Euthanasie préventive au Royaume-Uni

Les médecins anglais demandent maintenant aux personnes âgées si elles sont prêtes à mourir

Depuis que l’Affordable Care Act a été adoptée, les américains se sont demandé si notre système de santé ressemblera jamais au système médical socialisé du Royaume-Uni. Certains l’ont accueilli avec des louanges, tandis que d’autres se sont inquiété du fait que notre système de santé pourrait se tourner vers des comités de mort pour réduire les coûts. Maintenant, le National Health Service du Royaume-Uni nous a donné une autre condition malheureuse que nous pouvons attendre avec impatience. Ils ont récemment dit à tous les médecins de demander à chaque patient de plus de 75 ans s’il aimerait établir un ordre de « ne pas réanimer » pour de futures urgences. Dans certains cas, les médecins ordonnent à leurs infirmière d’appeler spontanément chaque patient âgé, et tous ceux avec une affection de longue durée, pour voir s’ils ont « pensé à la réanimation. »

Pouvez-vous imaginer combien il serait maladroit de recevoir un tel appel téléphonique? Être appelé comme ça et s’entendre demander gentiment si vous êtes prêt à mourir. Ainsi qu’un analyste de la santé l’a exprimé « Cela donnera à certaines personnes âgées l’impression que personne ne veut se casser la tête avec elles. C’est comme si on leur disait: « Vous êtes vieux, comment voulez-vous mourir parce que vous êtes sur la bonne voie pour ça ».

Bien sûr, le NHS fait l’innocent, et a affirmé que tout cela concerne l’amélioration des soins de « fin de vie » de leurs patients. Mais je pense que nous savons très bien ce que cela signifie. Ceci revient à demander aux patients qui leur coûtent le plus cher s’ils peuvent leur faire une faveur… et mourir…

Source : http://www.thedailysheeple.com/british-doctors-now-asking-elderly-if-theyre-ready-to-die_042015



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.