Exclusif : la brigade de la charia à New York !

2019 11 20 112756Lorsque la police de la charia a commencé ses rondes dans les rues de New-York, en novembre 2018, l’événement est passé en toute discrétion, sans annonce publique, sans alerte. Cette police de la charia est la version US de la police des mœurs, la brigade de la répression du vice et de l’incitation à la vertu, en vogue en Arabie Saoudite.

Quel est le territoire de la police de la charia ?

Sur les voitures, la police de la charia s’intitule, par takiyya (dissimulation), MCP (Muslim Community Patrol). Ces voitures ressemblent à s’y méprendre aux voitures de la police new-yorkaise (NYPD). Sans oublier la similitude de l’uniforme de ces « policiers » avec l’uniforme porté par NYPD. Sauf que la barbe et le bonnet sont de rigueur. Pour leurs débuts, les rondes se déroulaient dans les rues de Brooklyn et de Staten Island. L’émergence de cette brigade a été innocemment décrite comme une « surveillance de voisinage » pour un secteur à majorité musulmane. Le responsable de la municipalité avait même déclaré que les patrouilles musulmanes aideraient à tenir la ville en sécurité et avait appelé de ses vœux l’administration à aider les organisateurs à acquérir plus de voitures ayant le style des voitures de la Police NYPD. Quelle ignorance ! En creusant un peu, on se rend compte de l’existence d’un agenda pour instaurer la charia, la loi musulmane, d’abord dans la communauté musulmane, puis plus largement dans la population américaine. C’est une police parallèle et indépendante.

Actuellement, le MCP dispose de 3 voitures et il en aura bientôt d’autres avec l’objectif d’atteindre une flotte de 30 voitures.

Le vice-président de MCP répète que ses « agents » ne sont rien d’autre que des « chiens de garde » et qu’ils agissent, grâce à leur connaissance de la langue et des coutumes, en liaison avec la police new-yorkaise.

Muslim Community Patrolcapture
Bonnet blanc et blanc bonnet

Les MCP : une « force de défense » ?

Les MCP décrivent maintenant leur rôle dans la défense et la sécurité de la communauté musulmane et des mosquées. Sur leur page Facebook, ils déclarent que leur but est de « s’assurer que leurs frères et leurs sœurs sont protégés ». Ces déclarations vont à l’encontre des lois de l’Etat de New York qui exige, pour obtenir une licence, un processus rigoureux que les MCP n’ont pas suivi. En privé, les organisateurs admettent qu’ils font plus que de protéger les musulmans, assurer le gardiennage des mosquées ou la surveillance du voisinage. Ceux qui ont vécu dans des pays gouvernés par l’islam savent que le rôle des MCP est d’appliquer la charia aux citoyens.

Une altercation a eu lieu récemment à l’extérieur d’une mosquée entre des fumeurs de marijuana et des MCP. Ces derniers ont été chahutés en tant que faux policiers et ils ont reçu des menaces.

 

Mais qui tire les ficelles de la charia derrière les MCP ?

Siraj Wahhaj Capture

L’imam de la mosquée al-Taqwa (la piété), Siraj Wahhaj,  tient une place centrale. Il est connu pour ses liens avec des opérations terroristes et des radicaux islamistes. Ses amis l’appellent « l’imam de l’Amérique ». Il agit en coulisse et c’est lui qui commande le déploiement des MPC.

Certains imams se sont opposés à ces patrouilles à cause des conséquences désastreuses de leurs interventions qui peuvent entrainer des fusillades avec les dealers ou même l’incendie de véhicules des MCP.

En fait, « assurer la sécurité » est un prétexte : le principal objectif des MCP est l’application de la charia, d’abord sur les musulmans puis sur les non-musulmans.

L’histoire radicale de l’imam Wahhaj

Wahhaj a fait plusieurs déclarations dénonçant l’Amérique et son système démocratique qui « sera remplacé par la religion d’Allah », autrement-dit par la façon islamique de vivre. « L’islam est mieux que la démocratie, la religion d’Allah doit prévaloir sur tous les systèmes ». Wahhaj soutient les méthodes répressives de la charia : « Si Allah dit 100 coups [de fouet], ça sera 100 coups, si Allah ordonne de leur couper la main, vous leur coupez la main. Si Allah dit, par l’entremise de son prophète Mouhammad, : Lapidez-les, alors vous leur jetez des pierres jusqu’à la mort. Car rien n’est personnel mais c’est par obéissance à Allah ». Il veut signifier que ces actes n’impliquent pas la responsabilité de l’individu qui obéit simplement aux ordres d’Allah.

Il ne s’agit pas de la première action de Wahhaj pour lancer une force de sécurité islamique à New York. En 1988, il lança une initiative appelée « 40 Jours et 40 Nuits » avec l’objectif de « nettoyer » des points chauds dans deux rues de Brooklyn.

Le journal Newsday a qualifié les agents de Wahhaj de « force de police privée, lourdement armés et souvent aussi violents que les dealers appelés à les affronter ». L’intervention des MCP ne fait que déplacer les dealers vers un autre bloc d’immeubles.                                     

Les enfants de Wahhaj sont propriétaires de camps terroristes en Alabama et au Nouveau-Mexique

En mars 2019, un fils et deux filles de Wahhaj, avec deux autres comparses, ont été condamnés pour terrorisme. En 2018, un petit-fils de Wahhaj, âgé de 3 ans, a été découvert mort depuis des semaines par refus de soins suite à une séance d’exorcisme qui a mal tourné. Onze autres enfants âgés de 15 ans ont été trouvés dans un camp. Plusieurs fusils et armes de poings ainsi que des munitions ont été saisis. Le camp possédait un tunnel souterrain et un champ de tir. Les autorités fédérales ont décrit le camp comme « un complexe d’entrainement pour préparer des attaques contre le gouvernement, l’armée et autres institutions ».

Camp Entrainement Alabamacapture 768x389
Un camp d’entrainement en Alabama

Quand ces patrouilles de la charia vont-elles être interdites ?

 Il est surprenant que les autorités de l’Etat de New York, de l’Etat Fédéral, du FBI laissent faire cette police new-yorkaise d’un nouveau genre qui bafoue l’autorité de l’Etat et dont le seul but est d’appliquer la charia, par petites touches, en commençant par un quartier de New York où les musulmans sont majoritaires et avec le volonté de s’étendre à d’autres villes des Etats-Unis. Son but final : suppression de la démocratie américaine et instauration du califat. Les Américains sont-ils aveugles à ce point ?

Et en France me direz-vous ? 

Les prochaines élections municipales de 2020 laissent présager des listes communautaristes musulmanes. Or, les musulmans votent toujours musulman. Donc, si des villes devaient être gérées par des maires musulmans, on pourrait glisser vers le même genre de police municipale, une milice à la botte du maire. Sans parler de l’application de la charia dans d’autres et multiples domaines. Les musulmans seront mis au pas. El les non-musulmans ? De futurs migrants ? De prochaines victimes ?

Bernard Dick

Source : https://ripostelaique.com/exclusif-la-brigade-de-la-charia-a-new-york.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.