Les Allemands se rebiffent contre les lois liberticides

La réaction contre le politiquement correct, qui s’exprime ces derniers temps via la gestion quasi-mondialement uniforme de la crise du coronavirus,  viendrait-elle d’Allemagne ?

Samedi 16 mai, mais le phénomène perdure depuis quelques jours déjà, des milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs villes d’Allemagne contre les mesures de restriction des déplacements et des interactions visant à réduire la propagation du coronavirus Covid-19. Elles les accusent d’être liberticides et dénoncent une dictature.

L’Allemagne semble se réveiller d’une longue léthargie, quelques décennies, qui l’empêchait de contester la doxa véhiculée par la conscience morale universelle par rapport à la majorité des sujets sociaux, sociétaux et politiques. Le coronavirus semble être le détonateur de ce réveil d’un peuple bâillonné par de multiples lois liberticides. De consensuelle, l’Allemagne deviendrait-elle rebelle ?

Si le mouvement reste minoritaire, il prend assez de l’ampleur pour inquiéter les autorités : rien qu’à Stuttgart, 5 000 personnes ont été autorisées à battre le pavé, malgré les interdictions de grands rassemblements du fait de la pandémie. Des manifestations sont aussi attendues, comme déjà au cours des dernières semaines, à Munich, Berlin ou encore Dortmund, sous étroite surveillance policière.

Venus de la droite et de la gauche, les manifestants se définissent comme des défenseurs des libertés publiques et/ou des opposants aux vaccins.  Un Allemand sur quatre dit comprendre ces manifestations, selon un sondage de l’institut allemand Civey.

Les protestataires sont soutenus par le parti allemand identitaire Alternative pour l’Allemagne (AfD).

Francesca de Villasmundo

Source : https://www.medias-presse.info/les-allemands-se-rebiffent-contre-les-lois-liberticides/120575/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.