La glucosamine, nouvelle fontaine de Jouvence ?

La glucosamine mimerait un régime « low carb » et rallongerait l’espérance de vie de 10 % chez la souris.
Vivre plus longtemps grâce à un complément alimentaire accessible à tous, c’est peut-être possible grâce à la glucosamine ! Des chercheurs suisses et allemands publient dans Nature Communications les résultats prometteurs qu’ils ont obtenus avec cette molécule sur des vers Caenorhabditis elegans et des souris âgées.

La glucosamine est un complément alimentaire utilisé pour la santé du cartilage chez l’homme, afin de prévenir et traiter l’arthrose. Elle a été employée pendant des décennies sans que des effets secondaires n’aient été relevés. Cette molécule réduit aussi le métabolisme des sucres alimentaires.

Dans cet article, les chercheurs ont étudié l’utilisation d’une complémentation en D-glucosamine pour rallonger la vie des vers nématodes Caenorhabditis elegans et des souris âgées. En effet, la glucosamine est un inhibiteur de la glycolyse et une inhibition de la glycolyse rallonge la vie du ver C. elegans.

Ils ont réussi à montrer que la D-glucosamine rallonge la vie des deux espèces et ce, en mimant un régime « low carb », c’est-à-dire pauvre en glucides. En gênant le métabolisme du glucose, la molécule provoque un métabolisme plus important des acides aminés en compensation. Ceci rappelle l’effet obtenu avec un régime « low carb » ou pauvre en glucides, comme le régime Atkins.

A l’âge de 100 semaines, soit l’équivalent de 65 ans humains, les souris qui ont pris de la glucosamine ont gagné près de 10 % en longévité, soit 8 années humaines…

Pour Michael Ristow, le principal auteur de l’article, ce résultat « reflète l’état métabolique d’un régime low carb grâce à la complémentation en glucosamine seule, alors que ces souris ont ingéré la même quantité de glucides que les souris témoins »

Hormis les risques d’allergies dus au fait que la glucosamine est extraite de carapaces de crustacés, la molécule semble sans danger pour l’homme, ce qui la rend particulièrement intéressante comme complément alimentaire anti-âge. Michael Ristow se garde d’extrapoler ses résultats à l’homme, mais « les chances sont bonnes et tant que, contrairement à la plupart des molécules qui pourraient rallonger l’espérance de vie, la complémentation en glucosamine n’a pas d’effet secondaire connu et pertinent, j’aurais tendance à recommander ce complément. »

Voir aussi toutes les solutions naturelles en phytothérapie et huiles essentielles en PDF joint.

Source : https://www.lanutrition.fr/les-news/la-glucosamine-nouvelle-fontaine-de-jouvence-



Un commentaire pour “La glucosamine, nouvelle fontaine de Jouvence ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.