Le projet fou de Microsoft : « ressusciter » les morts

Une exposition dédiée au Cyberpunk à Hon Kong, en octobre 2020.
SOPA Images/SIPA

La société de Bill Gates a déposé le brevet d’une technologie permettant de créer des doubles virtuels de personnes vivantes ou décédées.

C’était l’une des ambitions de Thomas Edison : l’inventeur du phonographe était convaincu que la technologie serait capable d’enregistrer la voix des défunts. Il a même esquissé les plans d’une «machine nécrophonique» susceptible de remplacer avantageusement les spirites et autres médiums envers lesquels il professait un profond mépris. Selon lui, la science pouvait et devait remplacer avantageusement ces tentatives d’amateurs. Il a exposé ses théories sur la persistance de la conscience après la mort dans un essai «Le Royaume de l’au-delà», longtemps oublié avant d’être réédité et préfacé par le philosophe et journaliste à France Culture, Philippe Baudouin*.

Lire la suite sur Paris Match.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.