Propagande de vaccination et épidémie de zombies

Brain-Scans-Vaccine

Les vaccins foutent en l’air votre cerveau ! Le Vaccine-Induced Brain Damage Syndrome (syndrome de lésion cérébrale induite par les vaccins) reflète les troubles cognitifs causés par la chimiothérapie (chemobrain).

(NaturalNews) Le Vaccine-Induced Brain Damage Syndrome (VIBDS) est le phénomène d’altération de la fonction cognitive causé par les additifs toxiques endommageant le cerveau trouvés dans les vaccins. Il reflète la déficience cognitive bien documentée causée par la chimiothérapie, connue à travers l’establishement médical sous le nom de perturbation cognitive post-chimiothérapies (PCCI).

La preuve indubitable que les vaccins causent des dommages permanents au cerveau se trouve dans la suppression cognitive évidente chez ceux qui les prennent. Selon presque tous les parents pro-vaccins qui prennent régulièrement des vaccins, leurs enfants vaccinés – qui sont donc à l’abri des maladies infectieuses – sont mis en danger par les enfants non vaccinés qui, prétendent-ils, pourraient être porteurs d’une maladie infectieuse.

Mais attendez une seconde. Si vos propres enfants jouissent d’une bonne immunité, alors ils n’ont rien à craindre des autres enfants qui pourraient être porteurs de maladies infectieuses. La définition même de l’immunité signifie qu’un enfant peut être exposé à la maladie et ne pas « l’attraper ». C’est pas pour insister, mais « immunité » signifie « être à l’abri. » D’une certaine façon, ce point simple, rationnel, échappe à la capacité cognitive de chaque personne demandant que les vaccins soient obligatoires pour tous les enfants.

Après tout, l’immunité à la varicelle signifie que vous pouvez être exposé à la varicelle et ne pas la contracter. L’immunité contre la rougeole signifie que vous pouvez être exposé à la rougeole et ne pas contracter la rougeole. L’immunité aux oreillons signifie que vous pouvez être exposé aux oreillons et ne pas attraper les oreillons. J’espère que ce ne sont pas de nouvelles informations pour qui que ce soit, parce que ces déclarations affirment simplement les vérités fondamentales de l’immunologie.

Si l’immunité ne confère pas de protection contre les maladies infectieuses, alors pourquoi devrait-on se faire vacciner en premier lieu ?

Une personne qui croit que les enfants non vaccinés présentent un risque pour les enfants vaccinés (immunisés) doit, ou bien:

1) Être trop ignorante pour comprendre le sens du mot « immune ».

ou bien

2) Souffrir de dommages au cerveau et donc être incapable de saisir la logique que les enfants immuns n’ont rien à craindre des enfants non vaccinés.

L’incapacité à saisir la logique signifie des dommages cognitifs plus profonds causés par les vaccins

La suppression cognitive peut être causée par des choses comme sniffer de la colle ou subir des traitements de chimiothérapie. Le phénomène des « chemobrain » est largement reconnu et bien documenté dans la littérature médicale. Les patients subissant une chimiothérapie présentent systématiquement une suppression de la cognition, des compétences de résolution de problèmes réduites et une perte de compétences sociales.

Le corps médical a même donné un nom pour cela: Perturbation cognitive post-chimiothérapies (PCCI). Même le site pro-industrie CancerCare.org explique la réalité des chemobrains dans cette fiche d’information qui stipule que la chimiothérapie provoque:

– La perte de mémoire
– Des problèmes d’attention
– Des difficultés à trouver le mot juste
– Des difficultés avec un nouvel apprentissage
– Des difficultés à gérer les activités quotidiennes

Étonnamment, l’industrie du cancer ne peut toujours pas comprendre que les chemobrain sont causés par la chimiothérapie ! Même quand c’est appelé « chemobrain », ils ne peuvent toujours pas relier les points… peut-être parce qu’ils sont souvent victimes de chemobrain eux-mêmes (la simple manipulation de chimiothérapies provoque un risque accru de cancer et de chemobrain).

