Gloire et fortune, le prix à payer

http://www.goodfight.org/a_v_williams_robin.html

Robin Williams: La triste vérité que les médias ne vous diront pas
Par: Joe Schimmel

a_v_williams_robin_mainTout le monde parle actuellement de Robin Williams et de son suicide tragique. Beaucoup sont perplexes quant à la façon dont un homme, qui a fait rire tant de gens, pourrait être tellement déprimé qu’il mettrait violemment fin à sa vie. Ce que les gens n’apprennent pas c’est la vérité plus profonde sur les forces insidieuses qui tourmentaient Robin Williams et l’ont poussé au suicide.

Robin Williams a reconnu qu’il avait lui-même ouvert la porte à des puissances démoniaques de transformation qui l’avaient aidé sur scène. Sans l’aide de ces puissances démoniaques, il est probable que vous n’auriez jamais entendu parler de Robin Williams et de bien d’autres célébrités. Williams a également reconnu que ces pouvoirs avaient manifesté une influence très mauvaise sur scène et qu’il pourrait y avoir un prix élevé à payer pour leur aide. Williams a dit à James Kaplan de US Weekly:

« Ouais ! Littéralement, c’est comme de la possession – tout d’un coup vous y êtes, et parce que c’est devant un public en direct, vous recevez juste cette énergie… Mais il y a aussi cette chose – c’est la possession. Dans le temps, vous vous seriez fait brûler sur un bûcher à cause d’elle… Mais ça vous donne un sentiment de pouvoir. Je veux dire, c’est un moment où vous êtes totalement – c’est Dr Jekyll et Mr Hyde, où vous pouvez vraiment devenir cet autre force. Peut-être pour ça que je n’ai pas besoin de jouer des personnages maléfiques [dans les films], « parce que parfois sur scène, vous pouvez franchir la ligne et revenir. Les clubs sont un genre bizarre d’environnement de boîte de pétri. Je veux dire, c’est là que les gens peuvent devenir aussi sombre que possible dans la comédie – au nom de la comédie, parler de trucs scandaleux et sortir de l’autre côté en quelque sorte. Je veux dire, c’est un moment où vous voulez vraiment dépasser les limites » (Robin Williams, » Robin Williams, « par James Kaplan, US Weekly, Janvier, 1999, p. 53).

La dernière déclaration de Williams citée ci-dessus répond à la question de savoir pourquoi les puissances démoniaques utilisent les artistes. Leur but est de promouvoir le mal et les ténèbres et d’accentuer la rébellion de l’humanité contre Dieu.

Williams a ajouté dans la foulée de cette admission:

« Les gens que j’ai admiré – Jonathan Winters, dans ses meilleurs jours, était… Mais le prix qu’il a payé pour ça était profond » (Ibid).

Malheureusement, il semble que le prix que Robin Williams a payé est tout aussi profond que celui de son idole, Jonathan Winters. En fait, dans la même interview pour US Weekly, James Kaplan dit:

« Avec un don pour l’imitation et l’improvisation qui confine à la possession démoniaque, Williams pourrait même approcher l’art de son idole Jonathan Winters – un homme dont le génie l’a amené, une fois ou deux fois, au bord de la maladie mentale. La propre version de Williams de l’enfer a été largement relatée »
(Ibid). 

Jonathan Winters

Comme Robin Williams, Jonathan Winters a dû composer avec les puissances démoniaques tourmenteuses qu’il a utilisé pour la gloire et la fortune. « Ces voix crient toujours pour s’exprimer« , a déclaré Winters le Fort Worth Star-Telegram, admettant en outre « qu’elles me suivent partout à peu près toute la journée et la nuit. »

A l’apogée du succès Winter a volontairement passé huit mois dans un hôpital psychiatrique. Winters prétendit plus tard que s’il n’était pas prudent, les autorités l’auraient renvoyé au « zoo », une référence évidente à l’institution psychiatrique. Winters, comme Williams, a souvent sombré dans une profonde dépression et a dû lutter contre l’alcoolisme.

Alors que beaucoup ne connaissaient Robin Williams que comme ce qu’ils considéraient être un acteur peu « familial », il était l’un des humoristes les plus réussi qui ait jamais vécu. C’est au cours de son standup où il était le plus en mesure de puiser dans ce qu’il appelle « la possession…Dr Jekyll et Mr Hyde…c’est à ce moment que les gens peuvent devenir aussi sombre que possible durant la comédie – au nom de la comédie » (Ibid).

