« Le terrorisme intellectuel s’amplifie en France »

Le bastion social contre-attaque.

Le mercredi 20 février, lors du diner du CRIF, Emmanuel Macron annonçait sa volonté de dissoudre le groupe bastion social pour incitation à la haine raciale. Afin de s’assurer du sérieux de cette accusation, nous avons souhaiter rencontrer des membres de ce groupe pour qu’ils reviennent sur cette décision et qu’ils nous expliquent en détail le sens de leur action politique.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.