Le dépôt de la foi est clos depuis Saint Jean

Commentaire : donc tout enseignement ou interprétation qui contredit la bible, tels qu’immortalité de l’âme, enfer, purgatoire, paradis céleste, trinité, etc. (d’origine païenne et Babylonienne et apparues au cours des siècles suivants), doit être rejetée. Encore faut-il bien connaître cette dernière !

Le dépôt de la foi.

Dans un article précédent, nous avons abordé le sujet de la Révélation divine. Comme il en va du salut de tous les hommes de connaître cette révélation, elle ne devait pas être perdue une fois révélée.

C’est pourquoi, après son retour à la droite du Père, le Seigneur Jésus a envoyé l’Esprit-Saint à son Église pour conserver cette révélation et la transmettre à toutes les générations. Cette révélation publique qui est transmise par l’Église et considérée objectivement, c’est ce que l’on appelle le dépôt de la foi.

Le dépôt de la foi est mentionné à plusieurs reprises dans les épîtres du Nouveau Testament. Voici deux exemples où Saint Paul instruit Saint Timothée :

O Timothée, garde le dépôt, en évitant les vains discours profanes et les antithèses de la gnose au nom menteur. (1 Timothée 6, 20)

C’est pourquoi aussi j’endure ces souffrances, mais je n'(en) ai point honte, car je sais en qui j’ai mis ma confiance, et j’ai la conviction qu’il a le pouvoir de garder mon dépôt jusqu’à ce jour-là. (2 Timothée 1, 12)

Le dépôt de la foi est la Révélation complète et définitive

La révélation que Jésus-Christ a faite du Père et de son dessein de salut pour l’humanité est complète, de sorte que rien ne pourrait y être ajouté par l’homme sans y introduire d’erreurs. Contrairement au temps de l’Ancien Testament, où la Révélation augmentait au moyen de Révélations divines successives, la Révélation faite par Jésus-Christ à ses Apôtres a été complète. Dans l’épître au Galates, Saint Paul nous présente la Loi de l’Ancien Testament comme une préparation à la foi révélée qui nous sauve :

Avant que vînt la foi, nous étions enfermés sous la garde de la Loi, en vue de la foi qui devait être révélée. Ainsi la Loi a été notre pédagogue pour nous conduire au Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi (Galates 3, 24-25).

Le dépôt de la foi est définitif car il est ordonné à l’héritage éternel de Dieu. La Nouvelle Alliance que Jésus-Christ a faite avec nous est une Alliance éternelle. Nous pouvons voir cela dans plusieurs épîtres du Nouveau Testament:

En effet, vous n’avez point reçu un Esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, en qui vous crions : Abba ! Père ! Cet Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers, héritiers de Dieu et cohéritiers du Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, pour être glorifiés avec lui. Car j’estime que les souffrances du temps présent sont sans proportion avec la gloire à venir qui sera manifestée en nous (Romains 8, 15-18).

Que le Dieu de la paix, qui a ramené d’entre les morts celui qui, par le sang d’une alliance éternelle, est devenu le grand Pasteur des brebis, notre Seigneur Jésus (Hébreux 13, 20).

Bien-aimés, comme je mettais tout mon zèle à vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis vu dans la nécessité de vous adresser cette lettre, pour vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes (Jude 1, 3)

Jésus-Christ a envoyé ses Apôtres, auxquels Il a livré positivement et exclusivement toute la Révélation, afin que les Apôtres poursuivent Sa Mission.

Il leur dit une seconde fois: « Paix avec vous ! Comme mon Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » Jean 20, 21).

Et Jésus s’approchant leur parla ainsi :  » Toutes puissance m’a été donnée dans le ciel et sur la terre. Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous toujours jusqu’à la fin du monde (Matthieu 18,18-20)

Les conséquences d’un dépôt de la foi complet et définitif

C’est pourquoi nous affirmons que le dépôt de la foi s’est clos avec la mort du dernier Apôtre. Par la suite, comme l’Apôtre Paul le dit bien à Timothée, leurs successeurs ne doivent plus rien y ajouter ni y recevoir quelque chose de nouveau. On voit donc le rôle différent entre ce que les Apôtres ont enseignés et qui est constitutif du dépôt de la foi, de ce que leurs successeurs doivent seulement transmettre, ces derniers ayant comme mission la conservation et l’explicitation de ce dépôt.

