Le régime cétogène contre le cancer du sein grade 3

Lola-Mathis-300x225

Témoignage de Lola 29 ans cancer du sein grade 3

Je m’appelle Lola Mathis, j’ai 29 ans et un enfant de trois ans et demi.

Tout a commencé il y a un an. J’allaitais mon fils de 2 ans et demi lorsqu’un abcès s’est déclaré sur le cadran supérieur gauche de mon sein droit.

Je l’ai laissé évoluer jusqu’à ce qu’il perce puis j’ai fait appel aux soins d’une infirmière -sur ordonnance d’un gynécologue-.
Peu de temps après la cicatrisation de cet abcès, survient un deuxième abcès juste à côté, au niveau du cadran supero-externe droit.
Très inquiète, je consulte un célèbre spécialiste à Montpellier. Ce dernier me recommande d’appliquer du miel de thym quotidiennement sur la plaie afin d’en hâter la cicatrisation, sans avoir recours aux soins d’une infirmière. Je suis donc ses conseils et constate une cicatrisation très rapide. C’est à ce stade que les choses se compliquent…
Un minuscule ganglion qui « draine l’abcès » (dixit le spécialiste) grossit et durcit anormalement.
Un troisième abcès?
Je cours de médecin en gynécologue, de pédiatre en sage-femme, tout le monde est certain que c’est un vulgaire abcès. Tous sauf un homéopathe perpignanais qui m’envoie d’urgence faire une biopsie.
Le résultat me fait l’effet d’un terrible coup de massue: cancer triple négatif de grade 3. Un des pires que l’on puisse rencontrer, connu pour son agressivité liée à une forte glycolyse (capacité à utiliser le sucre)1 ainsi qu’à une grande capacité à métastaser par voie sanguine (donc directement dans le cervelet, le foie, les poumons).
Bien entendu, il n’existe aucune thérapie ciblée car aucune protéine codant pour les hormones (œstrogène, progestérone, herceptin…) et ce cancer tend facilement à devenir chimio-résistant.
Un pronostic cauchemardesque pour une jeune maman et ses proches. Pour couronner le tout, je suis aussitôt virée de mon travail (clarinettiste de jazz).
Je commence immédiatement une chimio à l’hôpital de Perpignan. 4 FEC 100, 4 Taxo. J’entreprends aussitôt un jeûne de 4 jours consécutifs par semaine. Je perds du poids et mes muscles fondent. Les effets du FEC 100 se font sentir tout de même car je « carbure au sucre » lorsque je m’alimente (beaucoup de fruits et légumes, pâtes sans gluten, végétarienne). Je ne savais pas alors que je ne faisais que nourrir ma tumeur!
Pendant plusieurs mois, je passe du régime Seignalet à la macrobiotique en passant par l’instincto et les jus de Gerson sans que la tumeur réduise ou si peu. Mon oncologue semble déçue.

C’est alors que je lis un témoignage sur le net d’une fille de mon âge guérie du même cancer grâce au régime cétogène. Je lis « Le régime cétogène contre le cancer », ainsi que « The Cantin Ketogenic Diet », sans oublier le livre du docteur Schwartz2. 48 heures après être entrée en cétose, je me sens tout à coup revivre: je me lève et marche plusieurs kilomètres.

Je mange si bien que je regagne vite les kilos perdus (je ne pesais plus que 55 kg pour 1m75). Mes cheveux repoussent à toute allure et mes neurotransmetteurs fonctionnent à plein rendement! À l’hôpital, tout le monde est bluffé! Je marche en moyenne 3 à 6 km par jour, je fais du vélo, je joue avec mon enfant sans jamais ressentir la moindre fatigue. Je dors comme un bébé. Je jardine tant que j’envisage d’en faire ma profession!

Plus bio que bio bien entendu!
Bref je n’ai dès lors plus ressenti aucun effet secondaire, idem pendant les 33 séances de radiothérapies!
Lorsqu’on m’opère après les 8 cures de chimio, il ne reste qu’une minuscule trace de mon cancer, aucun ganglion atteint, et il n’est plus question de m’enlever la moitié du sein!
Précisons que je prends beaucoup d’huile de coco, d’oméga 3 d’origine marine, ainsi que des suppléments d’Acide Alpha-Lipoïque (vive le chou de Bruxelles!), de curcumine, de vitamines D et C, huile de nigelle, de bourrache, etc. J’évite au maximum les produits laitiers à cause des omégas 6, de l’IGF 1 et du lactose. Si je ne connais pas de récidive d’ici trois ans je serai considérée comme guérie.
J’espère que ce témoignage pourra être utile à celles et ceux qui traversent cette terrible tempête.

