L’ADN et son double énergétique

La science découvre l’esprit

000aead1aface9aa7a2a4ea0494a058d_large

C’est mon opinion actuelle que le mental et la mémoire de l’âme sont stockés dans l’ADN de chaque cellule de notre corps. Je n’irais pas jusqu’à prétendre que l’âme est en fait située dans l’ADN, mais il est clair que sa mémoire est stockée là. Je crois que c’est la mémoire du mental de l’âme.

Pourtant, il y a une force/puissance supérieure opérant en nous qui est distincte de l’ADN lui-même. J’ai appris cela en lisant le dernier livre de David Wilcock, The Source Field Investigations, publié en août dernier. Des expériences avec des oursins en 1891 par le scientifique allemand, Hans Driesch, ont suggéré cette distinction. Les oursins, comme toutes les créatures de Dieu dans le monde animal, ont une âme. En fait, la première mention « d’âmes » dans l’Écriture est en Genèse 1:20,

(20) Et Dieu dit: « Que les eaux produisent en abondance des créatures qui ont une ÂME vivante«  [nephesh]...

Cela s’est produit le quatrième jour de la création, avant la création de l’homme. Par conséquent, j’inclus les oursins dans la liste des créatures qui ont une âme.

Driesch a noté que les oursins ont des cellules végétales et animales. Tôt dans leur existence, ils sont un peu plus qu’une sphère creuse avec des cellules végétales sur leur moitié inférieure et des cellules animales sur la moitié supérieure. Alors qu’ils se développent, les cellules végétales roulent vers l’intérieur et forment un tube digestif, alors que les cellules animales restent à l’extérieur.

Driesch a séparé les deux premières cellules d’un nouvel embryon d’oursin, et observa chacune d’elles former un nouvel embryon qui était complet. Il a découvert qu’il pouvait couper un petit embryon en huit morceaux différents, et chacun devenait un tout nouvel embryon qui n’était pas déformé ou incomplet en lui-même. Même s’il a isolé des cellules qui étaient des cellules 100% végétales, celles-ci se développaient normalement en un oursin possédant toutes ses cellules nécessaires pour devenir un oursin de mer.

La question se pose alors de savoir comment une cellule végétale pourrait développer l’ADN nécessaire pour faire une cellule animale. Quelle est la force motrice derrière ceci, indiquant à la cellule si elle doit devenir végétale ou animale?

Plus tard, le Dr Peter Gariaev fit des découvertes suggérant que les codes complets dans l’ADN sont situés ailleurs que dans l’ADN lui-même. Il prit des échantillons d’ADN et les plaça dans un petit récipient en quartz et projeta une lumière laser douce sur ces derniers. Il les observa avec un équipement très sophistiqué capable de détecter même les photons uniques de lumière. Il découvrit que l’ADN absorbait les photons comme une éponge, plutôt que les faire rebondir ou simplement passer à travers lui.

La lumière était mémorisée, non pas au sein de l’ADN lui-même, mais dans une spirale analogue à l’ADN au-dessus de ce dernier.

Le choc, cependant, est venu quand l’expérience fut terminée. Le Dr Gariaev retira le récipient en quartz, et à son grand étonnement, la spirale de lumière est restée à la même place comme si l’ADN était encore là! Comme le dit Wilcock,

« Quel que soit la chose qui maintenait cette lumière en place, elle n’a pas du tout besoin de la molécule d’ADN. C’était autre chose. Quelque chose d’invisible. Quelque chose d’assez puissant pour stocker et contrôler la lumière visible à l’intérieur de la forme de la molécule d’ADN elle-même. La seule explication rationnelle et scientifique est qu’il doit y avoir un champ d’énergie qui est associé avec la molécule d’ADN comme si l’ADN avait un « double » énergétique. Ce double a la même forme que la molécule physiqueIl n’a pas besoin que la molécule d’ADN soit là pour lui permettre de continuer à faire son travail stocker la lumière visible. Une force, peut-être semblable à la gravité, tient les photons en place« . [The Source Field Investigations, p. 161, 162]

Maintenant, si la nature nous enseigne sur l’esprit et les voies de Dieu, il me semble que la vraie science doit nous enseigner sur les choses spirituelles. Il me semble que le Dr Gariaev est tombé sur la distinction entre les deux domaines de l’âme et de l’esprit. La différence est que le Dr Gariaev, en tant que scientifique, n’a probablement pas vu sa découverte sous cet angle biblique. Bien qu’il fut évident qu’un concepteur intelligent devait avoir créé cela, il peut ne pas avoir conclu que Dieu était activement impliqué dans le processus détaillé, mais naturel du stockage des photons.