Il n’y a donc plus à attendre de nouvelles Révélations publiques chez les chrétiens, puisque tout a déjà été révélé. C’est pourquoi le Nouveau Testament nous dit que tant bien même qu’ « un ange venu du ciel vous annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème » (Galates 1, 8).

On pourrait alors se demander: si le dépôt de la foi était complet à la mort du dernier Apôtre, alors comment concevoir les dogmes et les vérités de foi, comme par exemple le crédo du concile de Nicée-Constantinople, que l’Église nous enseigne et qui n’aurait certainement pas été aussi précisément formulé au temps des Apôtres? C’est là que le développement homogène du dogme se présente comme une façon légitime de développer les vérités du dépôt de la foi, sans toutefois venir objectivement ajoutés de nouvelles révélations. Sur ce sujet, vous pouvez consulter les deux articles ici et ici.

Source : https://www.foicatholique.com/2016/07/depot-de-la-foi.html

11 thoughts on “Le dépôt de la foi est clos depuis Saint Jean”

  1. Les auteurs du Nouveau Testament n’étaient pas tous sans instruction, loin de là. Paul, par exemple (qui est tout de même l’auteur de la plus grande partie du Nouveau Testament) fut « instruit aux pieds de Gamaliel dans la connaissance exacte de la loi des pères » (Actes 22:3). Tu oublies aussi que tous étaient des sémites juifs parlant les langues originales de la Bible, et comprenant l’état d’esprit de ceux qui ont écrit cette dernière. Et connaître la nature du Christ passe obligatoirement d’abord par une révélation:

    Matthieu 16:15-17: « Et vous, leur dit-Il, qui dites-vous que Je suis? Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car CE NE SONT PAS LA CHAIR ET LE SANG QUI T’ONT RÉVÉLÉ CELA, MAIS C’EST MON PÈRE QUI EST DANS LES CIEUX. »

    Et il faudrait peut-être aussi se demander pourquoi TOUTES les religions et spiritualités antichristiques nient la divinité du Christ… Quant à la Trinité, il faudrait aussi se demander d’où vient cette idée, le diable n’étant que le singe de Dieu…

    1. Je n’ai pas dit qu’il ne fallait pas être instruit. D’ailleurs il faut l’être à minima pour accéder à la bible à savoir lire, écrire et compter. Ce que tous les juifs recevaient comme instruction mais ils n’ont pas eu d’instruction supérieure, à l’exception de Paul qui était un pharisien et faisait partie des élites, ainsi que Nicodème, et certainement beaucoup d’autres non mentionnés parmi les 120 premiers disciples présent à la pentecôte 33.
      Or ce niveau requis est intemporel et donc valable encore de nos jours et en tout lieu.
      Aujourd’hui non plus il n’est pas nécessaire d’être instruit dans le grec, latin, hébreu, etc. pour comprendre la bible. Mais il ne faut pas non plus se contenter d’une seule version pour bien cerner certains passages bibliques. Et si on fait ce travail on se rend compte que la trinité est fausse. Michel Servet a fait ce travail (et en plus il connaissait les langues anciennes) et il est mort sur le bûché.
      On peut être non trinitaire et accepter la divinité de Jésus. Sauf que la bible ne met pas un sens aussi fort dans cet attribut que le font les trinitaires. Dans la bible stricto sensu, la divinité de Jésus est dans le sens qu’il vient du ciel (et c’est tout), en opposition au charnel Adam issu de la poussière et déchu. Elle montre bien que c’était une créature particulière mais une créature quand même donc avec un commencement.

