Le mensonge sur le calcium

Ostéoporose : les 3 mousquetaires qui
défendent vos os.

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Plus vous mangez de calcium, plus vos os sont solides, n’est-ce pas ?

Eh bien pas du tout !

Voyez plutôt ce témoignage d’un rhumatologue éclairé, le Dr Poinsignon :

« Cela fait trente ans que je soigne des femmes atteintes d’ostéoporose sévère… qui pendant toute leur vie ont mangé en abondance des produits laitiers (des yaourts, du lait, du fromage du fromage blanc, des crèmes légères, etc.) et qui ne peuvent pas manquer de calcium.

Au début de mon activité, j’ai soigné des haute-savoyardes avec des ostéoporoses sévères, et je les grondais en leur disant « madame, vous n’avez pas dû manger beaucoup de produits laitiers »… et ces femmes me regardaient avec des yeux exorbités – « mais Docteur, on n’a fait que ça toute notre vie : des tommes de Savoie, du lait des alpages, etc. »

Et je me disais… qu’est-ce qui ne fonctionne pas ! On dirait que plus on mange de produits laitiers, plus on a d’ostéoporose !

Et cette idée a fait du chemin dans ma tête, j’ai travaillé et retravaillé la question et maintenant j’ai des réponses qui sont claires…. Mais elles ne correspondent pas aux intérêts économiques ». [1]

Eh oui, la France est un des plus grands producteurs de lait au monde… et les lobbys économiques sont puissants.

Ce n’est pas un « hasard » si nos autorités sanitaires nous demandent d’avaler des doses quotidiennes énormes de calcium, deux fois supérieures à celles recommandées par l’Organisation mondiale de la Santé !

Il suffit pourtant de regarder autour de nous pour voir que cette obsession pour le calcium n’a aucun sens.

Le régime traditionnel des paysans chinois a toujours été relativement pauvre en calcium… et ils n’ont jamais souffert d’ostéoporose. Les Chinois n’ont même pas de mot pour cette maladie, malgré 3 000 ans d’une médecine rayonnante !

Même chose dans les pays comme le Cambodge, la Gambie ou même sur l’île des centenaires à Okinawa : leurs habitants ne consomment pas de laitage, absorbent assez peu de calcium… et l’ostéoporose y est une maladie quasi inconnue.

Et pour ceux qui aiment les études statistiques, le prestigieux British Medical Journal a publié en 2015 une large revue d’études, dont la conclusion clôt définitivement le débat :

« La prise de calcium alimentaire n’est pas associée à un risque de fracture moins élevé, et il n’existe pas d’essai clinique prouvant qu’augmenter le calcium alimentaire prévient les fractures. »

Voilà pourquoi le Dr Poinsignon dit que « le mensonge du calcium est une histoire d’argent ».

Le drame, c’est que c’est un mensonge qui cause des morts.

C’est officiel : trop de calcium peut vous tuer

Le problème du calcium, c’est qu’il a une fâcheuse tendance à se déposer là où il ne faut pas… notamment dans vos artères.

Trop de calcium dans vos artères, on appelle cela une « calcification artérielle » : vos artères deviennent rigides, elles se rétrécissent… et votre risque de crise cardiaque augmente !

Si vous prenez des compléments alimentaires de calcium, l’effet peut être dramatique :

  • Une revue d’étude publiée dans le British Medical Journal a montré que la prise de compléments alimentaires de calcium augmentait le risque de crise cardiaque de 31 %, le risque d’AVC de 20 % et de mort par toutes causes de 9 % ; [2]
  • Même résultat dans une étude publiée dans le JAMA (Journal of the American Medical Association) : prendre plus de 1 000 mg de calcium sous forme ce complément alimentaire est associé à 20 % de risques en plus de mourir d’une maladie cardio-vasculaire. [3]

Mais si avaler toujours plus de calcium est dangereux, que faire pour conserver des os solides jusqu’à l’âge de 90 ans ?

La réponse est simple : il faut se tourner vers les « trois mousquetaires » de vos os.

Non seulement ces trois héros protègent la santé de vos os… mais ils réduisent aussi les risques que le calcium fait peser sur votre cœur !

1. Magnésium : le minéral oublié contre l’ostéoporose

C’est grâce à l’étude passionnante de chercheurs norvégiens que le magnésium [4] a commencé à être réhabilité.

Il faut dire que nos amis scandinaves sont particulièrement préoccupés par l’ostéoporose : ils ont beau être les peuples qui boivent le plus de lait au monde… ce sont aussi ceux qui sont le plus victimes de fractures !

Nos chercheurs norvégiens se sont donc intéressés à l’impact de l’eau du robinet sur le risque de fracture.

Ils ont découvert que les habitants des régions norvégiennes où l’eau du robinet est riche en calcium n’ont pas moins de fractures que les autres.

En revanche, ils ont réalisé que les eaux du robinet riches en magnésium étaient clairement associées à un nombre réduit de fractures !

Depuis, d’autres preuves sont venues le confirmer : le magnésium est vraiment essentiel pour la santé de vos os. [5]

Alors n’oubliez jamais de faire le plein de ce minéral, avec un régime riche en noix (surtout la noix du Brésil) en amandes, en légumes verts. Certains poissons (comme les sardines) et le cacao sont aussi des bonnes sources, mais n’oubliez pas que ce sont des aliments à consommer avec modération.