C’était durant le stand-up que Williams partait dans ses diatribes, maniaques, flux-de-conscience pleines de langage vulgaire, de sexualité perverse et de glorification de drogues illicites et d’ivresse. Beaucoup de gens exprimaient leur choc après avoir vu le stand-up de Williams, ne sachant pas que son acte était aussi pervers.

Les comédiens, comme beaucoup de musiciens célèbres, paient le prix de leur renommée en devenant esclaves des forces démoniaques qui les possèdent et tourmentent. Jim Morrison, le chanteur du groupe ayant le mieux réussi de l’Amérique dans les années 60, a admis qu’il devait boire « pour faire taire les voix constantes des démons » (James Riordin, « Break on Through: The Life and Death of Jim Morrison« , p. 23). Le photographe des Doors, Frank Lisciandro, a déclaré que, « Jim buvait pour calmer la clameur incessante des démons, des fantômes et des esprits. Il buvait parce qu’il y avait des démons et des voix et des esprits qui criaient à l’intérieur de sa tête et il a constaté que l’un des moyens pour les réprimer était l’alcool » (Ibid., P. 28).

Brian Wilson
BrianWilson, considéré comme le génie musicaldesBeach Boys, a affirmé qu’ilavait été harceléparplusieursentités différentesd’esprits démoniaques quile tourmentaienttant qu’ila dû être alitépendant des années. Rolling Stonedécrit l’expériencesimilaire à dela possessionde Wilson de façons qui rappellentdes scènes deLindaBlairdeL’Exorciste:


« Brian Wilson entend des voix. Elles lui parlent. Elles lui font peur, le distraient, le rendent confus…les voix s’élèvent. Ses yeux roulent vers le plafond; ils sont devenus vides. Son front est sillonné de rides d’inquiétude épaisses. Il est silencieux. absent. Il lève les yeux, remue la tête d’avant en arrière pendant quelques secondes, comme s’il se débarrassait physiquement des voix ». L’ancien président de Warner Bros Records, Larry Waronker, affirme avoir rencontré au moins cinq entités différentes ayant possédé le corps de Brian Wilson (Rolling Stone, août, 1988, p. 51-52).

Ozzy Osborne a admis: « J’ai beaucoup, beaucoup de démons qui m’affectent à ​​de nombreux niveaux » (Harry Shaw, « Ozzy Parler », p. 126). Ozzie a également admis, « Je me souviens de moi regardant l’Exorciste une douzaine de fois, me disant à moi-même: « Oui, je peux comprendre ça » (Hit Parader, Nov. 1984, p. 49).

La plupart des gens sont aveugles à ce schéma diabolique de célébrités se livrant à une puissance satanique pour la gloire et la fortune, seulement pour être exploitées, usées et abusées, et puis jetées après que Satan en a fini avec elles.

La vie de Heath Ledger a pris fin prématurément peu de temps après qu’il a accepté le mauvais rôle du Joker dans The Dark Knight. Bien que la dépression de Ledger ait commencée après avoir joué dans le film promotionnel gay, Brokeback Mountain, après sa mort, les titres du Herald Sun en Australie comme « mort tragique: Heath Ledger a lutté contre ses démons » et The Star, indiquant « Si c’était des démons personnels qui ont conspirés pour détruire Heath Ledger, ils faisaient déjà sentir leur présence de nombreuses années auparavant », soulignaient le fait que Ledger était aux prises avec des forces obscures.

Ledger dit du personnage du Joker qu’il incarnerait dans The Dark Knight, « C’est un clown psychopathe, criminel de masse, avec zéro empathie. » Toutefois, pour jouer correctement le rôle à sa satisfaction, Ledger se livrerait lui-même à des mauvais esprits, même encore moins d’empathie. « Eh bien« , a déclaré Jack Nicholson, qui avait également joué le Joker, « Je l’ai prévenu » (Source).

Malheureusement, l’avertissement de Nicholson est resté lettre morte et Ledger a surmonté ses craintes et finit par penser à devenir le mauvais Joker qu’il incarnait:

« J’en avais vraiment peur…Bien que tout ce qui me fait peur, je suppose m’excite en même temps. Je ne sais pas si j’ai été courageux, mais j’ai dû certainement arborer un visage courageux et je crois que j’ai une idée. Quelque chose de différent…en fermant juste les yeux et en méditant dessus…il était important d’essayer de trouver une voix un peu emblématique et de rire. J’ai fini par m’enfoncer encore plus dans le domaine d’un psychopathe – quelqu’un avec très peu ou pas de conscience de ses actes«  (Source).