      1. Tu disais qu’il n’y avait nul besoin de connaître le grec, la latin, l’hébreu, l’araméen, le syriaque ou autre pour acquérir la connaissance exacte de Dieu, or qu’est-ce sinon être instruit? Je n’ai pas dit non plus que tu prétendais qu’il fallait être absolument sans instruction, sans quoi personne ne pourrait effectivement au minimum lire la Bible. Tu n’as pas répondu à mon argument tiré de la Bible selon lequel il fallait au départ une révélation pour connaître la véritable nature du Christ. Je crois qu’il faut distinguer entre ce qui est indispensable au salut et peut être compris par une personne quelle que soit sa culture et l’époque où elle vit, en le reste qui nécessite des connaissances plus approfondies, sinon pourquoi Dieu aurait établi le ministère de théologien (ou « docteur », voir 1 Corinthiens 12:28-29, Éphésiens 4:11)? Au passage, Pierre nous avertit aussi que des faux docteurs introduiront des « sectes de perdition/hérésies destructives » (voir 2 Pierre 2:1). Concernant la Trinité, tu ne réponds pas non plus à mon argument, d’où vient cette idée puisque le diable ne fait que singer ce qui vient de Dieu? Et tu fais apparemment mine d’ignorer que les juifs eux-mêmes y croyaient, voir le lien que j’ai envoyé: https://parlafoiblog.wordpress.com/2017/08/14/les-juifs-antiques-croyaient-ils-en-la-trinite/. La Bible ne montre absolument pas que Jésus est une créature, il faut une lecture biaisée et non éclairée par l’Esprit Saint pour arriver à cette conclusion, car comme le dit Paul en Colossiens 1:16: « Car PAR LUI ONT ÉTÉ CRÉÉES TOUTES CHOSES, les choses qui sont dans les cieux, et les choses qui sont sur la terre, les visibles et les invisibles, soit trônes, ou seigneuries, ou principautés, ou autorités: TOUTES CHOSES ONT ÉTÉ CRÉÉES PAR LUI et pour lui », ce qui veut bien dire qu’Il n’a pas Lui-même été créé, sans quoi il aurait été précisé « le Christ compris ». Et ne m’oppose pas ce qui est dit au verset 15, l’expression « premier-né » a aussi un sens figuré dans la Bible: http://www.croixsens.net/jesus/premier-ne.php

