Manifestation à Berlin : le gouvernement allemand condamne une «atteinte à la dignité humaine»

La porte-parole de la chancellerie allemande a fustigé des comportements «inacceptables» lors de la mobilisation, le 1er août à Berlin, contre les mesures de restriction prises dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Le gouvernement allemand a condamné, ce 3 août, des comportements «inacceptables» survenus lors d’une manifestation, le 1er août à Berlin, dont l’objectif était d’exiger la fin des mesures contraignantes mises en place afin de combattre la pandémie de Covid-19.

«Des manifestations pacifiques sont importantes» mais «les images que nous avons vues ce week-end sont inacceptables», et «le comportement de beaucoup de manifestants n’est absolument pas justifié», a déclaré la porte-parole de la chancellerie, Ulrike Demmer, parlant de «violations massives» des règles d’hygiène.

Les manifestants qui n’ont pas respecté les gestes barrières ont «abusé du bien précieux qu’est la liberté de manifester», a-t-elle encore fait valoir, tandis que la manifestation suscite un vif débat en Allemagne. La porte-parole de la chancellerie a par ailleurs condamné des «déclarations portant atteinte à la dignité humaine» et des entraves «au travail de la presse» de la part de certains participants.

45 policiers blessés, 133 individus interpellés

Estimés à quelque 20 000 par la police, le cortège rassemblait des «libres penseurs», militants anti-vaccination et des libertaires.

Globalement, la mobilisation s’est déroulée dans une ambiance bon enfant. Les manifestants ont dansé et chanté «Nous sommes des gens libres !» sur l’air du groupe de rock Queen We Will Rock You, et scandé : «Bas les masques», «Pas de vaccination obligatoire», ou «Retour des libertés !».

D’autres ont défilé avec des pancartes disant : «Nous faisons du bruit parce que vous volez notre liberté !» et «Pensez ! Ne portez pas de masque !». Si la marche était pacifiste, elle a tout de même été dispersée, non sans violence, par la police car les manifestants ne portaient pas de masques.

Selon la police citée par l’AFP, 45 agents des forces de l’ordre ont été blessés pendant les manifestations du 1er août dans la capitale allemande, dont certains lors de la marche «La fin de la pandémie − Jour de la liberté». D’après la même source, trois policiers touchés par des débris de vitres ont été hospitalisés. La police a fait état de 133 arrestations au cours de la journée. Plus de 1 100 policiers avaient été déployés sur les lieux des différentes manifestations.

Si l’Allemagne a jusqu’à présent été plutôt épargnée par la pandémie qui y a fait moins de 9 200 morts, les autorités s’alarment d’une lente reprise des infections ces derniers jours.

Source : https://francais.rt.com/international/77422-manifestation-berlin-gouvernement-allemand-condamne



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.