États-Unis : des pilotes de l’armée refusent la vaccination

27 pilotes de l’armée de l’air américaine démissionnent à cause de l’obligation de se faire vacciner contre le Covid-19

Vingt-sept pilotes de l’armée de l’air américaine en service actif ont démissionné de leur poste en raison de l’inconstitutionnalité du mandat du Secrétaire à la Défense Lloyd Austin qui exige que tous les membres des forces armées soient immédiatement vaccinés contre le virus Covid-19, a appris Real Raw News.

L’exode a commencé le 27 août, lorsque 12 pilotes de la 1ère escadre de chasse de la base interarmées de Langley-Eustis, en Virginie, ont remis à leur commandant une lettre de démission quelques heures seulement après avoir reçu un SMS à 4 heures du matin leur ordonnant de se soumettre à la vaccination obligatoire contre le Covid-19 avant 10 heures ce même jour. On ignore si les pilotes ont collaboré avant de démissionner, mais les 12 démissions ont été remises dans un délai de 90 minutes.

Un officier, un pilote de F-22 Raptor de 29 ans, a déclaré à propos de la situation : « Nous subissons des examens physiques de routine et devons répondre à des normes d’aptitude rigoureuses pour rester en service de vol. Je pense que l’on peut dire que tous les pilotes de l’armée de l’air sont en bonne condition physique. Nous devons être en mesure d’endurer un stress extrême dû à la force G sur notre corps. Il n’y a aucune raison pour que nous soyons exposés au risque de Covid-19 ou que nous tombions malades à cause de cela. Je sais que je ne suis pas le seul à rejeter ce tir potentiellement dangereux et non testé. »

Des pilotes d’autres bases aériennes l’ont apparemment rejoint en signe de solidarité.

Un jour plus tard, 15 pilotes de la 2e escadre de bombardement de Barksdale, en Louisiane, ont remis leur lettre de démission après avoir reçu, eux aussi, l’ordre de se procurer la piqûre. Les ordres stipulaient explicitement que tout officier refusant de se faire vacciner contre le Covid-19 perdrait son statut de pilote et ferait l’objet d’une action disciplinaire, pouvant aller jusqu’à l’exclusion du service pour cause d’indignité.

Un pilote de la 2e escadre de bombardement a déclaré à Michael Baxter que lui et ses collègues pilotes ont marché jusqu’au bureau de leur commandant et ont déposé les lettres de démission sur son bureau. Il a ajouté que les aviateurs et les équipes de maintenance – des personnes inscrites qui ne peuvent pas simplement démissionner du service – sont également furieux de l’obligation de vaccination.

Plusieurs d’entre eux, a-t-il dit à Michael Baxter, ont envoyé des lettres de difficultés demandant un renvoi anticipé de l’armée de l’air, principalement parce qu’ils n’ont pas confiance en un vaccin qui a tué des milliers de personnes en bonne santé, militaires et civils confondus.

« Ce n’est que le début. Nous serons beaucoup plus nombreux à rendre nos ailes », a-t-il déclaré.

Michael Baxter fournira des détails supplémentaires sur ce sujet au fur et à mesure de son développement.

Source : https://changera.blogspot.com/2021/09/etats-unis-des-pilotes-de-larmee.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.