Comme le site CancerCare.org l’explique de façon hilarante (je dirais même à se taper le cul par terre):

Les chercheurs sont incertains quant aux causes exactes de ces difficultés, mais ils sont en train d’étudier ce problème afin de trouver des moyens de le traiter et de le prévenir. Les causes des
chemobrain de longue durée (plus d’un an après le traitement) ne sont pas connues.

Il n’est apparemment jamais venu à l’esprit de ces gens que les chemobrain sont causés par la chimiothérapie…

Ceux dont le cerveau a été endommagé par les vaccins demeurent inconscients de leur fonction cognitive diminuée

De même, les personnes dont le cerveau a été endommagé par les vaccins ne sont pas conscientes que leurs cerveaux sont endommagés par les vaccins. Quelles sont les causes exactes des dommages au cerveau par les vaccins? Les ingrédients du vaccin, bien sûr: L’aluminium, le mercure, le formaldéhyde, le GMS, les antibiotiques, etc. Chacun de ceux-ci est ouvertement reconnu par la CDC être encore utilisé dans les vaccins, et chacun d’entre eux est également documenté de façon exhaustive comme une neurotoxine.

Pour ceux qui ont le cerveau trop endommagé par des vaccins pour comprendre que le mot « neurotoxine » signifie qu’il est toxique pour les cellules nerveuses. Votre cerveau est composé en grande partie de cellules nerveuses. Donc, si quelque chose est une « neurotoxine, » et que vous l’injectez, vous souffrez de dommages à votre cerveau. J’aurais aimé trouver une façon d’expliquer cela plus facilement pour ceux qui sont victimes de dommages causés par les vaccins. Le graphique médical suivant provenant d’Idiocracy devrait suffire:

Idiocracy-Hospital-Keyboard-600Si vos cellules cérébrales ne fonctionnent pas bien, vous pouvez être facilement manipulé par l’industrie du vaccin pour être amené à croire toute sorte de non-logique irrationnelle, y compris les idées fausses systématiquement mises en avant par les publicistes des vaccins qui jouent « les parents concernés. » L’idée fausse n°1 qui est répétée dans les médias grand public est celle décrite ici: L’idée que les enfants non vaccinés peuvent présenter un risque pour les enfants vaccinés qui, nous dit-on, ont été immunisés.

En réalité, la vérité est exactement inverse. Les enfants non vaccinés ont tendance à avoir un système immunitaire beaucoup plus fort, ce qui les rend beaucoup moins susceptibles de contracter ou de transmettre des maladies infectieuses qui pourraient être en circulation dans toute la population. Les enfants vaccinés, d’autre part, « excrètent » des virus dans les heures et les jours qui suivent la vaccination. Ils deviennent porteurs contagieux en raison du simple fait qu’ils ont été vaccinés, et si la vraie science déterminait la politique publique sur cette question, les enfants vaccinés devraient être interdits d’école publique pendant quelques jours jusqu’à ce que leurs phases d’excrétion virales passent et qu’ils ne présentent plus de risque pour les autres enfants.

L’épidémie de rougeole de Disneyland, il se trouve, pourrait avoir été causée par les enfants vaccinés (voir aussi en français), et non par les enfants non vaccinés.

Mais la véritable logique ne joue absolument aucun rôle aux CDC ou avec les autorités sanitaires de l’État qui ont aussi un cerveau trop endommagé par les vaccins pour saisir cette question avec quelque chose ressemblant à la clarté. Parce qu’ils sont cognitivement endommagés, toutes leurs conclusions leur sont servies à la cuillère par quelqu’un d’autre. Ils sont incapables de pensée originale et incapable de scepticisme logique. Il ne leur est jamais venu à l’idée de se demander, par exemple, « Pourquoi la plupart des épidémies de maladies infectieuses se produisent chez les enfants qui ont déjà été vaccinés ? »

Pire, ils ne pourraient jamais arriver à l’étape cognitive nécessaire pour poser des questions encore plus avancées telles que celles décrites ci-dessous.

