Etats-Unis : camp de rééducation pour des salariés blancs

Sur le front du racialisme noir et de l’obligation à la repentance de l’Occident, comme d’habitude les Etats-Unis sont en tête de peloton. Redoublant de haine contre les sans-couleurs, les BLM, groupuscule puissant, et leurs pâles acolytes dégénérés, usent des armes inventées par les soviétiques et autres marxistes en leur temps pour humilier le ci-devant mâle blanc hétérosexeul américain : retour aux camp de rééducation pour façonner le nouvel homme incolore, qui doit être soumis sans limite aux injonctions de la révolution arc-en-ciel.

Sur Fox News, le média pro-trump étatsunien, on peut ainsi lire qu’« un important laboratoire nucléaire a contraint les cadres blancs de sexe masculin à suivre une formation sur le “privilège blanc” » ce qui équivaut selon le rédacteur en chef du City Journal Chris Rufo, également directeur du Centre sur la richesse et la pauvreté au Discovery Institute, interrogé lors du Tucker Carlson Tonight de Fox News à « du racisme déguisé en antiracisme ».

La formation obligatoire, qui s’est tenue à Santa Fe au Nouveau-Mexique était basée sur le « racisme, le sexisme et l’homophobie » des hommes blancs.

« Le premier laboratoire de recherche nucléaire du gouvernement fédéral a organisé un camp de rééducation de trois jours pour les “hommes blancs” dans le but de mettre en lumière leur “privilège blanc” et de déconstruire la “culture de l’homme blanc” », a écrit Chris Rufo sur Twitter avant de publier un autre post décrivant la formation :

« Dans un premier temps, les instructeurs ont demandé aux participants d’exprimer les concepts qu’évoquait pour eux la culture de l’homme blanc. Des mots comme “suprémaciste blanc”, “KKK”, “privilégié” ou encore “tueries de masse” ont été écrits sur un tableau. »

Rufo a révélé aussi que les formateurs ont insisté « sur le fait que les hommes blancs doivent “travailler dur pour comprendre” leur “privilège blanc”, “privilège masculin” et “privilège hétérosexuel” » et que « “les racines de la culture masculine blanche” comme “l’individualisme”, “l’attitude positive”, “le travail acharné” et “la recherche du succès” sont particulièrement “dévastateurs” pour les minorités et les femmes ».

« C’était un programme obligatoire pour les cadres blancs masculins où ils étaient censés briser essentiellement leur identité masculine blanche, confesser leurs péchés aux formateurs de la diversité », a déclaré Rufo à l’animateur Tucker Carlson à propos de la session aux Sandia National Laboratories. « Et à la fin de cette session, ils ont en fait dû écrire des lettres d’excuses aux femmes et aux personnes de couleur, et autres groupes par rapport à ce qu’ils avaient appris sur leur privilège blanc » et se sont « engagés à devenir meilleurs ».

« Ce n’est rien de plus qu’une séance d’endoctrinement culte basée sur la théorie critique de la race, quelque chose qui se propage comme une traînée de poudre dans nos institutions publiques », a ajouté Rufo. « Et c’est, vous savez, presque plus dangereux que les armes nucléaires elles-mêmes. » Rufo a poursuivi en affirmant que la session de formation Sandia était « illégale », « probablement inconstitutionnelle » et « une violation des droits civils des gens ».

Le monde BLM, c’est l’univers concentrationnaire du racialisme correct !

Francesca de Villasmundo

Source : https://www.medias-presse.info/etats-unis-camp-de-reeducation-pour-des-salaries-blancs/123526/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.