Procès Merah : la France et les fratries maudites

Alors que des maternelles belges détectent des signes de radicalisation chez des enfants de 3 ans, retour sur le phénomène des enfants nés pour tuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.