La dissimulation de l’OMS

Le projet international sur les champs électromagnétiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est un pion de l’industrie qui nuit à la santé publique, dénonce Olga Sheean, une Irlandaise qui a travaillé à l’OMS et qui a développé une tumeur cérébrale liée à l’exposition au rayonnement micro-ondes des technologies de communication sans fil.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.