Les plans des mondialistes prophétisés par la bible

one_worldApocalypse 17v12à18

“ Et les dix cornes que tu as vues représentent dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais ils reçoivent pouvoir comme rois, une heure, avec la bête sauvage.   Ceux-ci ont une seule pensée, et ainsi ils donnent leur puissance et leur pouvoir à la bête sauvage.   Ceux-ci lutteront contre l’Agneau, mais, parce qu’il est Seigneur des seigneurs et Roi des rois, l’Agneau les vaincra. Et [ils vaincront], ceux qui sont avec lui, appelés, et choisis, et fidèles. ” 

Et il me dit : “ Les eaux que tu as vues, là où est assise la prostituée, représentent des peuples, et des foules, et des nations, et des langues. Et les dix cornes que tu as vues, et la bête sauvage, celles-ci haïront la prostituée et la rendront dévastée et nue, et mangeront ses chairs et la brûleront complètement par le feu.  Car Dieu leur a mis au cœur d’exécuter sa pensée, oui d’exécuter [leur] seule pensée en donnant leur royaume à la bête sauvage, jusqu’à ce que les paroles de Dieu se soient accomplies.   Et la femme que tu as vue représente la grande ville qui a un royaume sur les rois de la terre. ”

Ces dix rois correspondront à la période du nouvel ordre mondial. Celui-ci détruira d’un seul coup Babylone la grande, c’est à dire toutes les religions actuelles pour y substituer le culte à l’empereur mondial (l’antichrist) et les pratiques spirites du « nouvel âge ». Comme l’on également fait auparavant les empereurs romains, massacrant les chrétiens qui ne voulaient pas les adorer, mais en tolérant toutes les autres pratiques idolâtres et perverses (astrologie, magie, prostitution sacrée, sacrifices humains, etc.).

 

La salle des cartes mondialiste

Un mouvement sérieux, pour le bien ou pour le mal, développe en général des stratégies et des plans d’exécution à long terme. De telles stratégies peuvent ne pas être mauvaises en elles-mêmes. Le résultat final révélera en fin de compte la véritable nature du schème.Sun Tzu a écrit le séminal Art of War (l’art de la guerre), aux environs du début du 5ème siècle avant J.C., dont les stratégies intemporelles peuvent être utilisées pour le bien ou pour le mal dans de nombreux contextes.« C’est ainsi que dans la guerre le stratège victorieux ne cherche la bataille qu’après que la victoire a été obtenue, tandis que celui qui est destiné à perdre combat en premier et cherche ensuite la victoire. »[1]

Nicolas Machiavel a développé un système sophistiqué de gestion, établissant « la loi sur la façon dont les princes devraient gouverner; parce que tout comme les hommes qui dessinent le paysage descendent dans la plaine afin d’étudier la nature des montagnes et des hautes terres, ainsi que les terres basses, ils grimpent au sommet des montagnes, afin de pleinement comprendre la nature du peuple, il faut être un prince, et pour comprendre pleinement la nature des princes, il faut être un citoyen ordinaire. »[2]

Dieu a écrit une série d’instructions pour les peuples judéo-chrétiens dans ce qui est connu comme la Bible, dont les innombrables manuscrits anciens remontent à des milliers d’années.

G. Edward Griffin a développé un stratagème laïque et un « Creed of Freedom » (credo de la liberté) pour le 21ème siècle dans ce qui est aujourd’hui connu comme la Freedom Force international.

Ainsi, comme l’affirme Machiavel, afin que le citoyen ordinaire comprenne la nature du prince mondialiste transformé en grenouille, laissons le arpenter les hauts plateaux.

Le « pays profond » de Mackinder (1904)

« Qui dirige l’Europe de l’Est commande le pays profond, qui règne sur le pays profond règne sur l’île du monde, qui règne sur l’île du monde règne sur le monde. »

Sir Halford Mackinder, un maître stratège en géopolitique britannique, est un personnage dont tout le monde devrait étudier le travail dans une certaine mesure. L’idée du « pays profond » est apparue pour la première fois en 1904 lors d’une présentation de la Royal Geographical Society.[3] Le pays profond a été défini comme l’ex-URSS, en plus de ce qu’il appelle Lenaland et dont il a trouvé la théorie encore plus prémonitoire en 1943 qu’en 1904.[4] L’île du monde était bien sûr la grande masse continentale de l’Eurasie. Il note de façon intéressante comment quand les réserves de charbon et de pétrole sont épuisées, le Sahara sera peut être le lieu où la planète concentrera ses énergies en dérivant l’énergie solaire.[5]

Le « Rimland » de Spykman (1938)

Nicholas J. Spykman a redéfini la théorie de Mackinder, croyant que le contrôle du pays profond de l’extérieur, le croissant ou Rimlands, est la clé de la domination planétaire. Croyant que le pouvoir devait d’être centralisé à partir de grands centres se déplaçant vers l’extérieur, il a esquissé ce qui semble aujourd’hui être le régionalisme, et ce à quoi George Orwell pourrait avoir fait allusion dans l’Estasia toujours en guerre, l’Eurasie et l’Océanie.

