La fête d’Halloween n’est pas la bienvenue chez nous

Halloween: ils ont dit

Ils ont dit concernant Halloween…

images

HALLOWEEN ET LES ÉLUS

Pierre Bernard, Maire de Montfermeil :

La violence à l’école et hors l’école prend des proportions suffisamment inquiétantes pour ne pas en rajouter en adoptant des pratiques qui l’encourageraient davantage avec en plus un label « AUTORISÉ ». J’invite encore les familles, les commerçants qui seraient « sollicités », à refuser les friandises ou l’argent réclamé, en expliquant le sens de leur refus, au nom du civisme.

Au delà de cet article, chacun verra ma préoccupation qui est celle de tous sur l’insécurité qui semble être le mal le plus durement ressenti par les français.
Notre société se fragilise de plus en plus et l’on devrait, à l’opposé de Halloween, rechercher des manifestations qui rappellent le civisme, le respect des autres, le respect du bien public.

HALLOWEEN ET LES JOURNALISTES

Guy Baret, Le Figaro :

L’actualité nous révèle de plus en plus souvent que des adolescents … se livrent à de sanglantes et parfois mortelles pratiques sataniques. … Planter dans une âme d’enfant des choses monstrueuses mériterait sans doute autant d’attention que quelques traces d’OGM dans un champ de maïs.

Pascal Lardelier, Libération :

Que faire devant la «soumission librement consentie» du plus grand nombre face à la «civilisation fast-food», présentée comme voie louable de bien-être et de progrès, du reste promue et sponsorisée par de grands groupes économiques et médiatiques ? Car cette entreprise de «déculturation» à vaste échelle, menée tambour battant à des fins consuméristes mais aussi idéologiques, bénéficie de la complicité active de nombre de médias, autant que du suivisme d’une grande partie de l’opinion, toujours prompte à s’enticher des dernières.

HALLOWEEN ET LES HOMMES D’ÉGLISE

Père Guy Gilbert :

Parce qu’on vit dans un climat de peur marqué par le terrorisme, l’explosion de bêtise et la guerre en Afghanistan et qu’il n’est nul besoin de rajouter ce culte de la mort au calendrier. La vraie fête chrétienne de l’espérance, c’est la Toussaint et non pas cette espèce de carnaval macabre et mercantile caractérisé par une débauche de squelettes, de vampires et de sorcières. Halloween impose aux enfants une distraction sur un thème mortifère contrairement à la Toussaint

Mgr Hippolyte Simon, Évêque de Clermont-Ferrand:

Il ne faut pas avoir peur d’affronter ces questions. Halloween et la Toussaint sont aux antipodes l’une de l’autre. Les signes y sont inversés. Pour l’une, la mort est une fatalité, on peut seulement la tourner en dérision. Mais, à la fin, ce sont les squelettes qui ont le dernier mot ils viennent chez les vivants pour leur annoncer leur destin et les tirer vers le royaume des ténèbres. Quoi que nous fassions, nous faisons cycliquement retour aux profondeurs de la terre. Pour l’autre, la mort est une réalité qu’il faut savoir assumer. Mais elle est un passage. A la suite du Christ ressuscité, nous sommes en route vers la Cité Sainte où nous attend la foule immense de ceux que le Seigneur a sanctifiés.

Père Stanislas Lalanne, Porte-parole de la Conférence des Evêques de France :

Vers quel avenir l’abus de la dérision et des mascarades nous conduit-il ? Squelettes et sorcières, potirons et fantômes, jusqu’où une opération mercantile, Halloween, peut-elle continuer à dénaturer le sens de la vie et de la mort ?
Depuis des décennies, les chrétiens sont choqués par l’exploitation commerciale des fêtes religieuses. Entre Pâques et Noël, la fête de tous les saints avait été épargnée. Que notre société soit en mal d’inspiration pour la décoration de ses vitrines au mois d’octobre est une chose. Que la construction de l’imaginaire des jeunes enfants passe par le divertissement en est une autre. Mais que des éducateurs jouent avec l’inconscient et leur crédulité est un problème beaucoup plus grave.

HALLOWEEN ET LES ASSOCIATIONS DE LAÏCS CATHOLIQUES

Association de Catholiques du Val d’Oise :
Halloween n’est pas la fête anodine et sans danger que l’on nous vend! Nous appelons tous les parents, éducateurs, directeurs d’école, grand-parents, chefs scouts, animateurs socio-culturels, responsables de centres aérés, etc. à ne pas s’associer, à ne pas associer leurs enfants ni les enfants dont ils ont la charge, à des pratiques et des rites qui trouvent leurs racines spirituelles dans les profondeurs sinistres du monde d’Halloween. Commerçants, artisans, parents, enseignants, ne tombons pas dans le piège ! Donnons à nos enfants le goût du beau et de la vie.

Associations Familiales Catholiques :

Il n’est pas acceptable que les écoles « fêtent Halloween » sans en avertir les parents et sans qu’au préalable un dialogue ait eu lieu avec les instituteurs.

Pendant ce temps-là d’autres ne la célèbrent pas avec des bonbons :

Source : http://www.info-sectes.org/halloween/citations.htm



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.