Une autre chose intéressante c’est que les mêmes gens dont le cerveau est si endommagé qu’ils croient que les vaccins sont sûrs insistent également que le glyphosate, les radiations, le mercure, le fluorure et les OGM sont aussi sans danger. En d’autres termes, une fois que le cerveau a été suffisamment empoisonné par l’un de ces produits chimiques, ce cerveau ne parviendra pas à saisir les dangers présents dans TOUS les produits chimiques.

De graves questions que les adultes
trop endommagés par les vaccins ne peuvent même plus contempler

• Si les vaccins ne nuisent à personne, alors pourquoi le Congrès a créé le programme national d’indemnisation des dommages vaccinaux, qui a versé près de 3 milliards de dollars en compensations financières aux familles des enfants endommagés par la vaccination ?

• On nous dit que les vaccins ne nuisent à quiconque aux États-Unis, même si les vaccins causent régulièrement des lésions cérébrales, des comas et des décès dans d’autres pays. Tout récemment, dans une petite ville au Mexique, 75% des enfants qui ont reçu les vaccins ont fini hospitalisés ou morts. Devons-nous croire que les États-Unis sont un lieu magique où les vaccins sont exceptionnellement dispensés des lois de cause à effet biologiques ? Si oui, comment cette magie fonctionne-t-elle ? (Et qui manie la baguette magique ?)

• Si les vaccins sont le seul moyen grâce auquel les enfants peuvent survivre dans le monde perfide des virus, alors comment l’espèce humaine survit-elle depuis des centaines de milliers d’années sans aucun vaccin ? Les virus ne sont pas nouveaux sur la Terre. Ils sont là depuis bien plus longtemps que les humains…

• Si les vaccins sont si sûrs, alors pourquoi le Congrès américain doit accorder aux fabricants de vaccins une immunité juridique absolue ? Si leurs produits ne causent aucun dommage, ils n’auraient alors pas à se préoccuper de poursuites, non ?

• Quel avantage y a-t-il pour l’industrie du vaccin à fabriquer des produits plus sûrs quand ils ne sont pas tenu pour responsables des produits défectueux qui nuisent à leurs clients ? Si un constructeur automobile se voyait accordé l’immunité absolue de toute responsabilité, les groupes de sécurité des consommateurs crieraient à l’injustice ! Alors, pourquoi l’industrie du vaccin obtient-elle un passe-droit sur la question de la sécurité ?

« Les vaccins c’est bon ! Hulk Smash ! »

Lorsque vous posez ces questions à tout adulte qui a été vacciné régulièrement, vous êtes généralement reçu avec un regard vide. C’est le phénomène du gap logique qui se produit lorsque les zones du cerveau responsables de la cognition de niveau supérieur ont été endommagées par les vaccins. Parce que leurs fonctions supérieures ont été endommagées, ils ont recours à des pulsions animales de niveau inférieur (voire même « reptiliennes ») afin de déterminer leurs comportements et leurs préférences. « Les vaccins c’est bon. La rougeole c’est mauvais. »

C’est la limite de leur portée cognitive. Rien au-delà de memes simplistes, faux, ne peut être traité par leurs cerveaux. Rappelez-vous ceci: Le cerveau vacciné est un cerveau endommagé, et c’est précisément pourquoi tant de gens vaccinés ne peuvent saisir la logique de la façon dont la vaccination fonctionne vraiment.

Le plus gros souci ici, bien sûr, ce n’est pas seulement la présence généralisée d’un grand nombre de cerveaux vaccinés dans la société, mais la réalisation que tous ces cerveaux vaccinés conservent le pouvoir de voter aux élections. Il n’y a actuellement aucune exigence – en Amérique – que les gens qui votent soient sains d’esprit.