Le magnésium est d’autant plus précieux pour vos os qu’il agit en synergie avec le deuxième de nos mousquetaires… la vitamine D !

2. Vitamine D : sans elle, pas de santé osseuse possible

Si, comme 80 % des Français, votre taux de vitamine D dans le sang est insuffisant, nous seulement vous risquez de ne pas faire de vieux os… mais vos os risquent bel et bien de se briser !

La vitamine D est connue pour améliorer l’absorption des minéraux : c’est elle qui permet au magnésium et au calcium de votre alimentation d’être réellement utilisés par votre corps (plutôt que rejetés par les voies naturelles).

Mais la vitamine D participe aussi directement à l’élaboration de la structure de vos os, sur laquelle les minéraux viennent ensuite se fixer.

Le journaliste scientifique Thierry Souccar, auteur de l’excellent Mythe de l’ostéoporose, a une belle image pour expliquer ce phénomène :

« Si vous avez assez de minéraux, assez de protéines, mais pas suffisamment de vitamine D, c’est comme si vous aviez une voiture sans démarreur. Or pour s’en servir, il faut tout de même la démarrer. » [6]

Pour faire le plein de vitamine D, vous savez ce que vous devez faire : vous exposer entre avril et octobre chaque jour, 10 à 20 minutes au soleil, entre 11h et 15h, dans le plus simple appareil mais le visage protégé.

Évidemment, ce n’est pas toujours possible, et c’est pourquoi je recommande à tous les adultes de prendre une dose quotidienne de 4 000 UI de vitamine D en gouttes, surtout après 50 ans (car la peau synthétise de moins en moins bien la vitamine D).

Avec de bonnes doses de vitamine D et de magnésium, vos os sont bien partis.

Mais un troisième mousquetaire a un rôle capital.

3. La vitamine K2 dépose le calcium dans vos os, et pas dans vos artères !

La vitamine D est le « gardien » qui aide le calcium à entrer dans votre corps… mais vous avez besoin d’un « guide » pour que ce calcium se dépose au bon endroit !

Car vous l’avez compris : vous avez tout intérêt à ce que le calcium de votre alimentation vienne renforcer votre squelette… plutôt que durcir vos artères.

Et ce guide, c’est la vitamine K2 !

On le sait grâce aux travaux du Professeur Masao Kaneki.

Ce grand spécialiste du calcium s’est aperçu que certaines régions du Japon étaient miraculeusement préservées de l’ostéoporose…

… et que c’était aussi celles où on consommait le plus de… natto, un aliment à base de soja fermenté très riche en vitamine K2 ! [7]

De fait, cette vitamine est assez incroyable : elle fixe votre calcium là où il agit utilement (vos os, vos dents…) et parvient en même temps à l’évacuer des tissus mous comme vos artères, où il cause des dégâts.

C’est particulièrement précieux chez les femmes ménopausées, dont les os ont tendance à se vider de leur calcium… et dont les artères commencent à se calcifier !

Le « petit » problème est que le natto ne se trouve pas à tous les coins de rue… et que son goût très fort ne plaît pas à tout le monde ! (imaginez manger du roquefort, alors que vous n’avez jamais mangé de fromage de votre vie).

Faute de mieux, n’hésitez pas à le prendre en complément alimentaire, surtout si vous êtes à risque d’ostéoporose (les multivitamines de bonne qualité en contiennent).

Attention simplement si vous êtes sous médicament anticoagulant, car les vitamines K (de l’allemand « Koagulation ») peuvent interférer avec la coagulation. En dehors de cela, cette vitamine n’a strictement aucun danger ni effet secondaire, alors profitez-en !

Et D’Artagnan, dans tout ça ?

Tout le monde sait que les 3 Mousquetaires sont en fait… 4, avec D’Artagnan.

Le quatrième mousquetaire de la santé de nos os, c’est donc le calcium : à des doses raisonnables, le calcium est évidemment indispensable pour avoir des os solides.

Mais comme dans le roman d’Alexandre Dumas, on se focalise toujours trop sur D’Artagnan (calcium), alors qu’il ne peut rien à lui tout seul.

C’est grâce à l’aide des 3 mousquetaires : le magnésium, la vitamine D et la vitamine K2, qu’il peut faire des miracles pour vos os !

Bonne santé,

Xavier Bazin

Sources :

[1] Dr Poinsignon, Conférence au Congrès de l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle, 2015[2] Effect of calcium supplements on risk of myocardial infarction and cardiovascular events: meta-analysis, M. Bolland et al., BMJ, 2010

[3] Dietary and Supplemental Calcium Intake and Cardiovascular Disease Mortality, Q. Xiao et al., JAMA Network, 2013

[4] Nationwide data on municipal drinking water and hip fracture: could calcium and magnesium be protective? A NOREPOS study, C. Dahl et al., NCBI, 2013

[5] Magnesium and Osteoporosis: Current State of Knowledge and Future Research Directions, S. Castiglioni et al., NCBI, 2013

[6] La vitamine D, essentielle à la structure osseuse, Thierry Souccar

[7] Japanese fermented soybean food as the major determinant of the large geographic difference in circulating levels of vitamin K2: possible implications for hip-fracture risk, M. Kaneki et al., NCBI, 2006



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.