Etats-Unis : des centres de vaccination doivent fermer faute de volontaires

Un soldat de la Garde nationale dans le centre de vaccination installé dans le Jacob K. Javits Convention Center, à New York, le 6 avril 2021 (image d’illustration)

Plusieurs grands centres de vaccination du pays ont annoncé leur fermeture en raison d’une demande insuffisante de volontaires souhaitant recevoir une injection contre le Covid-19, bien que tous les adultes américains y soient désormais éligibles.

Tandis que tous les adultes américains sont désormais éligibles à la vaccination contre le Covid-19, plusieurs grands centres de vaccination du pays ont annoncé lors de ces derniers jours leur intention de fermer en raison d’une demande insuffisante de volontaires souhaitant recevoir une injection. Les pouvoirs publics se mobilisent pour inciter les Américains qui ne se sont pas fait vacciner à le faire.

Les exemples de fermeture sont nombreux : Palm Beach Post a ainsi rapporté le 21 avril que le comté de Palm Beach, en Floride, était en train de fermer trois «vaccinodromes» au profit d’unités de vaccination mobiles, ceux-ci ayant affiché un taux de remplissage de seulement 50% lors de la semaine précédente. Les centres de vaccination de Clarkesville en Géorgie et de Charlotte en Caroline du Nord fermeront d’ici fin mai, et le comté de Summit dans l’Ohio a annulé l’ouverture d’une clinique de vaccination de masse prévue le 27 avril en raison d’une «baisse de la demande», comme le rapporte Forbes. Même situation dans le comté texan de Galveston, où les autorités ont demandé à l’État de ne plus envoyer de vaccin car le nombre de résidents prenant rendez-vous pour se faire vacciner diminuait. D’autres centres ont d’ores et déjà fermé leurs portes, comme celui du comté de Mercer, dans l’Ohio.

Les pouvoirs publics font également état d’une diminution notable du nombre de personnes se faisant vacciner dans les régions où les centres ne ferment pas.

D’autres régions ouvrent en revanche de nouveaux centres de vaccination, comme à New York où il sera bientôt possible de se faire vacciner dans l’emblématique Muséum américain d’histoire naturelle.

La moitié des Américains vaccinés, l’autre moitié à convaincre

Le 19 avril, le président Joe Biden a demandé aux Etats américains d’ouvrir la vaccination à tous les adultes, et plus de la moitié des adultes américains ont à ce jour reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19.

Le 23 avril, une moyenne sur sept jours de près de 2,9 millions de doses de vaccins était injectée quotidiennement, selon les chiffres du New York Times, mais cette moyenne baisse régulièrement depuis la mi-avril. Une étude de la Kaiser Family Foundation indique que, le mois dernier, 37% des Américains prévoyaient d’attendre pour se faire vacciner, de ne le faire que si cela était nécessaire, ou de ne pas le faire du tout.

La Maison Blanche et les autorités des différents États redoublent donc d’efforts pour persuader les Américains non vaccinés, comme le rappelle le New York Times : Joe Biden a ainsi annoncé le 21 avril un plan d’allègement fiscal pour les entreprises qui accordent à leurs employés des congés payés pour que ceux-ci se fassent vacciner.

Source : https://francais.rt.com/international/85977-etats-unis-centres-vaccination-doivent-fermer-faute-volontaires



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.