Archives de catégorie : Santé

Tous les bénéfices du jeûne intermittent

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

La définition la plus précise du jeûne intermittent est aussi la plus simple : Il s’agit d’alterner des périodes de jeûne avec des périodes pendant lesquelles on mange normalement.

Quand on y regarde de plus près, chacun d’entre nous pratique déjà le jeûne intermittent sans le savoir  sur des périodes plus ou moins longues. En effet, la période pendant laquelle nous dormons correspond à une période de jeûne. La majorité des gens  jeûnent donc  quotidiennement entre la fin de leur diner et leur petit déjeuner. Cela représente des périodes allant de 8 à 12 h pour la plupart d’entre nous.

Continuer la lecture

Un jeûne de 3 jours régénère entièrement le système immunitaire et les cellules souches

Il est a été montré que le jeûne régénère les cellules souches, inverse l’immunosuppression après trois jours

(NaturalNews) Et si la clé pour maintenir un système immunitaire dynamique était simplement de ne pas manger pendant quelques jours deux fois par an? Des chercheurs de l’Université de Californie du Sud à Los Angeles disent que le jeûne périodique, prolongé – c’est-à-dire, ne pas manger entre deux et quatre jours de suite – non seulement protège contre les dommages au système immunitaire, mais favorise également la régénération du système immunitaire, particulièrement chez les patients qui sont déjà immunodéprimés.

Continuer la lecture

Des puces électroniques microscopiques dans vos médicaments

Industrie pharma : les surprises qu’elle vous réserve

Parmi les « start-ups » qui cartonnent en Californie, on nous parle toujours de Google, Facebook, Twitter, Snapchat…

Mais personne ne parle de Proteus, pourtant valorisée à 1,2 milliard de dollars [1].

Pourquoi ce silence ?

Parce que Proteus ne vous regarde pas.

Ou plutôt, Proteus vous regarde de trop près.
Continuer la lecture

La cétose nutritionnelle

  • 31
    Partages

Stephen Phinney – L’art et la science de la cétose nutritionnelle

– Phinney a définit le terme de « cétose nutritionnelle » il y a une trentaine d’années, car il y avait une grande confusion entre la cétose due à la restriction de glucides dans l’alimentation, et la cétose due à l’absence d’insuline dans un diabète de type 1 (acidocétose).

– On apprend en général que les cétones sont des « résidus toxiques du métabolisme des graisses ». Ils peuvent avoir cet effet dans des taux très élevés, mais ils sont également un substrat utile. Phinney souhaite donc détruire certains mythes à ce sujet.

Continuer la lecture

Les cétones, le carburant idéal pour notre corps

  • 12
    Partages

SNI_bonne-graisse-600x367

Une présentation du régime cétogène

La cétose est un sujet souvent mal compris. On assimile sa présence à la dénutrition ou à un signe avant-coureur de quelque chose qui ne va pas dans votre métabolisme. Mais rien ne pourrait être plus loin de la vérité, sauf si vous êtes une personne diabétique de type 1 mal traitée. [1] Les cétones – contrairement aux mythes et croyances populaires – sont une source d’énergie curative essentielle et indispensable dans nos cellules qui provient du métabolisme normal des graisses.

Le corps tout entier utilise des cétones d’une façon plus sûre et plus efficace que la source d’énergie provenant des glucides – le sucre, c’est-à-dire le glucose. Notre corps produit des cétones si nous adoptons un régime sans glucides ou pauvre en glucides (moins de 60 grammes de glucides par jour). [2] Avec un régime très pauvre en glucides ou sans glucides du tout (comme les hommes des cavernes), nous devenons céto-adaptés.

Continuer la lecture

Les bénéfices d’un régime cétogène

  • 1
    Partage

Justification du régime cétogène

Publié le 22 février 2015 par boisvert

Vous le savez maintenant, il suffit de consommer très peu de glucides et une forte proportion de matières grasses et le foie fabrique alors une grande quantité de molécules appelées « cétones » ou « corps cétoniques » qui constituent une excellente source d’énergie pour les cellules de l’organisme.

Dans le cadre de cette alimentation cétogène, l’accès à la nourriture est restreint pour les cellules cancéreuses, elles qui ne savent se nourrir qu’à partir du sucre. C’est commun à tous les types de cancer, agressifs ou non, ils ont tous la même façon de se nourrir. Ces cellules anormales brûlent le sucre et se développent. Alors que les cellules normales brûlent le sucre à l’aide de l’oxygène présent dans le sang pour fabriquer de l’énergie. La différence, c’est que les cellules normales peuvent aussi brûler les matières grasses et les protéines, tandis que les cellules cancéreuses ne le peuvent pas.

Continuer la lecture