Le parcours de Martin Luther

Comment la conscience d’un homme finit par découvrir quelques vérités fondamentales de la bible. Par sa vie d’ascète, il pensait qu’il devait œuvrer à son  propre salut. Or pour l’obtenir il réalisa qu’il fallait simplement l’accepter comme un don de Dieu dont on ne peut prétendre que par la foi. Il comprit que l’homme n’a pas besoin d’une église institutionnelle ni de l’intercession des prêtres. Ce n’était pas une question de relation entre l’homme et l’église mais entre l’homme et Dieu.
Toutes les religions sans exception sont des systèmes de servilité, un fléau infligé aux âmes cherchant à se sauver sans avoir l’amour de Dieu ni de la vérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.