Les gens peuvent voter s’ils sont schizophrènes, maniaques, mal informés ou cliniquement fous. Ils peuvent aussi voter s’ils souffrent des très réels « chemobrain » de la chimiothérapie. Ils peuvent même voter si elles prennent des médicaments psychiatriques psychotropes.

C’est précisément ainsi que les bureaucrates sociopathes se font élire en Amérique aujourd’hui: via les voix des victimes de lésions cérébrales des industries médicales, vaccinales et psychiatriques. C’est aussi pourquoi les bureaucrates qu’ils élisent au pouvoir pensent qu’ils doivent diriger le pays comme s’il s’agissait d’un État nounou, vous disant quand porter votre casque de vélo, limiter la taille de votre soda, vous forçant à épargner pour la retraite par le vol de votre salaire par la sécurité sociale, etc. Les bureaucrates traitent les électeurs comme une population d’imbéciles ayant des lésions cérébrales. Et dans un nombre de cas terriblement grand, ce n’est pas inexact, en raison de l’épidémie généralisée du Vaccine-Induced Brain Damage Syndrome (VIBDS).

Comment survivre dans un monde plein de victimes à lésions cérébrales de l’industrie du vaccin

Le vrai défi est de savoir comment vivre comme une personne intelligente, informée, au milieu d’une population de victimes au cerveau endommagé par les vaccins. La tâche est rendue encore plus difficile par la réalisation que ceux qui ont des lésions cérébrales ne le réalisent pas encore. C’est un peu comme Neo se promenant dans la Matrice, essayant de sauver les gens qui défendent la Matrice parce qu’ils ne sont pas encore conscients de la réalité. Chaque fois que vous interagissez avec une personne qui a eu le cerveau endommagé par un vaccin, vous tentez peut-être de l’informer, de l’éveiller et de la sauver, mais elle résistera à vos efforts parce qu’elle est souvent déjà trop endommagée pour réaliser à quel point elle est déjà une victime.

C’est là que réside l’éclat maléfique de la propagande des vaccins: Plus nombreux seront ceux dont l’industrie du vaccin pourra endommager le cerveau avec des vaccins, plus nombreux seront ceux qui goberont la propagande des vaccins et feront pression sur les autres pour qu’ils obéissent aussi. Mathématiquement, cela ressemble beaucoup à un effet de « pandémie de zombies », où les gens infectés par un virus zombie se mettent à attaquer les autres, les infectant avec le même virus zombie qui les transforme également en porteurs. Les produits chimiques toxiques dans les vaccins causent juste assez de dommages au cerveau pour désactiver la cognition supérieure chez les humains tout en conservant les fonctions inférieures du discours et de l’interaction sociale qui permettent aux humains endommagés par les vaccins de propager le dommage aux autres.

Ceci est la raison pour laquelle le niveau de substances neurotoxiques dans les vaccins est volontairement maintenu à des niveaux faibles, mais jamais réduits à zéro. Les vaccins sont dosés avec juste assez de toxines pour rendre les humains souffrant de troubles cognitifs, mais pas assez pour les rendre faibles mentalement (sinon, on pourrait s’en apercevoir).

L’importance de l’administration annuelle du vaccin pour maintenir la déficience cognitive

En observant l’industrie du vaccin, vous remarquerez qu’il y a une pression extrêmement agressive en faveur des vaccins annuels contre la grippe.

Ce n’est pas par hasard que les vaccins contre la grippe contiennent toujours le métal lourd neurotoxique mercure, qui provoque des dommages permanents aux cellules du cerveau.

Ce n’est également pas une coïncidence que tant les « chemobrains » (PCCI) que le syndrome des lésions cérébrales induites par la vaccination (VIBDS) puissent disparaître dans une certaine mesure au fil du temps alors que le cerveau tente de récupérer ses fonctions perdues. Après un an, certaines victimes des chemobrains récupèrent en fait une partie importante de leur cognition, par exemple.