Bonne chance à tous, que le gras soit avec vous!

Lola Mathis

  1. Lire (en anglais) la publication de Maurice Israël et Laurent Schwartz, qui ont pu cancériser, en laboratoire, des mélanocytes en les exposant a de fortes concentrations de sucre:  Cancer: a dysmethylation syndrome?
    La croissance des cellules tumorales résulte d’une activation des récepteurs trophiques, tyrosine-sérine-thréonine kinases, qui facilitent l’entrée du glucose. Ces récepteurs induisent les mitoses via MAP kinases. Ils activent aussi PI3 kinase, ce qui diminue l’adhésion cellulaire, et inhibel’apoptose.
    L’activation des kinases trophiques résulterait de la défaillance d’une phosphatase PP2A, dont lamethylation, sur l’unité catalytique, assure le recrutement d’une des unités régulatrices, ce qui dirige la phosphatase vers des phosphoprotéines. Une défaillance de méthylation maintiendrait l’activité des kinases trophiques et bloquerait aussi la pyruvate kinase, étranglant la glycolyse.
    En tirant le flux de glucose, l’héxokinase augmente la glycolyse, jusqu’à l’étranglement pyruvate kinase. Au dessous de l’étranglement, le pyruvate proviendra, via l’alanine, de la protéolyse, il donnera du lactate et du NAD+ (effet Warburg). Au dessus de l’étranglement, le phosphoénol pyruvate accumulé, filera vers la mitochondrie pour être converti en oxaloacétate, ce qui augmente la condensation avec l’acétyl coA et la lipolyse. Les tumeurs fermentent le glucose en lactate, en consommant les protéines et les lipides de l’organisme.
    La méthylation défaillante de PP2A, décrite dans la maladie d’Alzheimer, altère via l’hyperphosphorylation de Tau la tubuline. Dans le cancer elle altèrera la tubuline du fuseau mitotique. Un syndrome dysméthylant, qui a aussi des effets génétiques, pourrait- il induire ces maladies ?
  2. Laurent Schwartz et Jean-paul Brighelli, éditions Hugo.Doc 2013, CANCER, Guérir tous les malades ?, ENFIN ?

Source :



Un commentaire pour “Le régime cétogène contre le cancer du sein grade 3”

  1. Bonjour,

    J’ai combattu un cancer de la base de la langue (très avancé avec une adénomégalie volumineuse sous l’oreille gauche) en utilisant le régime cétogène, dès les premiers éléments diagnostiques, et bien avant la mise en place des premiers traitements conventionnels. En attendant le diagnostic complet, et le début des soins, il s’est passé deux mois avec le seul régime cétogène comme approche thérapeutique.
    Pour m’accompagner dans ce régime cétogène, j’ai développé un logiciel pour m’aider au jour le jour, repas par repas, à maîtriser les enjeux (quantité de calories, de glucides, de protides, de lipides) liés à cette démarche qui va à contre-courant de tous les poncifs d’alimentation que nous avons intégrés depuis des années.
    Avec l’aide de mon fils informaticien (Hyacinthe Hervé), j’ai fait évoluer cet outil pour qu’il puisse fonctionner directement à partir d’un navigateur internet, soit sur ordinateur, soit sur tablette (et aussi sur smartphone, mais l’écran d’un smartphone est vraiment petit pour une utilisation facile).
    Ce site est entièrement gratuit, mis à disposition de tous ceux qui le souhaitent, il suffit de se créer un compte personnel, de déterminer vos objectifs personnels (une aide est proposée pour évaluer vos objectifs) et vous voici prêt à composer votre premier repas. En connaissant mieux ce que vous mangez, les quantités, les répartitions, vous maîtrisez votre régime cétogène, et les objectifs personnels que vous vous donnez.
    Ce site a été conçu principalement pour accompagner les personnes atteintes d’un cancer qui souhaitent suivre un régime cétogène dont les principes en ont été établis à partir de l’ouvrage co-écrit par les Pr Kämmerer, et les Dr Schlatterer et Knoll LE RÉGIME CÉTOGÈNE CONTRE LE CANCER aux éditions Thierry Souccar.
    Pour accéder au site de suivi du régime cétogène : tapez http://www.cetogene.info dans la barre d’adresse de votre navigateur internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.