« Spykman a esquissé un cadre géopolitique mondial composé de deux grands continents, l’Eurasie et l’Amérique du Nord; trois îles, l’Amérique du Sud, l’Afrique et l’Australie, et cinq grandes masses d’eau. Spykman conclu que les États-Unis, avec un accès direct à l’Atlantique et aux bassins du Pacifique, était l’État « le plus favorisé dans le monde du point de vue de l’emplacement ». »[6]

Carte d’après-guerre du nouveau monde (1942)

Créé par un certain Gomberg Maurice, cette carte mérite une étude sérieuse, car beaucoup de ses « plans » se sont déjà concrétisés.[7] Plusieurs années à l’avance, il avait qualifié Israël de « territoire hébreu ». Par ailleurs, il a divisé le monde en régions comme les États-Unis d’Afrique (aujourd’hui Union africaine), les États-Unis d’Amérique du Sud (aujourd’hui l’Union des États sud-américains), et enfin une Union nord-américaine qui est aujourd’hui dans ses embryonnaires ALENA et stade de périmètre de sécurité commun.[8] « Le bas de la carte contient une explication détaillée de la politique américaine pour le Nouvel Ordre Mondial. Certains des points de cette politique sont les suivants: (Biblioteca Pleyades)

-Un nouvel ordre mondial de paix permanente et de liberté sera établi à la fin de la guerre.
-Les États-Unis doivent, par altruisme, assumer la direction de l’ordre du monde nouvellement créé.
-Les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’URSS s’engagent à garantir la paix aux nations, qui seront désarmées et démilitarisées de façon permanente.
-Les USA vont devenir invincibles comme pouvoir militaire, naval, et aérien.
-L’URSS va acquérir les républiques d’Europe de l’Est après la guerre.
-Il y aura des États-Unis d’Europe démilitarisés, et fédérés.
-Le Canada, le Mexique, l’Amérique centrale, et les îles des Caraïbes seront incorporés aux États-Unis d’Amérique.
-La terre des anciens Hébreux, connue comme la Palestine et la Transjordanie, sera unie comme une république démilitarisée appelé Hebrewland.
-Toutes les ressources naturelles seront nationalisées et distribuées à toutes les nations.
-La banque, les investissements, les voies ferrées, et les centrales électriques seront partout nationalisés.
-Un système monétaire mondial commun sera créé.
-L’unifié « Conseil suprême de Guerre des Nations Unies » sera réorganisé et transformé en un « Conseil militaire suprême et économique » pour aider à la reconstruction et à faire respecter la paix dans le monde. »

 

Le Club de Rome (1968)

Le célèbre club mondialiste appelé Club de Rome s’est réuni pour la première fois en 1968. Leurs livres blancs dictent une réduction massive de la population et la mise en place d’une fausse religion de l’environnement. Ils ont développé une carte divisant le monde en dix régions.

La chose intéressante avec cette carte c’est que si on la compare au texte historique du Livre de Daniel, dont le manuscrit remonte à plus de deux mille ans, Daniel a interprété que le quatrième Empire (romain) se diviserait en deux jambes de fer (byzantin, ca. 324-395 après J.-C.), et que finalement il y aurait dix orteils de fer et d’argile qui gouverneraient le monde. Eh bien, ici nous avons dix régions planifiées par, ironiquement, le Club de Rome.[9].

Les dix régions de la FEMA (1970)

Les efforts continus du Legislative Reorganization Act of 1970 aux décrets présidentiels subséquents ont divisé les États-Unis en dix régions de la FEMA, chaque région disposant de sa propre capitale. Cela semble aller de pair avec les préparatifs mis en place pour la continuité du gouvernement (COG), comme décrit par le diplomate et professeur Peter Dale Scott.

Bernard Lewis et « l’arc de la crise » (1979)

Bernard Lewis était un agent de renseignement britannique et un participant du Bilderberg. Utilisant la mythologie du « choc des civilisations », les fondements de la narration terroriste arabe ont été posés alors que la guerre froide était en voie de disparition.[10]

La Convention des Nations Unies sur la diversité biologique et le Wildlands Project (1992)

Les efforts fantastiques du Dr Michael Coffman pour cartographier l’agenda environnemental radical des Nations Unies pour l’Amérique du Nord.

Zbigniew Brzezinski (1997)

Le criminel de guerre Kissinger a appelé la rive sud de l’Asie un « pivot de sécurité mondial », démontrant la continuité de pensée depuis l’époque de Mackinder et Spykman. Brzezinski, dans son opus magnum le grand échiquier, nous dit d’empêcher les « barbares » de se rapprocher, ce qui implique une « zone globale de violence diffusante. »[11]

Thomas Barnett PM (2003)

Chercheur stratégique du Naval War College il traite de la « Pentagon’s New Map », qui cherche évidemment à intégrer l’ »écart de non-intégration » ou la partie souveraine « non-mondialisée » du monde dans le « noyau fonctionnel » ou le système « globalisé » du monde. C’est au cœur de ce qui se passe actuellement en Libye.