Heath Ledger


Ledger a dit au New York Times qu’il « avait du mal à dormir quand il jouait le Joker, » et que, « La semaine dernière, j’ai probablement dormi une moyenne de deux heures par nuit. » Ledger semble avoir été si tourmenté qu’il a déclaré au Times, « Je ne pouvais pas arrêter de penser. Mon corps était épuisé, et mon esprit n’arrêtait pas de fonctionner.«  Il a poursuivi en déclarant qu’il prenait de la drogue, qui calmait l’agitation pendant une heure seulement (The Associated Press, le 23 janvier, 2008). Malheureusement, Ledger, est décédé d’une overdose de drogue, peu après le tournage de The Dark Knight.

Robin Williams, comme Morrison, Winters, Ledger et tant d’autres qui ont recours à la drogue ou l’alcool dans leur tentative pour étouffer les voix démoniaques qui les tourmentent, ne réalisent pas – jusqu’à ce qu’il soit trop tard – que ces médicaments ne font que les attirer un plus profondément dans les filets insidieux de Satan.

Malheureusement, Robin Williams a dû se sentir comme s’il était dans une situation sans issue. Quand il a recherché la sobriété, les voix démoniaques dont il admet qu’il s’était ouvert lui-même à elles l’ont probablement tourmenté sans fin. Quand il a cherché à étouffer les voix sous un déluge d’alcool, il finit par s’empoisonner et vacilla au seuil de la mort. Il avait essayé de recourir à « l’aide professionnelle » un certain nombre de fois, mais le bras de la chair, aussi nobles soient les intentions, ne peut vaincre le monde démoniaque.

Robin Williams se senti esclave de l’industrie et des pouvoirs très sombres qui ont fait sa renommée en premier lieu. Un ami intime de Williams a déclaré au Telegraph que Williams avait travaillé sur de nouveaux projets et redoutait de faire plus de films à payer les factures, car ils « font ressortir ses démons » et « l’épuisaient et le rendaient particulièrement vulnérable aux épisodes dépressifs. » (Source)

Alors que nous devons éviter deux extrêmes – l’affirmation selon laquelle la maladie mentale est toujours démoniaque ou que toutes les maladies mentales sont simplement de nature matérielle – dans le cas de Williams, il a admis le danger de se plonger dans le royaume démoniaque et son inquiétude sur ses conséquences sombres, à la Jonathan Winters ! Les Écritures sont claires: nous ne sommes pas en guerre contre la chair et le sang, mais contre le monde démoniaque (Éphésiens 6:12) et que les armes de notre guerre ne sont pas charnelles, mais spirituelles (2 Corinthiens 10: 4).

La vérité c’est que seul le Seigneur Jésus-Christ a le pouvoir et l’autorité pour délivrer l’homme des puissances sataniques. Les Écritures révèlent que les puissances démoniaques tremblent devant le pouvoir tout puissant de Dieu (Jacques 2:19). C’est dans le nom de Jésus que les croyants ont la victoire sur le royaume démoniaque. La Parole de Dieu déclare:

« Pour cela, le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable » (1 Jean 3:8).

« Ainsi donc, puisque les enfants ont eu part au sang et à la chair, lui aussi semblablement y a participé, afin que, par la mort, il rendît impuissant celui qui avait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable; et qu’il délivrât tous ceux qui, par la crainte de la mort, étaient, pendant toute leur vie, assujettis à la servitude. » (Hébreux 2:14-15).

« et eux l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage; et ils n’ont pas aimé leur vie, même jusqu’à la mort. » (Apocalypse 12:11).

Toutefois, si nous voulons vraiment être délivrés des drogues illicites, de l’alcoolisme, du péché et du monde démoniaque, nous devons nous repentir et abandonner nos vies à Jésus-Christ et accepter d’arrêter de danser avec le diable. Kaplan a écrit au sujet de son entrevue de US Weekly avec Williams, citée plus haut, que « Pendant des années, la vie de l’acteur-homme-enfant fut un fatras de drogues faciles, de public adorateur et de femmes accueillantes. Maintenant, il est marié et père – et toujours prêts à danser avec le diable«  (« Robin Williams » par James Kaplan, US Weekly, janvier 1999). Malheureusement cela a fini par être une danse de la mort, qui devrait être une leçon pour nous tous.

