Le début des effets de la crise financière sur les infrastructures

VIDÉO. Italie : un viaduc de l’A10 s’écroule à Gênes, au moins « une trentaine de morts ».

Le pont Morandi qui s’est écroulé mardi midi avait déjà essuyé des critiques dans le passé.

Drame en Italie. Une longue portion d’un viaduc de l’autoroute A10 s’est effondrée mardi 14 août à Gênes, dans le nord de l’Italie. Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a annoncé que l’accident avait fait au moins « une trentaine de morts ».

« Je remercie les pompiers, les secouristes professionnels et bénévoles qui sont intervenus dès la première minute et sont encore en train de creuser et de sauver des vies. Malheureusement, il y a une trentaine de morts confirmés et beaucoup de blessés graves », a déclaré M. Salvini lors d’un point presse à Catane, en Sicile.

Un peu plus tôt, le vice-ministre des infrastructures Eduardo Rixi avait annoncé le chiffre de 22 morts, tout en prévenant que ce bilan risquait de s’alourdir.

« Il est inacceptable de mourir comme ça en Italie »

M. Salvini a ajouté prendre « l’engagement devant les Italiens d’aller au bout pour déterminer les responsabilités d’un désastre inacceptable parce que ce n’est pas possible de travailler et mourir comme ça en 2018 ».

« Ce pont je suis passé dessus des centaines de fois, mais désormais je ferai tout pour avoir les noms des responsables passés et présents. Il est inacceptable de mourir comme ça en Italie », a-t-il.

Sur Twitter, le président français Emmanuel Macron a assuré, en français et en italien, que la France se tenait « prête à apporter tout le soutien nécessaire ».

« Mes pensées fraternelles accompagnent aujorud’hui les victimes, leurs proches et tout le peuple italien », a également tweeté l’ex-chef de l’État François Hollande.

« Des travaux de consolidation étaient en cours »

Selon les pompiers, le pont s’est effondré vers 12h. « Les équipes des pompiers sont engagés en masse, les équipes de recherches et cynophiles sont activées », ont-ils annoncé sur Twitter. D’après la direction régionale des pompiers de Gênes, l’infrastructure s’est en grande partie écroulée sur des voies ferrées qu’elle croise.

Selon la société italienne des autoroutes Atlantia, « des travaux de consolidation étaient en cours sur la base du viaduc ». « Les travaux et l’état du viaduc faisaient l’objet d’activités constantes d’observation et de vigilance de la part du tronçon de Gênes. Les causes de l’écroulement feront l’objet d’analyses approfondies dès qu’il sera possible d’accéder en toute sécurité aux lieux », a assuré la société.

Le ministre des Transports a lui déclaré que « les premières indications sembleraient indiquer que la manutention avait été faite ». « Ces tragédies ne peuvent pas arriver dans un pays civilisé comme l’Italie. La manutention est prioritaire sur toute autre chose et les responsables devront payer », a-t-il néanmoins poursuivi, sur la chaîne de télévision TG1.

Au moment du drame, les précipitations étaient intenses en Ligurie, où les services météorologiques avaient émis une alerte aux orages et aux fortes pluie.

De nombreuses critiques

En raison du relief très accidenté de la région de Gênes, entre mer et montagne, le parcours de l’autoroute est jalonné de longs viaducs et de tunnels.

Le pont Morandi qui s’est écroulé avait déjà essuyé des critiques dans le passé. Selon le site internet ingegneri.info, le pont d’une longueur de 1.182 mètres a été inauguré en 1967. Il a été construit entre 1963 et 1967 avec une structure mixte, en ciment armé précontraint et en ciment armé ordinaire.

Source : https://actu.orange.fr/monde/video-italie-un-viaduc-de-l-a10-s-ecroule-a-genes-au-moins-22-morts-CNT0000015GBTz/photos/le-ministre-des-transports-a-dit-redouter-une-immense-tragedie-ee626f290ecb369cfafb776983d733f3.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.