Trans-Texas Corridor ou autoroute de l’ALENA (2005)

L’infrastructure nécessaire dans une Union nord-américaine, poussée avec le Partenariat pour la sécurité et la prospérité (PSP). Obama vient juste de signer un accord permettant aux camionneurs mexicains d’entrer aux États-Unis.

Ralph Peters et le « Projet pour le Nouveau Moyen-Orient » (2006)

Cette carte de formation de l’OTAN a été mise en place par le lieutenant-colonel dans le cadre de ce qui semble être le « Projet pour un Nouveau Moyen-Orient. »[12]

[13]

Les révolutions de couleur (2008)

Le plan en constante évolution utilisé par les mondialistes dans leurs révolutions de couleur.[14]

Projet pour le Nouvel Ordre Mondial

Les gens veulent toujours me parler de la spontanéité et de la grandeur du « Printemps arabe », de la « démocratie », du régionalisme de l’Union européenne qui se répand maintenant comme un virus, et des percées de l’Agenda 21 que nous commençons à voir dans les nations du monde entier, comme s’ils ne comprenaient pas ce qui se passe.Regardez les cartes. Regardez la documentation remontant à un siècle. Voir ces desseins et ne pas en tenir compte dans les événements du monde est tout simplement délirant.

Les schémas dictent clairement que le « Printemps arabe » vient de la réflexion mondialiste, du Pentagone et de l’OTAN, composant une variable clé des événements qui se produisent au Moyen-Orient. Le couloir de l’ALENA ressemble étrangement à quelque chose qui s’apparente à l’Europe de Schengen et de nets progrès vers l’autoroute et l’intégration sont évidents. Le Wildlands Project de l’ONU semble prendre vie dans le Rural Council’s (conseil rural) désormais assemblé par le président élu Obama. Et bien, je vais me permettre de dire à nouveau que l’ancien document du Club de Rome ressemble à la description d’un certain texte ancien.

Notes:

[1] Sun Tzu, Art of War (l’art de la Guerre). < http://www.gutenberg.org/ebooks/132 >.

[2] Machiavel, Niccolo, The Prince (le prince). < http://www.gutenberg.org/ebooks/1232 >.

[3] Mackinder, Halford J. « The Geographical Pivot of History. » (Le pivot géographique de l’Histoire) The Geographic Journal (Le Journal géographique) 23.4 (1904): 298-321. < http://www.jstor.org/pss/3451460 >.

[4] Mackinder, Halford J. « The Round World and the Winning of the Peace. » Foreign Affairs 21.4 (1943): 595-605. < ic.ucsc.edu/~rlipsch/Pol177/Round%20World.pdf >.

[5] Oldenburger, Gary E. « The Cold War: The Geography of Containment. » The Virtual Oldenburgers. <http://www.oldenburger.us/gary/docs/TheColdWar.htm>.

[6] Sempa, Francis P. « Spykman’s World. » American Diplomacy. 3 Apr. 2006.

<http://www.unc.edu/depts/diplomat/item/2006/0406/semp/sempa_spykman.html>.

[7] Jacobs, Frank. « The New World Order (1942). » Strange Maps. 6 June 2008. <http://bigthink.com/ideas/21338>.

[8] « ATS Video: 1941 WW2 NWO Map. » Above Top Secret. 26 Feb. 2009.

[9] Bay, David. « Hidden Agenda Behind the Unrest in North Africa and Middle East. » News With Views. 12 Mar. 2011. <>.

[10] Marshall, Andrew G. « Creating an « Arc of Crisis »: The Destabilization of the Middle East and Central Asia. » Centre for Research on Globalization. 7 Dec. 2008. <http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va>.

[11] Nazemroaya, Mahdi D. « America’s « Long War »: The Legacy of the Iraq-Iran and Soviet-Afghan Wars. » Centre for Research on Globalization. 16 Sept. 2007. <http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va>.

[12] Peters, Ralph. « Blood Borders. » Armed Forces Journal. June 2006

[13] Nazemroaya, Mahdi D. « Plans for Redrawing the Middle East: The Project for a « New Middle East ». » Centre for Research on Globalization. 18 Nov. 2006. <http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=3882>.

[14] Baffi, Oskar. « Color Revolutions and Grey Eminences: U.S. NGOs, Spearhead of Interference? » Globalization of Security Trends and Perspectives. Ed. Alexandre Vautravers, Geneva: Webster University, 2007.

Cet article a d’abord paru dans Global Governance Archive, un bureau de guerre de l’information, qui vise à aider les chercheurs à la fois nouveaux et anciens dans l’examen du matériel le plus important sur tout, de l’économie à l’architecture du gouvernement mondial qui est maintenant en cours de construction.

Source: activistpost



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.