De même, ceux qui évitent les vaccins pendant de nombreuses années ont tendance à se « réveiller » et à revenir à la raison au sujet des vaccins. Leurs cerveaux récupèrent partiellement des dommages vaccinaux, et à un certain seuil, un niveau suffisant de fonction cognitive est rétabli permettant la restauration partielle de la pensée critique.

L’industrie du vaccin et les CDC tentent désespérément d’empêcher toute personne de rester plus d’un an sans vaccins
endommageurs de cerveau. Ceci est accompli grâce à la pression pour la vaccination anti grippale annuelle, qui se traduira par une déclaration prévisible des CDC expliquant combien horrible sera la grippe saisonnière, ordonnant à chacun de se faire vacciner.

Les vaccins contre la grippe sont intentionnellement formulés avec du mercure. Dans mon laboratoire de spectrométrie atomique, j’ai testé un vaccin contre la grippe de GlaxoSmithKline et ai découvert qu’il contenait plus de 50.000 ppb de mercure. (Tests réalisés par ICP-MS avec une sensibilité jusqu’à quelques parties par milliard). Le but de ce mercure est de vous maintenir dans la Matrice et de vous empêcher de vous réveiller de votre stupeur induite par le vaccin.

D’où la pression irrationnellement agressive pour les injections annuelles, même quand la souche de vaccin contre la grippe est totalement inutile. Comme lors de la saison dernière de la grippe, les CDC l’ont ouvertement admis, les vaccins contre la grippe disponibles ont raté le coche et n’ont pas couvert les souches de grippe prédominantes en circulation dans la nature. Se faire injecter le vaccin contre la grippe, en d’autres termes, était médicalement inutile. Pourtant, les CDC et les médias traditionnels ont malgré tout consciencieusement promus la vaccination, affirmant sans aucune base scientifique que même si la grippe était la mauvaise souche, elle pourrait en quelque sorte « réduire la gravité » de n’importe quelle autre grippe. (C’est ce qui se passe quand les CDC inventent ce qu’ils veulent, puis promeuvent cette fiction comme un fait.)

Le but réel de la pression pour le vaccin contre la grippe n’était pas de promouvoir l’immunité contre la grippe, mais de redoser pour une année supplémentaire la population avec du mercure endommageur de cerveau.

La preuve est évidente: Qui s’est consciencieusement aligné pour recevoir cette injection médicalement inutile ? Les mêmes personnes qui prennent le vaccin anti grippal chaque année ! En d’autres termes, le vaccin anti grippal est recherché par ceux qui sont cognitivement endommagé avec une gravité suffisante pour être
aveuglément obéissant aux exigences de la propagande diffusée par les figures apparentes d’autorité médicale.

Le vaccin contre la grippe, en d’autres termes, c’est le soma du monde.

Infographic-How-Much-Mercury-is-Really-in-a-Flu-Shot-600

Les dommages au cerveau induits par le vaccin et notre Brave New World

Le soma est la drogue contrôle de l’esprit centrale dans le roman d’Aldous Huxley Brave New World (Le Meilleur Des Mondes). La drogue était utilisée par les autorités gouvernementales pour maintenir la population dans un état perpétuel d’obéissance aveugle. Tout comme les vaccins, le soma devait être dosé à plusieurs reprises pour s’assurer que la population reste soumise. Les personnes qui refusaient de prendre le soma étaient dépeintes comme des éléments indésirables qui s’opposaient à l’ordre de la société civilisée.

