La dernière blague de l’OMS : le coronavirus « pourrait ne jamais disparaître »

Et il se transmettrait par la parole !

Décidément, l’OMS est un vrai sac à fake news. L’Organisation mondiale de la santé devrait plutôt s’appeler l’OMP, l’Organisation mondiale de la psychose. À chaque étape de la prise de conscience du piège par ses victimes, depuis que les Terriens informés ont compris qu’il s’agissait d’un virus produit et distribué par les forces mondialistes dans un objectif de soumission politique et économique, l’OMS nous ressort la carte de la Mort en augmentant la dose de peur.

Après avoir parlé d’une pandémie, puis de 30 millions de morts possibles, et enfin d’un vaccin salvateur (mais cher) à administrer de force à sept milliards de Terriens, voici que les corrompus à la tête de cette fausse organisation de défense immunitaire de l’humanité nous sortent le coup du virus éternel avec lequel il va falloir « apprendre à vivre », pour reprendre les mots d’Édouard Philippe, l’envoyé du pouvoir profond au cœur du pouvoir visible français.

« Nous allons devoir apprendre à vivre avec le virus parce que nous constatons que la population n’est pas immunisée. On considère que 2 à 6 millions de nos concitoyens sont entrés en contact avec le virus et nous n’aurons pas de vaccin rapidement. Il n’y a pas, à ce stade, de traitement efficace. Cela nous laisse un instrument : la prévention et donc les gestes barrières. Ne pas les respecter, c’est littéralement nous exposer à une reprise de l’épidémie. Le deuxième aspect, ce sont les tests. Troisième élément : l’isolement des porteurs du virus. C’est autour de ces trois éléments que nous organiserons le plan de déconfinement. »

Il s’agit bien sûr du virus du néolibéralisme qui détruit notre culture, notre société, nos vies

Pour l’OMS, le coup de la « deuxième vague » n’ayant pas suffi à relancer la psychose, il faut maintenant parler de virus « endémique » et, mieux, qui « se transmettrait par la parole » !
La presse, cette chienne bien dressée, s’est jetée sur l’os :

Diable ! Les auteurs qui turbinent derrière le président de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus – qui a vendu son cul au Big Pharma et à Bill Gates – et le « directeur des questions d’urgence sanitaires » Michael Ryan, qu’on croirait sorti d’un déjeuner trop arrosé avec des putes sur le compte de l’entreprise, doivent chaque jour trouver une solution macabre comme dans les contes des Mille et Une Nuits.

Vite, un nouveau frisson, les gars, la réinformation sur l’Internet nous prend de vitesse, les humains croient de moins en moins à notre gigantesque arnaque !

Le coronavirus pourrait ne jamais disparaître, selon l’OMS

Le journal 20 Minutes brosse en vidéo un portrait de l’Organisation mondiale de la psychose, mais oublie de parler des liens de Bill Gates avec le réseau Epstein et des tentatives récurrentes (SIDA, Ebola, H1N1) de créer des pandémies pour vendre du vaccin à gogo.

Fidèle à son habitude mondialiste, Le Monde reste lui aussi dans les clous :

A quoi sert l’OMS ?

L’OMS n’est qu’une saloperie mondialiste de plus. Décidément, tout ce qui est supranational fait du mal aux peuples. Avant, après les deux guerres mondiales, on a dit que le nationalisme c’était la guerre. Eh bien le supranationalisme, c’est la guerre mondiale, qu’elle soit terroriste ou virologique.

Source : https://www.egaliteetreconciliation.fr/La-derniere-blague-de-l-OMS-le-coronavirus-pourrait-ne-jamais-disparaitre-59406.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.