Psychopathie en action — Dans cette école, les enfants doivent utiliser des jetons… 3 par jour pour aller respirer ou faire pipi

Dans la période difficile que nous vivons, certains enseignants font preuve d’initiative personnelle et d’une étonnante créativité pour appliquer les mesures sanitaires : dans plusieurs écoles, des enseignants ont mis en place un système de « jetons pour respirer ».

Un enfant de 7 ans nous en explique le principe :

« Dans ma classe, on a droit à 3 jetons par jour par enfant : ces jetons servent à quand on a besoin de sortir baisser un peu le masque pour mieux respirer. Et trois, ce n’est pas beaucoup. Alors le matin, j’essaie de faire un peu attention pour qu’il m’en reste au moins un dans l’après-midi. Et encore moi, j’ai de la chance parce que mon grand frère qui en CM2, lui, n’a pas de jetons de respiration. »

Une variante est exprimée par un autre enfant :

« les 3 jetons donnent le droit soit à sortir respirer, soit à aller faire pipi . »

Chaque enfant met donc en place une gestion minutieuse et prudente, notamment pour ne pas utiliser tous les jetons dès la matinée. Tous les détails sont dans cette vidéo de 2 min.

Coronafolie : les jetons pour respirer à l’école

Nous dénonçons ici de telles PRATIQUES DE RATIONNEMENT que nous considérons ABSOLUMENT SCANDALEUSES.

Nous appelons tous les enseignants à les éviter, et tous les parents à se mobiliser pour alerter lorsque de telles initiatives sont mises en place dans l’école de leurs enfants.

Si vous souhaitez plus de détails sur ces sujets, nous vous suggérons le visionnage de la vidéo de témoignages ci-dessous.

MONDE A L’ENVERS

Source : https://fr.sott.net/article/36521-Psychopathie-en-action-%E2%80%94-Dans-cette-ecole-les-enfants-doivent-utiliser-des-jetons-3-par-jour-pour-aller-respirer-ou-faire-pipi



Un commentaire pour “Psychopathie en action — Dans cette école, les enfants doivent utiliser des jetons… 3 par jour pour aller respirer ou faire pipi”

  1. Traiter les enfants ainsi est scandaleux. Il est evident que c’est pour les habituer à se plier à la volonté des instituteurs, devenus des gardiens de camp aux ordres du gvt fantoche.
    Il faut résister à ce « formatage » intellectuel et politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.