Petit tour du pâté de maisons des millionnaires marxistes Black Lives Matter

Le site américain Breitbart révèle que les fondateurs des Black Lives Matter, si fiers d’être des marxistes avisés, sont également devenus millionnaires en surfant sur le décolonialisme, le déconstructivisme, la haine des Blanc et les revendications colorées.

Ainsi, la lesbienne Patrisse Khan-Cullors, l’une des cofondatrices du mouvement Black Lives Matter, qui est tout aussi égérie des Lgbt et « marxiste de formation », aurait acheté quatre maisons au cours des dernières années, « alors que son profil d’activiste grandissait et que les manifestations faisaient rage dans tout le pays » souligne Breitbart avant d’ajouter :

« La semaine dernière, le site Web immobilier Dirt.com a rapporté que la ‘’visionnaire de la justice sociale de 37 ans’’ Khan-Cullors avait acheté un complexe de 1,4 million de dollars à Topanga, un quartier reculé de Los Angeles niché au cœur des montagnes de Santa Monica. Selon la cote de Los Angeles, 1,4 million de dollars n’est pas nécessairement extravagant, bien que l’activiste ait été critiqué pour avoir dépensé ce qui serait une fortune dans la plupart des autres marchés immobiliers et pour avoir acheté dans un quartier largement blanc après avoir exhorté les gens à « acheter du noir ».

Mais les achats astronomiques de Khan-Cullors ne s’arrêtent pas là. Toujours d’après Breitbart, elle « possède également une maison dans le quartier à prédominance noire d’Inglewood – parmi plusieurs autres maisons. Le New York Post a rapporté samedi qu’elle y avait acheté une maison de 510 000 dollars en 2016, qui vaut aujourd’hui environ 800 000 dollars. Elle a également acheté une maison de 590 000 $ dans le sud de Los Angeles qui vaut 720 000 $ aujourd’hui, et a acheté un ranch dans la région rurale de Géorgie pour 415 000 $ l’année dernière, ‘’avec un hangar d’avion privé avec un studio au-dessus’’. »

D’après le Post, elle a aussi acheté avec Janaya Khan, autre fondatrice des BLM et tout aussi invertie que Patrisse avec qui elle vit en se considérant ‘’l’épouse’’, une propriété aux Bahamas dans un complexe ultra-exclusif où Justin Timberlake et Tiger Woods ont tous deux des maisons, le prix n’ayant pas été divulgué.

Cette vie de millionnaires parvenues détonne avec les dires de cette dame qui, se fait un plaisir de rappeler le journaliste de Breitbart, Joël Pollak, « avait déclaré en 2015 qu’elle et les co-fondateurs des BLM étaient des ‘’marxistes formés‘’ qui sont ‘’super versés’’ sur les ’’théories idéologiques’’. A tel point que l’année dernière, comme l’a noté Breitbart News, l’activiste radical a signé un contrat de production de contenu avec Warner Bros. Television Group.

En tout état de cause, la nouvelle richesse mobilière de Khan-Cullors a éveillé les soupçons de certains militants qui demandent donc qu’une enquête financière soit diligentée auprès du mouvement BLM.

Car voir des marxistes aussi bien versés dans le système capitaliste et le goût de la propriété privée peut être chose incongrue pour l’activiste d’extrême-gauche lambda même si c’est chose courante dans la réalité : en 2014, Breitbart News avait déjà recensé les propriétaires locaux de Santa Monica, en Californie, qui se trouvaient être des partisans avoués du régime de Castro à Cuba.

Black, marxiste et… millionnaire, tel est le destin des fondateurs des Black Lives Matter.

Francesca de Villasmundo

Source : https://www.medias-presse.info/petit-tour-du-pate-de-maisons-des-millionnaires-marxistes-black-lives-matter/141740/



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.