Aujourd’hui, nous voyons exactement la même tactique utilisée contre ceux qui refusent les vaccins. Ils sont vilipendés par les masses souffrant de lésions cérébrales, et sont l’objet de pressions pour se joindre à l’abrutissement de l’obéissance médicale totale. Extrait du livre (page 113):

 

« Je ne comprends rien », dit-elle avec décision, déterminée à conserver intacte son incompréhension. « Rien. Et ce que je comprends encore le moins de tout », continua-t-elle sur un autre ton, « c’est pourquoi vous ne prenez pas de soma quand il vous vient de vos idées épouvantables. Vous les oublieriez totalement. Et, au lieu de vous sentir misérable, vous seriez plein de gaieté. Oui, tellement plein de gaieté !… »


Ailleurs dans le livre, la description du soma décrit la drogue comme une métaphore parfaite des vaccins en Amérique aujourd’hui… un « congé, pour vous éloigner de la réalité » (page 263):
Et si jamais, par quelque malchance, il se produisait d’une façon ou d’une autre quelque chose de désagréable, eh bien, il y a toujours le soma qui vous permet de prendre un congé, de vous évader de la réalité. Et il y a toujours le soma pour calmer votre colère, pour vous réconcilier avec vos ennemis, pour vous rendre patient et vous aider à supporter les ennuis. Autrefois, on ne pouvait accomplir ces choses-là qu’en faisant un gros effort et après des années d »entraînement moral pénible. A présent, on avale deux ou trois comprimés demi-gramme, et voilà. Tout le monde peut être vertueux, à présent. On peut porter sur soi, en flacon, au moins la moitié de sa moralité. Le christianisme sans larmes, voilà ce qu’est le soma. « Naturellement, tout le monde peut être « vertueux maintenant » dans le monde moderne de la science totalitaire poussant les vaccins endommageurs de cerveau. En prenant une injection (ou deux, ou trois) chaque année, vous pouvez vous aussi rejoindre le club des masses cognitivement dérangées, les âmes flétries qui, autrefois pouvaient exprimer une pensée originale ou critique, mais qui maintenant ne peuvent trouver un but que dans la conformité et la soumission.Les vaccins sont votre soma, votre pharmacien est votre dealer, et les CDC votre maître. Pourquoi prendre la peine de penser à tout cela quand l’obéissance aveugle est tellement plus facile?

Source : http://www.naturalnews.com/049797_Vaccine-induced_brain_damage_syndrome_cognitive_impairment_mercury.html

Articles en lien avec le sujet:
http://www.parolesdedieu.fr/certains-vaccins-allument-eux-memes-le-feu-quils-sont-senses-eteindre/
http://www.parolesdedieu.fr/vaccin-contre-la-grippe-0-defficacite-au-canada/
http://www.parolesdedieu.fr/un-petit-garcon-devenu-autiste-apres-avoir-recu-32-vaccins/
http://www.parolesdedieu.fr/loms-et-lunicef-viennent-de-steriliser-des-populations-du-tiers-monde-sous-couvert-de-vaccination/
http://www.parolesdedieu.fr/pr-francis-boyle-campagne-vaccination-lorigine-lepidemie-ebola/
http://www.parolesdedieu.fr/sida-genocides-detats/
http://www.parolesdedieu.fr/le-syndrome-de-candide/
http://www.parolesdedieu.fr/letre-humain-serait-de-moins-en-moins-intelligent/
http://www.parolesdedieu.fr/de-bonnes-intentions-pour-le-meilleur-des-mondes/
http://www.parolesdedieu.fr/le-non-conformisme-devenu-une-nouvelle-maladie-mentale/
http://www.parolesdedieu.fr/un-systeme-de-sante-corrompu-a-tous-les-niveaux/
http://www.parolesdedieu.fr/leradication-malthusienne-du-fruit-de-nos-entrailles/
http://www.parolesdedieu.fr/la-science-a-pris-le-chemin-de-lobscurite-dr-richard-horton/
http://www.parolesdedieu.fr/des-puces-electroniques-microscopiques-dans-vos-medicaments/
http://www.parolesdedieu.fr/lhistoire-du-cartel-pharmaceutique/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.