        1. Ce qui amène à la connaissance exacte de la bible et donc à sa compréhension globale générale permettant de voir les choses comme Dieu les voit, c’est à dire d’une manière spirituelle et non charnelle, n’est pas une révélation car toute chose a déjà été révélée et écrite dans la bible (jusqu’à la mort de Jean).
          Dieu ne s’adresse plus à nous de cette manière et les gens qui affirment cela ont un problème d’ego, d’orgueil et de maturité. Dire qu’on a reçu la foi suite à une révélation de Christ à notre personne est charnel. Dieu peut nous amener, par certaines circonstances successives, à un processus mental et intellectuel aboutissant (comme une « révélation » mais qui n’est en fait qu’une conviction ferme qui se cristallise et émerge à la conscience subitement) à la repentance et à la foi. La foi est une construction, un cheminement, pas une révélation mais qui provient des révélations des écritures. Ce processus peut être très court ou très long selon les dispositions du cœur de chacun. On peut admettre dans un certain sens que Dieu se révèle à nous mais cela passe par des médiations autres qu’immédiates et sensorielles (les sens sont actuellement sous domination terrestre et satanique mais notre esprit et ses réflexions sont à l’image de Dieu si tant est qu’on ait choisit d’aller vers lui). Et selon moi c’est dans ce sens que Jésus dit cela à Pierre (qui n’avait pas encore reçut l’esprit saint à ce moment-là).
          Pour moi, les gens qui ont effectivement eu des révélations, quelles qu’elles soient, ne viennent pas de Dieu mais du Diable et des démons (ex: Mahomet, Jeanne d’Arc, les mormons, etc.). Cela ne veut pas dire que ces révélations sont sans valeur mais qu’elles contiennent systématiquement une part de mensonge délibérée insidieuse, voire très bien cachée (et qui ne se révèle qu’aux fruits qu’elle produit avec le temps, des années ou des siècles; certains mensonges n’apparaîtront qu’à la suite du retour de Christ, et les hommes connaîtront alors toute la vérité historique et spirituelle depuis Adam et Ève).
          Néanmoins certaines vérités bibliques crèvent les yeux pour ceux qui ont des yeux spirituels (garder l’œil simple comme un tout petit), la trinité est loin d’en être une.
          Je ne suis pas d’accord avec toi, il n’y a pas de connaissance basique nécessaire au salut à portée de tous et une accessoire accessible qu’aux gens instruits. C’est un présupposé gnostique et païen disant qu’il y aurait une connaissance exotérique (pour tous) et une ésotérique (pour une élite ou des initiés). Dieu a mis à la portée de tous (sauf les trisomiques et autres déficients mentaux) la possibilité de la connaître parfaitement selon les révélations bibliques. Cette compréhension n’est limitée que par le temps qu’on y consacre, notre assiduité, notre amour et notre humilité pour lui (chacun à sa vitesse et selon ses capacités, tous le même chemin vers la même vérité et le même salut). Dire le contraire c’est dire qu’on n’est pas tous égaux devant Dieu (comme le disent les protestants: c’est une question de naissance où le libre arbitre ne joue plus, donc on est prédestiné, etc. et toutes les conséquences néfastes de ces raisonnements pourris) et que Dieu n’est pas « assez » tout-puissant pour avoir su se mettre à notre portée (car c’est d’abord Dieu qui va vers l’homme et non l’homme vers Dieu), un peu comme les musulmans qui affirment que la bible est trafiquée et donc plus fiable mais que le coran si.
          Pour 1 Corinthiens 12v28-29 et Éphésiens 4v11, ce sont des frères qui se trouvent plus avancés dans la foi et dans la maturité pour aider les membres de leurs congrégations respectives et que Dieu utilise pour l’édification du corps du Christ (voir Hébreux 5v12-14).
          Non, je ne fais pas mine d’ignorer que les juifs croyaient à une trinité quelconque. Il est certain qu’il existe actuellement des évangélistes d’origine juive en Israël qui ont fini par y croire (y succomber) et justifient cette croyance de manière ad hoc afin de se rassurer eux-mêmes qu’ils sont toujours d’authentiques juifs qui ne renient rien de leurs croyances passées en embrassant la foi évangéliste. Néanmoins historiquement c’est un dogme païen qui a été intégré au 4ème siècle à la chrétienté.
          Satan est effectivement le singe de Dieu, néanmoins le paganisme (avant l’ère chrétienne) ne constituent pas en lui-même des religions d’inspiration sataniques. Certes, elles contiennent une part d’occultisme (à la marge) mais ce ne sont que des religions d’hommes, c’est à dire que des hommes se sont créés des dieux à leur ressemblance selon leur tendance pécheresse (voir le panthéon grec et égyptien) et selon leur compréhension du monde à leur époque dans leurs propres paradigmes (philosophies grecques). Les triades ou trinités païennes ne sont pas le reflet des pensées du diable mais des hommes, issues de leur raisonnement, de leur foi, de leur conscience et de leur espoirs humains (non révélés).
          L’occultisme par contre est effectivement une singerie divine (ex: franc-maçonnerie) mais seulement en détournant des révélations bibliques déjà existantes et parfois mélangées à des croyances païennes qui ont une certaine proximité avec la bible afin de mieux noyer le mensonge avec la vérité et mettre le doute dans les esprits faibles pour qu’ils concluent que les enseignements bibliques sont d’origine païenne (zoroastrisme, Mithra, etc.).
          En fait c’est trop facile de justifier tel dogme à partir du paganisme au nom d’un principe biblique (tel que de dire « Satan singe Dieu »), car cela dispense de connaître la vérité historique. Mais pour cela, évidemment il faut se casser la tête, faire des efforts, étudier, prendre du temps, réfléchir. C’est tellement plus facile d’avoir des explications surnaturelles toutes faites.
          Colossiens 1v15-17:
          « Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute création ; parce que par son moyen toutes les autres* choses ont été créées dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, que ce soient trônes, ou seigneuries, ou gouvernements, ou pouvoirs. Toutes les autres* choses ont été créées par son intermédiaire et pour lui. Il est aussi avant toutes les autres* choses, et par son moyen toutes les autres* choses ont reçu l’existence, »

