Pourquoi la phobie de la peine de mort ?

Poléco n°242 avec Jean-Louis Harouel – TVL.

On présente aujourd’hui l’abolition de la peine de mort comme un progrès majeur de civilisation. En est-il vraiment ainsi ? Pour Jean-Louis Harouel, agrégé de droit et professeur émérite de l’université Panthéon-Assas, elle est un des effets de la « religion des droits de l’homme », continuatrice de vieilles hérésies oubliées. La suppression de la peine capitale a en réalité ouvert la voie à une perversion de la justice au profit des criminels et au détriment de la sécurité des innocents. S’inscrivant en faux, Jean-Louis Harouel propose une autre lecture, dénonçant les manipulations des abolitionnistes de Victor Hugo à Robert Badinter.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.