La « cancel culture » chez les jeunes Britanniques : 52% disent avoir cessé de parler à quelqu’un en raison de leur position politique

L’étude ne le précise pas mais il s’agit bien sûr de jeunes de gauche. Nous avons les mêmes en France (en moins grande quantité peut-être). Ces gens qui exaltent « l’ouverture », « le dialogue », « la tolérance » mais en pratique ne supportent pas que l’on est une autre vision des choses qu’eux. Ils en deviennent asociaux et parfois inhumains.
Le gauchisme est, de toute façon, une maladie de l’esprit.


« Les Britanniques craignent de plus en plus d’exprimer des opinions controversées et la plupart des jeunes ont déjà coupé les ponts avec quelqu’un en raison de ses opinions politiques, selon une étude.

Le pourcentage de ceux qui disent avoir cessé de parler à quelqu'un en raison de leur position politique :

18-29 ans : 52 % 
30-49 : 33 % 
50-64 : 18 % 
65+ : 14 %

Un peu plus de la moitié des adultes de moins de 30 ans ont déclaré avoir cessé de parler à quelqu’un en personne ou en ligne à cause de ses propos politiques.

Les résultats, qui font partie d’une étude de Frank Luntz, suggèrent que les jeunes sont plus disposés à “annuler” des relations en raison des opinions de quelqu’un.

Plus d’un tiers des personnes âgées de 30 à 49 ans ont cessé de parler à quelqu’un à cause d’une position politique, et moins d’un cinquième des personnes âgées de 50 à 64 ans l’ont fait.

Source : http://www.contre-info.com/la-cancel-culture-chez-les-jeunes-britanniques-52-disent-avoir-cesse-de-parler-a-quelquun-en-raison-de-leur-position-politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.