Archives de catégorie : Sciences

Darwinisme et théorie de l’information

http://www.icr.org/article/8192/

D’éminents scientifiques réfutent l’évolution, deuxième partie
par Brian Thomas, M.S. *

En 2011, 29 scientifiques de premier plan adeptes du dessein intelligent ont tenu un colloque sur l’information biologique au cours duquel ils ont comparé l’explication darwinienne standard des origines à d’étonnantes nouvelles découvertes sur les langues biologiques. Le deuxième thème majeur parmi les présentations du groupe traitait des « difficultés dans la création de l’information biologique. » En substance, ils ont essayé de réorganiser des aspects de la création de l’information. Qu’ont-ils découvert?

Continuer la lecture

La thèse DUHEM-JAKI ou l’explication du rôle des croyances chrétiennes dans l’essor de la science comparées aux idées païennes anti-scientifiques en regard des grandes civilisations

Jésus : le Sauveur de la science !

par Eric V. Snow, M.A.
(traduit et abrégé par Michel Lalonde et Laurence Tisdall).

Lorsque nous pensons au rôle qu’a joué le christianisme dans l’avènement de la science, à quoi pensons-nous? À la façon dont il en entrava l’essor, comme lors du conflit entre Galilée (1564-1642) et l’inquisition au 17e siècle? Ou peut-être pensons-nous à Thomas Huxley débattant de l’évolution avec l’évêque Wilberforce, au 19e siècle? Ce que nous vous proposons maintenant, c’est de prendre une profonde inspiration et de sortir du climat intellectuel très sécularisé d’aujourd’hui et de considérer ceci : la science moderne s’est développée grâce à des laïcs ouvertement chrétiens, des théologiens, des moines, des professeurs d’universités et des enseignants de monastères des époques du Moyen-Âge et de la Renaissance. Le point que nous voulons faire ressortir est que la conception du monde issue du christianisme était absolument nécessaire au développement de la science moderne, comme le démontre la thèse de Duhem-Jaki.

Continuer la lecture

La dégénérescence du langage humain

Les recherches dans le domaine des langues anciennes montrent qu’elles étaient plus complexes dans les temps anciens, et sont devenues plus simple au fil du temps. Ceci est vrai pour le latin, le grec, l’hébreu, le chinois, les langues amérindiennes anciennes, etc. Aussi loin que nous pouvons remonter, il semble que les langues humaines « primitives » étaient en mesure de communiquer plus d’informations avec moins de mots que ce qui est le cas avec les langues modernes. En outre, des formulations plus précises ont été possibles avec ces langues. Cela contredit l’idée évolutionniste d’un développement à partir de simples débuts vers une complexité accrue.

Il s’est avéré que l’idée de développement du langage humain à partir de débuts primitif vers un état plus sophistiqué n’est pas confirmée par les faits scientifiques. Les langues de ce qu’on appelle les indigènes autochtones ne sont pas le moins du monde primitives. Elles sont très complexes, dans la plupart des cas beaucoup plus complexes que nos langues européennes.

 

Continuer la lecture

Croire en Dieu simplement sur des preuves

http://rustyjames.canalblog.com/print/23685083.html#

Anthony Flew, l’athée le plus influent du 20ème siècle a changé d’avis !

73493780_p

Le changement de pensée d’Anthony Flew

Anthony Flew change d’avis en 2004 à l’age de 81 ans et croit désormais en l’existence de Dieu. Il écrit par la suite un livre intitulé « There is a God » (Il y a un Dieu) expliquant son changement de pensée. Dans son livre, on apprend à la page 74 que c’est lors d’un débat à l’université de New York qu’il a officiellement et publiquement annoncer son changement de pensée. Il déclara lors de ce débat qu’il pensait que l’origine de la vie pointait vers un créateur du fait des récentes recherches effectuées sur l’ADN. Il explique à la page 93 de son livre :

« Je dois souligner que ma découverte du Divin s’est déroulé sur un plan purement naturel, sans aucune référence à des phénomènes surnaturels. Ça a été un exercice qui traditionnellement est appelé la théologie naturelle. Il n’a aucun lien avec aucune des religions révélées.

Continuer la lecture

Tous les peuples descendent d’un couple unique

  • 3
    Partages

Eve-Adam1Tous les peuples sont descendus récemment d’une unique famille

Les mitochondries sont des organites dans les cellules de tous les êtres humains qui portent une petite quantité d’ADN. Les mitochondries sont héritées uniquement par l’intermédiaire de l’œuf de la mère, permettant l’identification des descendants de toute lignée féminine. Les variations de l’ADN mitochondrial démontrent de façon concluante que tous les peuples sont descendus d’une seule femme, comme il est dit dans l’Écriture.

L’instabilité du génome mitochondrial et des simulations informatiques modélisant le fardeau des mutations chez l’homme indiquent que le génome mitochondrial humain est très jeune, ce qui est en accord avec la chronologie biblique.

Les chromosomes Y sont transmis aux fils par leur père et, tout comme l’ADN mitochondrial montre que tous sont descendus d’une seule femme, l’analyse du chromosome Y suggère que tous les hommes descendent d’un ancêtre commun.

Voir également: http://www.samizdat.qc.ca/cosmos/origines/pop/demogr.htm

Source : http://www.icr.org/mitochondrial-eve/