Un nouveau livre défroque Darwin et ses disciples

Les darwinistes ne peuvent plus cacher un siècle et demi d’erreurs honteuses. 

Le temps de rendre des comptes est arrivé.

Auteur Jerry Bergman, PhD

Le Dr Jerry Bergman, qui a contribué de nombreux articles à CEH, vient de publier un autre livre révélateur. Il s’intitule Evolution’s Blunders, Frauds and Forgeries (Creation Book Publishers, octobre 2017). Cet exposé de plusieurs décennies d’erreur devrait être une lecture incontournable pour quiconque pense à tort que le darwinisme est un fait scientifique.

Alors que la plupart des gens pourraient être en mesure d’en nommer une ou deux, peu sont conscients du grand nombre de tromperies embarrassantes utilisées pour soutenir la théorie de l’évolution. Ce livre met en évidence plusieurs exemples qui ont trompé des générations. -extrait de la couverture arrière

Quelles fraudes pouvez-vous nommer? L’homme de Piltdown, par exemple? Les embryons d’Haeckel? L’homme du Nebraska? Vous serez surpris par le nombre d’autres fraudes que Bergman révèle. Contenant de nombreuses illustrations en noir et blanc dans ses 314 pages, ce livre comporte 19 chapitres détaillant cas après cas d’erreurs et de fraudes absolues dans l’histoire du darwinisme.

Bergman utilise une stratégie efficace: il falsifie scientifiquement le darwinisme dès le premier chapitre. Lorsque le lecteur découvre qu’il n’y a aucune base scientifique pour la théorie de Darwin, le reste du livre devient un vrai gémissement! Vous secouerez la tête en voyant de nombreuses tentatives ratées pour soutenir une croyance qui ne peut être vraie quoiqu’il en soit. Le Darwin Show commence à ressembler à un numéro de clown qui dure depuis plus de 150 ans.

Comment le chapitre 1 falsifie-t-il le darwinisme? Astucieusement, Bergman dit, « La bourde de Darwin a été falsifiée: l’évolution est vraie, mais elle se dirige dans le sens inverse. » Ce n’est pas seulement l’opinion de Bergman. Il cite de nombreux scientifiques séculiers qui sont d’accord sur le fait qu’il n’y a aucune preuve empirique ou processus connu qui peut causer une progression de la bactérie à l’homme. Sa propre expérience en tant que professeur de sciences de la vie à l’université confirme son allégation. Contrairement à ce que Darwin (qui s’est complètement trompé sur la génétique) attendait, l’évolution dégénère.

Bien qu’elle soit portée aux nues de nos jours, la théorie de Darwin, ainsi que ce livre le documente, a causé beaucoup de tort et, après 150 ans, les preuves de l’évolution sont beaucoup plus problématiques aujourd’hui qu’à l’époque de Darwin en raison de l’avancement des connaissances scientifiques, en particulier en biologie cellulaire et génétique. Darwin lui-même a reconnu que sa théorie comportait des problèmes majeurs et pour cette raison il a continué à réviser sa bible de l’évolution jusqu’à ce que la dernière édition ait été significativement différente de sa première édition. Les bourdes, les fraudes, et les contrefaçons documentées dans ce livre ne sont pas surprenantes étant donné que la thèse majeure de Darwin est scientifiquement erronée.

L’évolution est « vraie », mais la tendance claire montre qu’elle va dans le mauvais sens. Le problème est que la grande majorité des mutations sont quasi neutres, c’est-à-dire faiblement délétères, et que la plupart des autres sont nocives, voire mortelles. La vie accumule progressivement ces mutations délétères et fait face à une catastrophe génétique (fusion mutationnelle), qui provoquera finalement l’extinction. (page 32)

Cette déclaration est en accord avec ce que le généticien John Sanford (qui a également contribué à CEH) a écrit dans Genetic Entropy. Ici, dans le nouveau livre de Bergman, la falsification génétique du darwinisme fournit un tremplin pour une récitation détaillée des fraudes et des erreurs qui ont été utilisées pour étayer une théorie non scientifique. Ceux qui sont familiers avec les bases de certaines fraudes (comme l’homme de Piltdown) apprendront beaucoup de faits nouveaux et embarrassants derrière ces incidents.

Comme pour tous les livres du Dr Bergman, Evolution’s Blunders, Frauds and Forgeries est soigneusement référencé et étayé par de nombreuses citations de scientifiques et d’historiens bien informés – dont beaucoup sont des évolutionnistes mais doivent admettre l’embarras des faits. Par exemple, l’historien de la science Edward Larson, qui se spécialise dans le darwinisme et a donné un cours à ce sujet pour The Teaching Company, révèle que la théorie de Darwin sur la sélection naturelle avait déjà semblé falsifiée au tournant du 20ème siècle, mais on y croyait malgré l’absence d’un mécanisme. Mais Larson n’est que l’un des dizaines et des dizaines de témoins qui corroborent les descriptions de Bergman, incluant le fait que le darwinisme était lui-même une théorie en évolution: ce que Darwin a écrit dans la 6ème édition de The Origin différait grandement de ce qu’il a écrit dans la 1ère édition.

Les lecteurs seront choqués par les citations de darwiniens qui étaient ouvertement eugénistes et racistes. Beaucoup de ces cas sont couverts plus en détail dans les livres précédents de Bergman comme The Darwin Effect (2014) et How Darwinism Corrodes Morality (2017). Les mots des darwiniens racistes seraient complètement inacceptables aujourd’hui, et pourtant l’idéologie derrière eux est toujours vivante. Bergman a rendu un excellent service au monde en rassemblant des descriptions détaillées, avec des citations contemporaines entièrement référencées, de darwiniens dont les croyances et les actions ont conduit à des dommages et à des souffrances incalculables. Et il montre que les fraudes particulières qu’il expose ne sont pas des incidents isolés, mais des illustrations de fraudes et d’erreurs omniprésentes tout au long de l’histoire du darwinisme. Les étudiants a qui on enseigne que l’évolution est un fait n’ont souvent aucune idée de l’histoire sombre, sournoise et trompeuse de cette théorie néfaste qui s’est emparé du monde. Ce livre retire les blouses de laboratoire d’une laide réalité laide.

Le Dr Bergman est lui-même la preuve du dessein intelligent. Comment un homme peut générer une telle écriture prolifique de haute qualité est étonnant. Il a écrit 43 livres et plus de 1 200 publications scientifiques et générales. Il possède neuf diplômes universitaires (incluant 5 masters et 2 doctorats). Il enseigne sur plusieurs sujets scientifiques. Il voyage et parle à la radio et à des groupes. Pendant qu’il a le vent en poupe, lisez ses écrits et apprenez d’un chercheur prodigieux. Nous sommes honorés de l’avoir comme contributeur à CEH. Après avoir enseigné la science au niveau universitaire pendant près de 40 ans, il travaille maintenant pour l’Institute for Creation Research.

Source : https://crev.info/2018/01/book-defrocks-darwin/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.