Les fabricants de Sophia le robot prévoient un déploiement massif en cas de pandémie

Faut pas les oublier ceux là, ils les font « presque » humains. Et selon l’utilisation, Pôle emploi va avoir du boulot. Quand aux dérives possibles…..

Les robots à la rescousse des hommes ? C’est en tout cas la prévision de Hanson Robotics basés à Hong Kong qui a développé des robots humanoïdes afin de soutenir les hommes aussi bien moralement que professionnellement. Il est intéressant de voir que des IAs ont été développées dans un but d’assistance et ont été dotés d’une « sensibilité humaine » qui les rends moins froids que ce que l’on peut imaginer.

La pandémie est une véritable bénédiction pour les développeurs en robotique ainsi qu’en Intelligence Artificielle puisqu’ils voient leurs avancés et moyens donnés bien plus conséquents et mis en lumière. Certains signent même des contrats auparavant jugés improbables.

« Des robots sociaux comme moi peuvent s’occuper des malades ou des personnes âgées », déclare Sophia en faisant visiter son laboratoire à Hong Kong. « Je peux aider à communiquer, donner une thérapie et fournir une stimulation sociale, même dans des situations difficiles ».

Depuis son inauguration en 2016, Sophia – un robot humanoïde – est devenu viral. L’entreprise qui la soutient a maintenant une nouvelle vision : produire des robots en masse d’ici la fin de l’année.

Hanson Robotics, basée à Hong Kong, a déclaré que quatre modèles, dont Sophia, commenceraient à sortir des usines au cours du premier semestre 2021, tout comme les chercheurs prédisent que la pandémie ouvrira de nouvelles opportunités pour l’industrie robotique.

« Le monde de COVID-19 va avoir besoin de plus en plus d’automatisation pour assurer la sécurité des personnes », a déclaré le fondateur et directeur général David Hanson, entouré de têtes de robots dans son laboratoire.

Monsieur Hanson pense que les solutions robotisées pour lutter contre la pandémie ne se limitent pas aux soins de santé, mais pourraient également aider les clients dans des secteurs tels que le commerce de détail et les compagnies aériennes.

« Les robots de Sophia et Hanson sont uniques en leur genre, car ils sont si humains », a-t-il ajouté. « Cela peut être très utile en ces temps où les gens sont terriblement seuls et socialement isolés ».

Hanson a déclaré qu’il vise à vendre « des milliers » de robots en 2021, petits et grands, sans en fournir un nombre précis.

Le professeur de robotique sociale Johan Hoorn, dont les recherches ont inclus un travail avec Sophia, a déclaré que bien que la technologie soit encore relativement jeune, la pandémie pourrait accélérer une relation entre les humains et les robots.

« Je peux déduire que la pandémie nous aidera en fait à mettre des robots plus tôt sur le marché parce que les gens commencent à réaliser qu’il n’y a pas d’autre moyen », a déclaré Monsieur Hoorn, de l’Université polytechnique de Hong Kong.

Hanson Robotics lance cette année un robot appelé Grace, développé pour le secteur de la santé.

Les produits d’autres grands acteurs de l’industrie contribuent également à la lutte contre la pandémie. Le robot Pepper de SoftBank Robotics a été déployé pour détecter les personnes qui ne portent pas de masque. En Chine, l’entreprise de robotique CloudMinds a contribué à la mise en place d’un hôpital de campagne géré par un robot lors de l’épidémie de coronavirus à Wuhan.

L’utilisation de robots était en augmentation avant la pandémie. Selon un rapport de la Fédération internationale de robotique, les ventes mondiales de robots de services professionnels avaient déjà fait un bond de 32 % entre 2018 et 2019, pour atteindre 11,2 milliards de dollars.

Certains êtres humains pourraient se méfier de mettre des robots dans des rôles aussi sensibles. Lorsqu’on lui a demandé si les gens devaient craindre les robots, Sophia avait une réponse toute prête.

Quelqu’un a dit « nous n’avons rien à craindre, mais nous avons peur de nous-mêmes », s’est exclamé le robot. « Qu’est-ce qu’il en sait ? »

L’apparition de robots comme Sophia se font dans un futur bien plus proche que prévu et seraient présents dans un premier temps en soutien dans cette période difficile pour les hommes. Attention cependant de ne pas faire des films de Science Fiction une triste réalité car nous avons pu voir que certains n’étaient pas si éloignés de la réalité.

Je suis pour ma part mitigé entre la hâte de voir ce que donne réellement sur le terrain ces robots et la craintes de la mauvaise utilisation (ou des dérives) de cette technologie sur le long terme.

Affaire à suivre…

Quentin CLAUDEL

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel vous retrouverez toute l’actualité des métaux précieux. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur https://larobolution.com/. »

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Source : https://lesmoutonsenrages.fr/2021/02/01/les-fabricants-de-sophia-le-robot-prevoient-un-deploiement-massif-en-cas-de-pandemie/



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.