Nice ou le laboratoire d’essai de la mise en place de technologies de contrôle de la population

Un logiciel pour décoder les émotions des usagers du tramway de Nice.

La société Two I va mettre en test sur le tramway de Nice un logiciel pour détecter des émotions telles que le stress chez les voyageurs. Le but est d’améliorer la sécurité dans les transports publics.

Two I une start-up de Metz lancée en juillet 2017 avec sa quinzaine de collaborateurs développe des programmes informatiques pour traiter des images et les soumettre aux mailles de l’intelligence artificielle. Le logiciel permet d’établir des données par exemple sur la fréquentation : la présence et le nombre de femmes, de personnes en fauteuil roulant, ou de vélos dans une rue, un quartier, mais aussi pour tenter de détecter des sentiments d’une foule.

Les algorithmes du bonheur ou de la peur

On peut savoir, par exemple, si vous êtes heureux ! … Two-I utilise pour le savoir des centaines de paramètres, de données recoupées avec des études de psychologie, une multiplicité de signes très complexes selon l’un des cofondateur Julien Trombini :

« Parmi les indicateurs de bonheur ou de stress par exemple, les yeux et le regard sont importants et les froncements des sourcils très utiles. »

Ces algorithmes du bonheur fournissent « des données de groupe, de la macroscopie, il ne s’agit pas de reconnaissance faciale. »

La Métropole de Nice va-t-elle s’équiper durablement ?

Sur la ligne 1 du tramway de Nice, la totalité des 170 rames sont déjà équipées de caméras de vidéosurveillance qui permettent aux 90 opérateurs du Centre de Supervision Urbain (CSU) de suivre les comportements en temps réel. La Métropole de Nice Côte d’Azur étudie le dossier. Ce logiciel doit permettre à Nice d’analyser en temps réel les comportements des voyageurs « en vue de détecter d’éventuels mouvements de panique et de stress » selon Two-I.

Un test pour mettre au point une alerte utile et fiable face au déferlement des images. L’outil doit permettre d’aider les agents du CSU à s’orienter rapidement sur les zones concernées, et de pouvoir si besoin alerter la police. Une mesure supplémentaire pour renforcer la sécurité dans une ville marquée par l’attentat du 14 juillet 2016.

La société Two I a présenté son logiciel récemment sur un salon spécialisé à Dubaï. L’expérimentation pour la Métropole de Nice n’a fait pour l’instant l’objet d’aucune convention ni subvention soumises aux élus.

Source : https://www.francebleu.fr/infos/societe/un-logiciel-pour-decoder-les-emotions-des-usagers-du-tramway-de-nice-1546621455

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.