En cas d’opinion jugée non-conforme par le gouvernement, les Français seront privés des services internet dont Google, Uber, Facebook, Twitter

imagesBREIZATAO – POLITIKEREZH (19/06/2019) Les personnes qui exprimeront une opinion décrétée illégale par l’Etat seront désormais ségréguées. C’est ce que prévoit la future loi « Avia » sur la censure de l’internet, écrite par le Conseil Représentatif des Israélites de France (CRIF). Parmi les sanctions, l’impossibilité pour les personnes coupables de délit d’opinion d’utiliser des taxis.

Le JDD (source) :

« Nous allons mettre en place un parquet spécialisé numérique », se réjouit Laetitia Avia, auteure d’une proposition de loi « contre la haine sur ­Internet », qui devrait être examinée à ­l’Assemblée à partir de la « mi-juin ». L’objectif, explique la ­députée En Marche de Paris, est de « déployer des moyens humains, techniques et ­budgétaires » dans une ­structure « ­maîtrisant les spécificités de la sphère numérique », face au trop grand nombre ­d’enquêtes n’aboutissant pas. « Il ne faut pas seulement ­responsabiliser les ­plateformes du Web, mais aussi les ­pouvoirs publics à travers la ­justice », revendique-t-elle.

La députée défendra, dans le même texte, la création de ­nouveaux délits, dont celui qui punirait le non-­retrait sous vingt-quatre heures par les géants du numérique d’un contenu « manifestement ­haineux ». Au-delà des réseaux sociaux tels Facebook ou Twitter, le texte concernera aussi des plateformes comme Uber ou des moteurs de recherche comme Google. Une nouvelle peine ­d’interdiction de l’utilisation de ces acteurs pendant une période donnée devrait aussi être créée pour les auteurs des contenus haineux.

Traduction : en cas d’opinion jugée idéologiquement déviante par le gouvernement, les personnes concernées seront interdites par l’Etat d’utiliser tout ou partie de l’internet. Notamment des services comme la plateforme de transport Uber dont on ne voit pas bien en quoi elle relève du champ politique.

L’Etat veut donc, sur pression du CRIF [lobby juif], mettre en place la ségragation des gens qu’il juge politiquement non-conformes.

Source : https://breizatao.com/2019/06/19/en-cas-dopinion-jugee-non-conforme-par-le-gouvernement-les-francais-seront-prives-des-services-internet-dont-google-uber-facebook-twitter/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.