Il me semble, à tout le moins, que cette découverte montre qu’il y a une distinction à faire entre l’âme et l’esprit considérée dans la distinction entre l’ADN et son « double énergétique. » Alors que David Wilcock allait plus loin avec cette découverte, en s’appuyant sur elle pour faire d’autres découvertes scientifiques ultérieures, il montra que la forme en vortex et hélicoïdale de l’ADN et son double est le point où les deux domaines de la matière/âme et de l’esprit se connectent en fait. C’est le « point zéro« , où l’on surmonte la gravité, le temps et l’espace.

Wilcock dit alors,

« Les implications sont ahurissantes….Donc, juste par un simple prolongement de l’expérience de Gariaev, il est très probable que notre corps tout entier doit avoir un double énergétique...Nous découvrons que peut-être la chose la plus importante que la molécule d’ADN fait c’est de stocker la lumière – à la fois dans notre corps physique et dans notre corps double énergétique. Il semble évident que la science conventionnelle a besoin d’une sérieuse révision. » [p. 162]

« Et ce n’est pas tout. Lorsque Gariaev a projeté sur ce fantôme de l’azote liquide, ce qui a créé un grand froid, la spirale de lumière a disparue mais elle est revenue mystérieusement cinq à huit minutes plus tard…Même si vous détruisez la cohérence dans la zone où l’ADN fantôme se trouvait, dans ce cas par l’explosion soudaine de froid, il réparera et restaurera la cohérence une nouvelle fois« . [p. 162, 163]

Cet effet fantôme a duré jusqu’à 30 jours, a découvert le Dr Gariaev. En quoi consiste exactement ce double énergétique? À mon avis, c’est juste une manière scientifique de parler de notre esprit et du domaine de l’esprit. Wilcock l’a appelé « le champ source. »

Wilcock a ensuite écrit sur le cerveau lui-même. La plus grande partie de la science moderne suppose que nous ne pouvons pas fonctionner sans cerveau. Cependant, Roger Lewin a publié un article dans la revue Science en 1980 intitulé, « votre cerveau est-il vraiment nécessaire? ». Dans ce document, il a évoqué le travail du Dr John Lorber, le meilleur expert mondial de l’hydrocéphalie. Il s’agit d’une condition où le liquide céphalo-rachidien remonte dans le cerveau sans aucun moyen de s’écouler. Les cas extrêmes sont quand le liquide s’accumule tellement dans le crâne qu’il n’y a guère de place pour que le cerveau puisse se développer.

« Lorber a étudié un total de 253 personnes souffrant d’hydrocéphalie à l’Université de Sheffield à Londres. Dans ce groupe, neuf d’entre elles avaient seulement 5 pour cent de leur tissu cérébral habituel ce qui semble être une tragédie totale et complète. Néanmoins, quatre de ces neuf personnes avaient un QI qui était supérieur à 100 et deux autres avaient un QI supérieur à 126. Six sur neuf se portaient bien – en dehors du fait qu’elles n’avaient pratiquement plus de cerveau tel que nous l’envisageons actuellement.
«  [p. 165, 166]

Lorber a fait d’autres tests sur le garçon avec le QI de 126 et a constaté que « 44 pour cent de son volume cérébral entier avait été perdu et que le reste de son tissu cérébral était comprimé en une couche super-mince tapissant l’intérieur du crâne. » Wilcock fait le commentaire suivant:

« Il est fascinant d’explorer le lien entre l’ADN fantôme de Gariaev et l’idée d’un cerveau holographique qui accomplit une partie de la réflexion pour nous. » [P. 167]

Nous comprenons à partir de 1 Cor. 2:11,

« Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. »

L’Esprit de Dieu communique à notre esprit dans le monde spirituel.

Source : http://www.gods-kingdom-ministries.net/daily-weblogs/2011/12-2011/science-discovers-spirit/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.