Les chrétiens doivent garder leur cœur du spectacle des artistes qui sont utilisés par des forces obscures pour éroder la conviction morale et attirer les croyants loin de la lumière et de l’amour du Christ.

La terrible ironie est que beaucoup de ces comiques, comme Robin Williams et Jonathan Winters, qui sont dépeints dans leur personnage public comme heureux et riant aux éclats, sont en fait les âmes les plus tourmentées et sans joie sur la terre. Jésus a donné l’avertissement solennel « Car que profitera-t-il à un homme s’il gagne le monde entier, et qu’il fasse la perte de son âme? » (Marc 8:36).

Selon le publiciste de Robin Williams, Williams était aux prises avec « une dépression sévère ». Le célèbre comédien Chevy Chase a dit de Williams après son suicide « Robin et moi étions de grands amis, souffrant de la même maladie peu connue: la dépression » (Source).

Jim Carrey, qui connaît ses propres batailles avec une dépression sévère, lorsqu’on lui a demandé son avis sur la mort de Robin Williams a dit, « Les comédiens sont souvent en proie à des pensées et des croyances que personne ne comprend » (Source).

Plusieurs comédiens célèbres ont été diagnostiqués avec une maladie mentale et ont souffert d’une grave dépression. Juste pour en nommer quelques-uns: John Cleese, Paul Merton, Jim Carrey, Stephen Fry, Jonathan Winters, Ruby Wax, Dave Chappelle, Robin Williams, Chevy Chase, Charlie Chaplin, Buster Keaton, Hugh Laurie, David Walliams, Maria Bamford, et Tony Hancock, qui était considéré comme le comique
le plus drôle de son temps, a fini par se donner la mort pendant le tournage d’une série télévisée en Australie en 1968.

Nous ne pouvons pas vraiment avoir de paix tant que nous n’avons pas une relation avec le Prince de la paix (Esaïe 9:6). Nous ne pouvons pas avoir une vraie joie tant que nous n’ouvrons pas notre cœur à celui qui a été couronné de joie au-dessus de tous les autres (Hébreux 1:9-27).

Jésus – pas de drogue ou d’alcool – est le Sauveur du monde et le seul qui peut nous délivrer de la peine du péché, l’enfer, la mort et l’esclavage des puissances sataniques. Jésus a déclaré:

« 
Le voleur ne vient que pour voler, et tuer, et détruire: moi, je suis venu afin qu’elles aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance. » (Jean 10:10).

Jésus a également déclaré:

« Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde afin qu’il jugeât le monde, mais afin que le monde fût sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Or c’est ici le jugement, que la lumière est venue dans le monde, et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs œuvres étaient mauvaises; car quiconque fait des choses mauvaises hait la lumière, et ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient reprises; mais celui qui pratique la vérité vient à la lumière, afin que ses œuvres soient manifestées, qu’elles sont faites en Dieu »
(Jean 3:16-21)

La dépression peut avoir de nombreuses sources, mais elle ne dispose que d’un ultime recours. La vraie joie ne peut venir que d’une relation avec le Seigneur Jésus-Christ et être remplie de Son Saint-Esprit. Le fruit de l’Esprit est multiple et comprend l’amour et la joie. Rappelons-nous qu’il y a beaucoup de gens qui souffrent dans ce monde comme Robin Williams, qui sont remplis de désespoir. Que Dieu nous rendent sensibles à leurs besoins et nous aide à leur montrer Son grand amour grâce à notre préoccupation, volonté d’aider et de partager l’évangile.

Veuillez prier pour les célébrités/médiums à Hollywood et tant de gens dans l’industrie de la musique, qu’ils se repentent et trouvent la délivrance des forces démoniaques qui les exploitent pour influencer méchamment les masses, et qu’ils viennent à la foi salvatrice au Seigneur Jésus Christ, qui est le Roi des rois et Seigneur des seigneurs ! Priez pour ceux qui réclament leur « divertissement », et sont négativement et progressivement affectés. Que le Seigneur garde chacun de nos cœurs, alors que nous cherchons le discernement et cherchons à éviter les mines spirituelles qui menacent nos vies et celles de nos proches. Que le Seigneur vous bénisse abondamment alors que vous cherchez Sa face et Sa gloire !



Un commentaire pour “Gloire et fortune, le prix à payer”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.