliers qu’ils occupent, à nos frais, dans les quartiers historiques de Paris.

Rappelons que depuis notre naissance, nous sommes chaque année tous confrontés aux virus de la grippe et que notre système immunitaire, tel qu’il est actuellement compris par les immunologistes, possède dans son immense bibliothèque toutes les informations nécessaires pour lutter contre lui naturellement en enclenchant la fabrique à anticorps lorsque c’est nécessaire.

Patrick Ledrappier fait le point sur ces virus qui seraient nos ennemis mortels et dont seuls, ceux nommés « influenza » (A,B,C et D), seraient à l’œuvre pour nos détruire à partir de l’automne, en provoquant chez nous les signes que nous connaissons tous, et qui vont de l’éternuement, à la fièvre et aux douleurs musculaires, en passant par le nez qui coule et la toux.

Premier problème : plus de 270 espèces de virus, à ce jour identifiées, provoquent les mêmes signes inflammatoires que les virus « influenza » dès qu’ils pénètrent dans notre organisme…

Il est donc ABSOLUMENT mensonger d’affirmer que ces signes inflammatoires sont automatiquement dus aux virus de la grippe contre lesquels on va bientôt vouloir nous vacciner de force tous les ans !

Autrement dit : aucun médecin ne peut savoir si votre toux, vos maux de tête, vos courbatures, votre nez bouché ou qui coule, ou encore votre fièvre, sont dus aux virus de la grippe ou à un autre ou, encore, à une bactérie !

En effet, pour identifier précisément « le » virus (tant est-il qu’il n’y en ait qu’un seul) à l’origine des inflammations qui nous frappe parfois en hiver, il faudrait pratiquer des analyses qui impliquent des biopsies, des ponctions lombaires et des prises de sang.

Ce n’est, heureusement, jamais fait, mais cela arrange bien l’industrie pharmaceutique vaccinale et ses dealers que sont devenus la majorité des médecins généralistes, car au moindre toussotement, ils vous affirment en chœur « Ce sont les virus de la grippe, vaccinez-vous ! ».

Deuxième problème : comme nous l’avons vu, il existe à ce jour 270 espèces de virus qui donnent exactement les mêmes signes inflammatoires que les virus de la grippe. Mais ce n’est pas tout, ils ne sont pas les seuls dans notre environnement !

Il a été identifié à ce jour 320 000 espèces différentes de virus qui partagent l’environnement des mammifères dont nous faisons partie et, comme par magie, dès l’automne, parmi ces 320 000 espèces différentes de virus, il ne resterait plus que les virus de la grippe pour nous tenir compagnie ?

Précisons également que « dans un mètre cube d’air, on trouve entre 1,7 et 40 millions de virus ! Pour les bactéries, la fourchette est plus basse : entre 860 000 et 11 millions d’individus par mètre cube ».

Pour lire un article consacré à ce sujet, cliquez sur  « Virus »

Soyons sérieux, à chaque inspiration, ce sont au minimum des centaines de milliers de bactéries et de virus différents que nous inhalons et toutes ces bactéries et tous ces virus peuvent provoquer en nous les mêmes réactions inflammatoires que les virus de la grippe !

Selon la très sérieuse étude menée par des Sud-Coréens et publiée dans le Journal of Virology, sans même parler des centaines de milliers de bactéries, 2 millions de virus peuvent pénétrer dans nos poumons pendant un footing (mais seulement entre 17 000 et 400 000 par inhalation en temps normal, ce qui représente un minimum de 105 milliards de virus tous les ans).

Et il faudrait que nous croyions que ces 2 millions de virus sont tous des frères et sœurs et qu’ils n’appartiennent qu’aux seuls virus de la grippe ?

Le vaccin contre la grippe est dangereux et il ne sert à rien d’autre qu’à enrichir l’industrie pharmaceutique vaccinale !

Citons le Dr Anthony MORRIS, virologiste, qui a occupé le très important et prestigieux poste de « chef du Contrôle des vaccins » pour l’administration fédérale des Etats-Unis :

« Il n’y a pas de raison de croire que le vaccin de la grippe soit capable de prévenir ou de diminuer la maladie. Ceux qui fabriquent ce vaccin savent qu’il ne sert à rien, mais ils continuent à le vendre tout de même. »

En savoir plus sur le Dr Anthony MORRIS, cliquez sur « Anthony MORRIS ».

Patrick Ledrappier termine son dossier sur la grippe et les rhumes vus et traités par la médecine chinoise en posant cette question : Grippe et vaccination : Prévention thérapeutique ou arnaque commerciale mortelle du siècle ? 

Sa réponse :

« Toutes les études sérieuses publiées par exemple par la très indépendant revue Cochrane, démontrent la parfaite inutilité de la vaccination contre la grippe (le vaccin n’empêche pas d’attraper la grippe) et s’interrogent sur l’absence d’études de ses effets secondaires.

Rappelons que la vaccination provoque obligatoirement une réaction inflammatoire, et que cette réaction ne peut qu’affaiblir les organismes déjà naturellement affaiblis à cause de l’âge, des traitements médicamenteux, des maladies, du stress ou d’une mauvaise alimentation.

Ces quelques citations afin de vous aider à répondre à la question posée ci-dessus :

« L’évidence suggère que les personnes qui sont vaccinées contre la grippe ont approximativement 10 fois plus de chance de contracter le syndrome de Guillain- Barré que ceux qui n’ont pas été vaccinés. »

Center for Control Diseases (1977).

« Des études nombreuses ont montré que les vaccins contre la grippe donnent peu ou pas de protection contre l’infection et la maladie, et il n’y a aucune raison de croire que les vaccins contre la grippe porcine seront différents. Par exemple, une revue de 51 études distinctes en 2006 a conclu que les vaccins contre la grippe ne marchaient pas mieux qu’un placebo chez 260 000 enfants âgés de 6 à 23 mois. Un rapport publié en 2008 a trouvé que les vaccins contre la grippe chez les jeunes enfants ne conduisaient à aucune différence dans le nombre de visites chez le médecin ou à l’hôpital liées à la grippe. Une étude de 800 enfants asthmatiques a trouvé que ceux recevant le vaccin contre la grippe présentaient un risque accru de visites chez le médecin ou aux urgences relatives à l’asthme. »

Dr. MAE-WAN HO et Prof. Joe CUMMINS, 2009.

La plainte Jane Burgermeister

Regarder en cliquant sur son nom l’interview de la journaliste autrichienne Jane Burgermeister qui, en 2009, a déposé une plainte contre l’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) et des personnalités politiques en les accusant de planifier un crime de masse sur l’humanité, en créant artificiellement en laboratoire le virus de la grippe porcine (A H1N1).

Aussi incroyable que cela puisse paraître, elle a produit des preuves scientifiques en soutien à sa plainte. »

Bonne lecture et résistons !

Notre corps nous appartient et aucun État, aucun fonctionnaire ou aucun médecin ne doit pouvoir nous imposer la moindre vaccination !

Pierre Lefevre



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.