Gémellité et explication des origines

twins_mans_origin_wide

Les jumeaux donnent un aperçu de l’origine de l’humanité

par Brian Thomas, M. S. *

Lucy et Maria Aylmer sont des jumelles de 18 ans du Royaume-Uni. Elles sont nées le même jour de la même mère, mais l’une a la peau et les cheveux clairs, et l’autre la peau foncée et sombre, les cheveux bouclés. Lucy dit au New York Post, « Personne ne croit que nous sommes jumelles parce que je suis blanche et Maria noire. »1 Strictement parlant, personne n’est littéralement noir ou blanc, mais leur histoire unique montre comment la diversité des traits humains qu’on retrouve aujourd’hui autour du monde aurait pu apparaître soudainement dans la descendance de Noé.

Bien que les styles individuels de ces jumelles peuvent accentuer leurs différences, les tons clair et sombre de leur peau contrastent remarquablement. Leurs trois frères et sœurs, cependant, ont des peaux de couleur intermédiaire. Interrogée sur la couleur de la peau de leurs frères et sœurs sur Good Morning Britain, Lucy a répondu: « Ils sont tous entre moi et Maria comme extrémités opposées du spectre. » 2

Les tons de la peau humaine ne correspondent pas à un spectre, pas à de simples catégories distinctes de noir ou de blanc. Ceux dont la peau contient plus de mélanine paraissent plus sombres, ceux qui ont moins de mélanine ont un ton intermédiaire, et ceux qui ont très peu de mélanine semblent plus clairs. Et les différences génétiques entre deux personnes sur la planète, indépendamment du ton de la peau, s’élèvent à un maigre 0,1 pour cent. Maria et Lucy aident à montrer pourquoi le concept de « race » n’a aucun fondement génétique réel. Nos différences sont essentiellement d’ordre culturel.

Au lieu de « races », la Bible parle de peuples appartenant à différentes nations ou groupes linguistiques. Et les peuples de différentes zones peuvent sembler tout à fait différents. Comment ces différences apparaissent-elles? Paul, parlant dans Actes 17:26, dit: « Il a fait d’un seul sang toutes les races des hommes pour habiter sur toute la face de la terre. »

Sa déclaration reflète une phrase clé trouvée en Genèse 10:32, « Ce sont là les familles des fils de Noé, selon leurs générations, dans leurs nations; et c’est d’eux qu’est venue la répartition des nations sur la terre après le déluge. » Donc, du début à la fin, la Bible explique de façon cohérente comment toutes les nations descendent « d’un seul sang » qui coulait dans les veines de Noé.

Si cela est vrai, alors comment toutes les variations de traits que nous voyons à travers le monde pourraient être apparues à partir d’un seul homme? Ceux qui posent cette question supposent souvent que Noé ressemblait à l’un des différents groupes de peuples d’aujourd’hui, ce qui n’aurait aucun sens. Par exemple, si Noé avait été asiatique, il n’aurait probablement pas été porteur de l’information génétique pour les caractéristiques des africains ou des autres groupes humains. Contrairement à cette notion, Noé et l’ADN de sa femme doivent avoir été porteurs d’informations sur les caractéristiques dont les combinaisons ont abouti à un assortiment varié de caractéristiques au sein de leurs descendants. Des familles distinctes se sont ensuite séparées à partir de Babel et se sont répandues dans le monde.

De nos jours, lorsque deux membres de nations ou groupes d’apparence différente se marient, ils réunissent l’information génétique responsable de leurs différences de traits. La combinaison peut apparaître de manières merveilleusement diverses chez leurs enfants. La famille Aylmer le montre. Bien que M. Aylmer ait une ascendance européenne, sa femme est en partie jamaïcaine, et ils ont des enfants avec des tons de peau variés.

Donc, toutes les différences des caractéristiques humaines pourraient-elles être apparues en seulement cinq générations entre Noé et la dispersion depuis la Tour de Babel? Puisque Lucy et les variations de traits de Maria sont apparues en une seule génération, la réponse semble être un oui enthousiaste.

Références

1. Perez, C. Meet the biracial twins no one believes are sisters. New York Post. Posté sur nypost.com le 2 mars, 2015, consulté le 8, 2015.

2. Non-Identical Twins. Vidéo. Good Morning Britain. Publiée sur youtube.com, le 3 mars, 2015, consulté le 10, 2015.

* Mr. Thomas est rédacteur scientifique à l’Institute for Creation Research.

Article posté le 26 mars, 2015

Voir en français: http://www.huffingtonpost.fr/2015/03/03/jumelles-lucy-maria-aylmer-aucune-ressemblance_n_6792024.html

Source : http://www.icr.org/article/8671



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.