Justice pour Philippe !

Massacré par cinq racailles parce qu’il était blanc

Chauffeur de bus agressé Bayonne : «Philippe était un gars bien», témoigne un collègue

La presse n’en parle pas trop, du moins n’en fait pas les mêmes choux gras que la mort d’Adama Traoré.

Philippe n’était pas noir, il était conducteur de tram’bus, et il a été sauvagement battu par cinq individus que la presse a du mal à décrire. Il ne s’agit pas de faire de la statistique ethnique, mais de dire la vérité. Philippe, 59 ans, est décédé, après avoir été en état de mort cérébrale, pour avoir voulu empêcher une racaille de monter dans son bus avec un chien, sans ticket et sans masque. Comme le rappelle un internaute sous la vidéo de BFM TV, l’émotion concerne toute la France, pas seulement Bayonne.

L’idéologie antiraciste a condamné les agressions racistes, mais a autorisé en creux les exactions contre les prétendus racistes, à savoir les Français blancs, ou non racisés, pour reprendre la terminologie à la mode. La presse, toujours structurée par cette idéologie, refuse d’incriminer des hommes de couleur alors qu’elle incrimine automatiquement des Blancs dans les autres cas.

Il faudra mettre un terme à ce deux poids, deux mesures qui fait enrager un nombre grandissant de Français, qui parlent déjà de se faire justice eux-mêmes. Car où est la justice, si l’un de ses bras pèse plus lourd que l’autre ? Et ce n’est pas le nouveau ministre de la Justice, qui se dit lourdement de « sang-mêlé » et qui place « l’antiracisme et les droits de l’homme » (la signature de la franc-maçonnerie) au-dessus de tout, qui va changer cela.

Le changement, il n’est pas pour aujourd’hui, ni dans les ministères ni dans les rues, où les racailles semblent avoir un blanc-seing pour agresser, violer et assassiner. Il y a eu la révolte des Gilets jaunes contre la destruction de la France périphérique, il y aura la révolte des Français contre une justice à deux vitesses. Devrons-nous attendre des lynchages de racailles ou la force publique se décidera-t-elle à agir ?

Si Assa Traoré était véritablement française, elle aurait demandé qu’on manifeste pour Philippe, mais le sentiment tribal l’emporte sur le sentiment national, ce qui est contraire aux valeurs de notre pays.

L’idéologie antiraciste est une idéologie mortifère, faite pour mortifier la France. Qu’elle retourne chez ses concepteurs sionistes, animés d’une haine pour tout ce qui n’est pas eux. La France est le pays de Dieu et de l’Amour, Satan et la Haine ne gagneront pas. Mais ça sera un combat. De chaque instant.

Dernière minute

Une marche blanche pour Philippe est prévue ce 8 juillet à Bayonne, et la famille a exprimé sa colère. D’abord l’épouse du défunt :

« J’ai dit à Philippe à l’oreille hier soir : « Je vais te venger avec la justice ». Cette promesse je vais la tenir, j’ai la force et on va se battre ».

Puis sa fille :

« À ces personnes-là qui ont retiré la vie de mon père, la vie de ma mère, notre vie à nous, qu’elles payent, mais fort. J’ai envie qu’elles souffrent. Je veux qu’elles ressentent ce qu’on ressent là maintenant. »

Source : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Justice-pour-Philippe-60045.html



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.