Etats-Unis : le matraquage pour la vaccination obligatoire commence

Dépopulation via la vaccination forcée : la solution pour Zéro émission de carbone.

Le principal responsable de la santé de Virginie a déclaré qu’il rendrait la vaccination COVID-19 obligatoire dans l’Etat dès que les vaccins contre les coronavirus seront disponibles. En effet, le Dr Norman Oliver a dit à WFXR-TV qu’il prévoyait imposer un mandat de vaccination contre les coronavirus pour tout le monde dans son Etat.

A-t-il reçu des avantages de quelque sorte de la part du réseau de B. Gates ?

Selon le WRIC-TV, la loi de l’État de Virginie donne bien au commissaire à la santé le pouvoir d’ordonner des vaccinations en cas de crise de santé publique si un vaccin est disponible.

Et si l’on refuse de subir cette vaccination dangereuse ?

Oliver a déclaré qu’il ne sait pas quelle devrait être la sanction pour les Virginiens refusant de se faire vacciner contre le COVID-19. « Je pense que l’écrasante majorité des gens réagira bien ».

Un sondage Yahoo News/YouGov réalisé entre le 28 et le 30 juillet a révélé que seulement 42 % des Américains ont déclaré qu’ils se feraient vaccinés « si et quand un vaccin contre le coronavirus sera disponible ».

Selon la loi actuelle en Virginie, seules les personnes bénéficiant d’une exemption médicale peuvent refuser le mandat de vaccination.

L’Assemblée générale de Virginie étudie un projet de loi qui permettrait d’exempter du mandat de vaccination les personnes « qui s’opposent à une telle administration pour des raisons religieuses ». Le projet de loi HB 5016, qui a été présenté par Mark L. Cole (R-Spotsylvanie), devrait être approuvé par une commission de la Chambre des représentants avant que celle-ci ne puisse se prononcer.

Est-ce que l’État fédéral peut exiger la vaccination contrainte ?

Pour Dov Fox, professeur de droit et directeur du Centre pour la politique du droit de la santé et la bioéthique de l’Université de San Diego : « Les tribunaux ont constaté que lorsque la nécessité médicale l’exige, la santé publique l’emporte sur les droits et libertés individuels en jeu ».

Une affaire portée devant la Cour suprême il y a 115 ans suggère que les gouvernements locaux ont le pouvoir de faire respecter les vaccinations obligatoires en infligeant des sanctions aux citoyens qui refusent les inoculations. L’affaire Jacobson contre Massachusetts est une affaire de la Cour suprême américaine de 1905 qui portait sur les vaccinations obligatoires. La Cour suprême a confirmé le pouvoir au Cambridge Board of Health d’exiger des vaccinations contre la variole pendant l’épidémie de variole de l’époque. La décision a permis à la municipalité locale d’exiger la vaccination contre la variole de tous les résidents pendant les épidémies.

Il y a cependant un point à souligner : l’affaire Jacobson contre Massachusetts a donné la permission à une ville d’imposer des vaccinations, et non à un État entier !

Le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, a déclaré en juillet qu’il était tout à fait possible que les États-Unis disposent d’un vaccin efficace contre les coronavirus au début de 2021. Quant à Bill Gates, il vient de lancer un avertissement sur les dangers de vacciner à la hâte la population sans avoir effectué les tests nécessaires… Il est vrai qu’il est poursuivi par de nombreux États africains dont les enfants servent de cobayes et les décès très nombreux.

Source : https://fr.sott.net/article/36023-Etats-Unis-le-matraquage-pour-la-vaccination-obligatoire-commence



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.