La secte ‘Le Temple satanique’ considère l’avortement comme “un rituel satanique religieux”

Aux Etats-Unis, le Temple satanique a décidé de contester la récente loi texane interdisant l’avortement après six semaines en usant d’un argument qui en dit long sur le principe ténébreux de l’IVG. La secte, qui est incroyablement reconnue par le fisc américain en tant qu’ « organisation religieuse », a demandé à être exempté de la nouvelle législation en vertu du Religious Freedom Restoration Act, c’est-à-dire en vertu du principe de la liberté religieuse.

Le Temple de Satan considère l’avortement comme un rituel religieux basé sur l’autonomie du corps et sur la « science » et, dans le même temps, juge la loi texane « tyrannique ». « En limitant le contexte dans lequel se déroule le rituel, le rituel lui-même est limité », a déclaré le représentant légal des satanistes, Matthew Kezhaya, s’aventurant alors à une comparaison blasphématoire avec l’Eucharistie. La secte a envoyé une lettre à la Food and Drug Administration pour demander que ses membres aient accès aux médicaments abortifs sans être soumis aux réglementations de la FDA elle-même et ce, toujours selon l’idée que l’avortement est, pour le Temple satanique, un rituel « religieux ».

Certains journaux libéraux ont salué l’initiative du Temple satanique : pour le Huffington Post c’est « diaboliquement intelligent » (et, attention, il n’y a pas de distanciation), pour Salon « ça pourrait être le dernier, le meilleur espoir pour sauver le droit à l’avortement au Texas » et même Fortune parle du « dernier espoir » venant des satanistes.

La vérité diabolique de l’avortement sort de la bouche de l’enfer lui-même.

Francesca de Villasmundo

Source : https://www.medias-presse.info/la-secte-le-temple-satanique-considere-lavortement-un-rituel-satanique-religieux/146579/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.