Évolution convergente: darwinisme, gauchisme et sorcellerie

ImageVous pouvez en apprendre beaucoup sur un mouvement par ses fréquentations.

Op-Ed de David Coppedge

Nous avons signalé à plusieurs reprises le gauchisme virulent des principaux journaux scientifiques, reporters et universitaires (par exemple, le 24 mars 2018, le 29 juillet 2018 le 5 décembre 2018). Il n’existe guère de politique du président Trump que les dirigeants scientifiques n’attaquent pas immédiatement. Mais ce n’est pas seulement la haine d’un homme qui les anime, c’est la haine de tous les dirigeants et positions conservateurs du monde, en Australie, au Brésil ou ailleurs. Le parti pris universitaire de gauche remonte à bien avant l’actuelle administration (par exemple, 10 déc. 2013). Cet anti-Trumpisme dans le monde universitaire pourrait être considéré comme une simple manifestation du parti pris général de gauche dans les universités, mais comprenez bien ceci: tous ces gens sont également des darwiniens. Que signifie cette convergence?

Curieusement, presque toutes les mêmes personnes sont également favorables à l’avortement. Ils sont tellement favorables à l’avortement qu’ils ne toléreront aucune restriction, aussi raisonnable soit-elle. Certains approuvent même l’infanticide: laisser le bébé mourir après sa naissance. Le New Scientist a rayonné de fierté lorsque l’Irlande a légalisé l’avortement, en parlant des droits des femmes et de leur confort. Qu’est-ce que cela a à voir avec la « nouvelle science »? Ou considérez l’exposé des pratiques d’avortement. Quel établissement scientifique ou scientifique darwinien a condamné la vente de parties du corps d’un bébé? Pouvez-vous en trouver un? Au contraire, les gauchistes darwiniens prennent les armes à la moindre restriction quant à l’utilisation du « tissu fœtal » à des fins de recherche, et certains utilisent activement les cellules souches embryonnaires pour développer des « organoïdes » comme des cerveaux humains miniatures. Tout cela au bénéfice de la « science » bien sûr, disent-ils en bons adeptes de la vertu ostentatoire. Les inquiétudes au sujet d’une pente glissante vers le clonage humain sont trop rares et tardives, alors que la Chine communiste prend de l’avance.

Tous les darwiniens ne sont pas de gauche, mais la grande majorité des gauchistes sont darwiniens. Notre compte Twitter @crevinfo est régulièrement sujet aux discours de haine des athées qui font confiance à l’évolution darwinienne comme un dieu. En regardant leurs pages Twitter, ils sont généralement violemment anti-Trump, anti-conservateurs, anti-chrétiens et pro-avortement. Les exceptions sont si rares qu’elles se démarquent. Nous avons une règle des trois infractions pour les ad hominems. Ceux qui tentent de tenir une conversation civile ne durent généralement que quelques tweets avant que leur haine ne soit révélée, et ils se laissent aller aux injures.

Jusqu’ici, cela met en évidence une convergence du darwinisme, du gauchisme, et de l’avortement – la culture de la mort. Nous avons également vu les gauchistes darwiniens embrasser rapidement toutes les nouvelles tendances politiquement correctes, telles que les LGBTQ+ et la fluidité entre les sexes, qui contredisent les faits biologiques du sexe et des chromosomes. Maintenant, il y a un autre groupe sous le grand chapiteau: les sorcières. Ce week-end, « Des milliers de sorcières lanceront un sortilège massif sur Trump et ses partisans, » a rapporté WND. Joyeux Halloween, les MAGA. L’article dit que c’est un rituel depuis l’inauguration de Trump. Peut-être devrait-il se sentir fier d’avoir de tels ennemis.

Le darwinisme est un contrat global. Il y a quelque chose à propos de la haine de Dieu qui rend les gens fous. Satan est déterminé à tuer et à détruire les humains par tous les moyens possibles, y compris les comportements autodestructeurs tels que la consommation de drogue, l’absence de but et le crime. Il n’est donc pas étonnant que ses disciples aiment aussi la mort. Certains d’entre eux veulent éliminer la moitié de l’humanité à cause du changement climatique ou de la catastrophe du jour. Les gauchistes ont peu de scrupules à tuer les plus vulnérables: les enfants dans l’utérus, les malades mentaux, les personnes âgées et autres personnes vulnérables qui sont une charge pour la société, des « bouches inutiles » comme les appelleraient H.G. Wells et d’autres darwinistes sociaux. Satan a obtenu des tonnes de squelettes sous les régimes tyranniques, épris de Darwin, et antichrétiens du nazisme et du communisme.

Si Satan ne peut pas tuer, il pervertit. La révolution sexuelle a abrégé la vie d’innombrables êtres humains qui ont répudié le manuel d’instructions de Dieu pour satisfaire leurs passions. Celles-ci ont été justifiées au nom de la « science » et encouragées par des pervers comme Kinsey et Sanger. Les gauchistes font tout également pour faire taire les discours et empêcher que les preuves contre le darwinisme soient entendues, comme je l’ai appris au JPL, à un coût personnel élevé. JPL était tellement susceptible au sujet de la protection des susceptibilités des homosexuels et des transgenres. Un créationniste, cependant était inacceptable. Il devait être expulsé avant qu’un de ces détestables DVD sur le dessein intelligent puisse être vu.

Lorsque nous évaluons l’argumentaire du darwinisme vs celui du dessein, ou celui de l’évolution vs celui la création, nous devons garder une perspective plus large que les seuls arguments scientifiques, aussi importants soient-ils. Nous devons lire The Long War Against God (la longue guerre contre Dieu).* Le modèle biologique de Darwin est appelé à tort un « arbre de vie. » Satan doit adorer la façon dont ce terme tourne en dérision l’arbre que Dieu a planté dans le jardin et restituera dans l’état éternel. L’arbre de Darwin est un arbre de la mort, planté par Satan, le père du mensonge, arrosé et fertilisé par ses sbires.

*Le livre de Henry Morris, Jr avec ce titre est un classique à lire absolument.

Ressource recommandée: Dennis Prager et Adam Corolla viennent de sortir leur film No Safe Spaces. Nous ne l’avons pas encore vu, mais d’après les bandes-annonces, les critiques et les interviews avec Prager, il semble corroborer ce que cet éditorial dit à propos du gauchisme.

Source : https://crev.info/2019/10/convergent-evolution-darwinism-leftism-and-sorcery/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.