          *: « autres », traduit au mieux comme dans Luc 11v41,42

          Ces versets ne sous-entendent pas, sauf pour les trinitaires, que Christ n’a pas été créé. Dans un sens strict, cela signifie que toute la création après lui s’est faite par lui, pour lui et en lui (voir aussi Proverbes 8v22-31).
          Bref, j’arrête de discuter avec toi car c’est une discussion sans fin avec les trinitaires. Donc salut.

          1. Ce que tu dis n’est tout simplement pas biblique, car les révélations sont toujours données même encore aujourd’hui bien après que la Bible ait été entièrement écrite, sinon Paul n’aurait pas dit en 1 Corinthiens 14:26:

            « Que faire donc, frères? Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une RÉVÉLATION, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l’édification. »

            Et 30:

            « et si un autre qui est assis a une RÉVÉLATION, que le premier se taise. »

            Voir aussi Éphésiens 1:17.

            Le même mot grec (apokalupto) est utilisé qu’en Matthieu 16:17, et on peut voir ici tous les autres passages où il est utilisé: http://www.lexique-biblique.com/lexiques/grec/?strong=601&Submit_strong=Rechercher&mot=&langue=francais.

            Dieu n’a révélé qu’en partie dans l’Écriture, uniquement ce qu’Il a estimé nécessaire que nous connaissions, mais d’autres révélations peuvent et seront faites, révélations qui ne pourront contredire ou ajouter à ce qui est écrit.

            Et sans la nouvelle naissance et l’Esprit Saint qui l’accompagne, aucune possibilité de comprendre correctement la Bible de toute façon :

            Genèse 40:7: « Et il interrogea les officiers du Pharaon qui étaient avec lui sous garde dans la maison de son seigneur, disant: Pourquoi avez-vous mauvais visage aujourd’hui?
            8 Et ils lui dirent: Nous avons songé un songe, et il n’y a personne pour l’interpréter. Et Joseph leur dit: Les interprétations ne sont-elles pas à Dieu? Je vous prie, contez-moi vos songes. »

            Luc 24:45: « Alors Il leur ouvrit l’intelligence pour entendre les Écritures. »

            1Corinthiens 2:10: « Mais Dieu nous les a révélées par Son Esprit. Car l’Esprit sonde toutes choses, même les choses profondes de Dieu.
            11 Car qui est-ce des hommes qui sache les choses de l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même aussi nul n’a connu les choses de Dieu, sinon l’Esprit de Dieu.
            12 Or nous avons reçu non point l’esprit de ce monde, mais l’Esprit qui est de Dieu ; afin que nous connaissions les choses qui nous ont été données de Dieu »

            Jean 7:15: « Et les Juifs s’en étonnaient, disant : comment celui-ci sait-il les Écritures, vu qu’il ne les a point apprises ?
            16 Jésus leur répondit, et dit : ma doctrine n’est pas mienne, mais elle est de celui qui m’a envoyé.
            17 Si quelqu’un veut faire Sa volonté, il connaîtra de la doctrine, savoir si elle est de Dieu, ou si je parle de moi-même. »

            2 Pierre 1:20-21: « sachant ceci premièrement, qu’aucune prophétie de l’Écriture ne s’interprète elle-même. Car la prophétie n’est jamais venue par la volonté de l’homme, mais de saints hommes de Dieu ont parlé, étant poussés par l’Esprit Saint. »

            Je n’ai pas dit que cette connaissance non aussi directement accessible était réservée à une élite, mais qu’il fallait faire plus d’effort d’instruction pour y accéder, les théologiens pouvant aider ici, sinon pourquoi Dieu aurait établi ce ministère?

