La cuisine comme salle de classe

Ci-dessous un court extrait du livre « Total Truth » de Nancy Pearcey.

« Telle est la motivation métaphysique qui engendra la sociologie et fait advenir aujourd’hui son héritière, la psychologie évolutive, à savoir ce désir de façonner une « unique et grandiose image naturaliste de l’homme. » Le seul moyen de se dresser contre cette vision naturaliste et holiste du monde, selon Abraham Kuyper, est d’articuler une vision chrétienne « au pouvoir tout aussi inclusif et tout aussi étendu. »[i] Il importe de former des jeunes gens avant leur entrée à l’université en leur enseignant que le christianisme n’est pas seulement une vérité religieuse mais que cette vérité concerne toute la réalité. C’est la vérité dans sa totalité.

L’un des exemples les plus inspirants pour moi fut mon propre grand-père, Oswald Overn. Avec cinq enfants proches d’âge, il était bien décidé à les préparer à défendre leur foi avant qu’ils ne quittent la maison. Il transforma donc la table du repas en salle de classe, un endroit dévolu à un enseignement sérieux et aux discussions. « Il apportait des livres et des articles, pour en discuter avec nous, » se souvient mon oncle Bill Overn. « Il nous enseignait le latin, la physique, les maths. Il nous faisait aussi mémoriser les Credo, le catéchisme luthérien et des passages de la Bible. » De fait, c’est ainsi que les cinq enfants ont appris à lire: « Nous lisions un passage en marchant autour de la table, et des plus âgés aux plus jeunes, tous devaient lire leurs versets. »

Il créa aussi des occasions de discuter avec chaque enfant. « Mon père emmenait l’un d’eux en ville et lui expliquait un sujet en détail, » disait Bill. « La promenade se prolongeait sur trois ou quatre kilomètre, et il tirait profit de chaque instant. » De par sa profession de physicien mon grand-père était particulièrement intéressé par les sciences et apportait souvent à table des coupures de journaux à propos de découvertes récentes. Il enseigna aux enfants à contester les preuves classiques de l’évolution, de sorte qu’à l’époque de son entrée à l’université pour étudier la physique comme son père, Bill avait de solides connaissances en apologétique et savait, au très-fond de lui-même, que la foi chrétienne pouvait se défendre au plan intellectuel.[ii]

A moins de communiquer à nos enfants ce même degré de confiance, ils ne survivront pas à la bataille intellectuelle qu’ils affrontent aujourd’hui dans le monde séculier. Les psychologues évolutionnistes avec leurs applications directes et ostentatoires du darwinisme forment les troupes de choc de l’évolution. Il existe cependant une influence moins visible du darwinisme sur la pensée américaine, influence qui précisément en raison de son aspect caché se diffuse davantage et devient plus dangereuse. Le chapitre suivant nous emmènera pour ainsi dire dans les coulisses, et nous verrons comment le darwinisme a profondément pénétré l’esprit américain – au point de restructurer les institutions sociales, éducatives et juridiques de ce pays. Si les chrétiens veulent avoir un impact réel sur la culture moderne, il faut pouvoir diagnostiquer ce qui a permis à ces idées de ricocher bien au-delà des sciences. »

Notes:

[i] Abraham Kuyper, Conférences sur le calvinisme (Grand Rapids, Michigan: Eerdmans, 1931), 11.

[ii] Bill Overn (qui devint plus tard directeur exécutif de l’Association Bible-Science), dans une discussion avec l’auteur. Un jour, quand Bill était étudiant à l’Université du Minnesota, il arriva en retard en classe, et sortit son pouce pour faire de l’auto-stop. Quand une voiture s’arrêta, il fut pris par un jeune homme attachant qui s’est présenté comme étant Henry Morris, un étudiant diplômé en ingénierie hydraulique. Morris devait plus tard devenir le fondateur de l’Institute for Creation Research, et il avait déjà écrit un livre défendant la fiabilité scientifique de la Bible. Au moment où Bill sortit de la voiture, il était devenu excité au sujet de la cause, et depuis lors il a été un infatigable promoteur des preuves scientifiques pour la création.

Proverbe 22v6:
Éduque le garçon selon la voie pour lui ; même lorsqu’il vieillira, il ne s’en écartera pas.

Deutéronome 6v7:
il faudra que tu les inculques à ton fils et que tu en parles quand tu seras assis dans ta maison et quand tu marcheras sur la route, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras.

Éphésiens 6v4:
Et vous, pères, n’irritez pas vos enfants, mais continuez à les élever dans la discipline et les avertissements de Jéhovah.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.