            Je pense que tu n’as pas lu l’article que j’ai envoyé sur la Trinité chez les juifs, sinon tu ne dirais pas ça.

            Tu ne réponds pas à l’argument que je t’ai opposé, à savoir pourquoi TOUTES les religions et spiritualités non chrétiennes nient que Jésus est Dieu?

            L’histoire montre justement que l’idée de Trinité n’a pas été introduite dans la chrétienté suite à une influence païenne.

            Cette traduction de Colossiens 1:15-17 est vraiment malhonnête, le mot grec utilisé ici (et dont on peut consulter la définition dans ce lexique:

            http://www.lexique-biblique.com/lexiques/grec/?strong=3956&Submit_strong=Rechercher&mot=&langue=francais) ne se traduit pas ainsi, du reste aucune des versions françaises que j’ai consulté n’a traduit de cette manière, c’est probablement encore la version des TJ.

            Le passage de Proverbes que tu cites (8:22-31) ne dit pas que le Christ a été créé, ce n’est pas le mot qui est utilisé pour créer comme en Genèse, la traduction correcte de ce passage serait (c’est d’ailleurs ainsi que la majorité des versions l’ont traduit) :

            « L’Éternel M’a POSSÉDÉE dès le commencement de Sa voie, même avant qu’Il fît aucune de Ses œuvres. »

            D’ailleurs la preuve la plus claire que le Christ/Messie est YHVH et n’a donc pu être créé se trouve ci :

            Ésaïe 44:6: « AINSI PARLE YHVH, roi d’Israël et Son rédempteur, L’Éternel des armées: JE SUIS LE PREMIER ET JE SUIS LE DERNIER, ET HORS MOI IL N’Y A POINT DE DIEU. »

            Apocalypse 1:8: « JE SUIS L’ALPHA ET L’OMÉGA, DIT LE SEIGNEUR DIEU, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant. »

            Apocalypse 1:18: « JE SUIS LE PREMIER ET LE DERNIER, et le vivant. J’ÉTAIS MORT; ET VOICI, JE SUIS VIVANT aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts. »

            Apocalypse 2:8: « Écris à l’ange de l’Église de Smyrne: Voici ce que dit LE PREMIER E LE DERNIER, CELUI QUI ÉTAIT MORT, ET QUI EST REVENU A LA VIE »

            Apocalypse 22:13: « JE SUIS L’ALPHA ET L’OMÉGA, LE PREMIER ET LE DERNIER, le commencement et la fin.
            14 Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville!
            15 Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge!
            16 MOI JÉSUS, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin. »

            Effectivement, rien ne sert de discuter avec les hérétiques unitariens, ils sont spirituellement aveuglés.

            Bonne chance à toi, et que Dieu t’éclaire.

    1. Eh bien fais tes recherches sur internet et tu en auras le coeur net.
      Les sources historiques sont abondantes et il est déraisonnable aujourd’hui de croire à une telle sornette. Mais ton humilité te permettra-t-elle d’éclairer ton esprit ? Saches que Dieu te demandera des comptes même pour ça. Bon courage.

        1. La parole de Dieu est suffisamment puissante et sage pour se mettre à la portée des plus humbles et il n’y a nul besoin de connaître le grec, la latin, l’hébreu, l’araméen, le syriaque ou autre pour acquérir la connaissance exacte de Dieu (sa nature, sa volonté, ses desseins et ses principes). Les apôtres et les autres disciples n’avaient aucune instruction supérieure pour comprendre les écritures. Idem aujourd’hui, les humbles de la terre peuvent comprendre parfaitement la bible car Dieu est à la portée de tous. Mais il se cache des orgueilleux tels que toi et tous les trinitaires non repentants qui ne la comprendront jamais.
          Tout homme a la capacité de comprendre pleinement la nature divine et cela passe par son raisonnement logique, pas par des mystères mystiques confus obscurs et abscons et donc pas par la trinité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.