« Ecocider » l’économie réelle pour « sauver le climat »

Des citoyens applaudissent après un vote à la convention collective citoyenne

Convention du climat : le concept d’écocide arrange le capitalisme financier

Qui veut détruire l’économie d’avant?

Pendant que les Français sortent graduellement et à moitié hébétés (il y en a encore qui portent des masques !) de l’hypnose collective appelée Covid-19, dont le but caché objectif était de détruire une partie de l’économie (économicide), 150 citoyens se sont réunis dans une Convention dite du climat pour prendre des décisions comme s’ils allaient sauver le monde. La bobologie n’a plus de limites, mais ça, on le savait déjà. Ces réchauffistes convaincus ont pondu 150 propositions contre le gazage (à effet de serre) pendant que leurs maîtres, le cul bien au chaud, détruisaient insidieusement leurs vies.

« “Satisfaction”, “soulagement”, “fierté” aussi. Les mots ne manquaient pas, dimanche 21 juin, aux 150 membres de la convention citoyenne pour le climat pour exprimer le plaisir d’un “travail bien fait” et, surtout, d’avoir répondu, à l’issue de neuf mois de discussions, à une question très vaste : comment réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 dans un esprit de justice sociale ? » (Le Monde)

Ce travail titanesque de 150 Français tirés au sort a débouché sur des propositions concrètes révolutionnaires qui ont été transmises à la pauvre Bornée, qui va évidemment s’asseoir dessus. L’ex-ministre des Transports était quand même le ministre du gasoil !

« Au final, ce sont plus de 150 propositions – la seule rejetée concerne la réduction du temps de travail de 35 heures à 28 heures – qui ont été transmises à la ministre de la transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne. Soit un rapport de quelque 600 pages pour “changer en profondeur la société”, adopté solennellement lors d’une ovation debout, à 15 heures. »

Convention citoyenne session #7 – J2

Cette parodie de démocratie pour supercrédules a été mise en boîte et diffusée par le site d’info du groupe de service public audiovisuel, France Info. Attention, ça dure 10 heures 54 minutes et 15 secondes, et ça ne sert à rien. En fait vous pouvez zapper jusqu’à 10 heures 33 minutes, au moment de la clôture du scrutin.

Macron et ses banquiers doivent bien se marrer devant ce RIC vert pomme, une réunionite géante pour inscrire le « climat » dans la constitution (avec un décret sur la pluie ?) et pour définir l’écocide, que nous résume cette mondialiste :

La Convention sur le climat veut un référendum sur l’écocide, qu’est-ce que c’est?

Quand on élève un peu son regard au-dessus de toutes ces salades vertes, en les croisant avec le gros morceau du confinement-déconfinement, on voit se dessiner un changement de paradigme économique dont nos démocrates en chambre sont les cocus : les maîtres du capitalisme financier, qui gagnent de l’argent avec l’argent et qui n’ont plus besoin du travail, et donc des travailleurs, ont intérêt à détruire une partie de l’économie productive en la taxant d’écocidaire, pour ensuite engager le monde dans une décroissance verte. Ce que ne comprennent pas ces RIC vert pomme, c’est qu’ils vont dans le sens d’une destruction de valeur dont ils seront les premières victimes, comme les millions de chômeurs produits par l’ingénierie sociale mondialiste du Covid.

Heureusement, pour eux, il y aura le revenu et le cannabis universels. D’ailleurs, on peut même imaginer un salaire moitié en argent (électronique, histoire de tracer les dépenses des pauvres) moitié en cannabis.

En passant, ce grand « référendum constitutionnel » pour le climat (ou contre, c’est selon) est aussi le moyen de récupérer les nostalgiques du RIC de Chouard et ses amis. Un joli coup double de l’oligarchie ! L’ennemi n’est pas, évidemment, l’économie (productive) ni le travail, c’est l’oligarchie financière et ça, les écolos ne le comprennent pas. Côté RIC chouardien, on se demande, là encore dans une vidéo démocratique interminable, si l’État est « nécessaire ».

Débat Etienne Chouard /Bascar : L’état est il nécessaire?

Poser la question, c’est déjà faire saliver les néolibéraux qui sont en train de le détruire ! Et en ce moment, c’est au tour de la sécurité publique de plonger : tout est fait pour que les policiers aient les pieds et poings liés, sauf pour défendre le régime autoritaire antifrançais de l’employé de la Banque, avec un grand B.

Nous ne dirons pas que les chouardiens et les écolos sont des complices du pouvoir financier (ou profond), car ils pensent travailler sincèrement pour la France et pour l’humanité. Mais leur naïveté en fait les complices objectifs d’un Système qui ne voit aucune objection à ce que les gens jouent à la démocratie, comme on joue à un jeu d’enfants, qu’on range ensuite dans sa boîte.

Les Inconnus – Jorétapo

Pendant ce temps, eux, en haut, exercent une vraie tyrannie antidémocratique, et ils ne jouent pas : ils détruisent tout ce qui fait obstacle à leur projet démoniaque. Que ceux qui pensent qu’on exagère revoient les images de Notre-Dame en feu, avec l’explication officielle du mégot oublié… qui fait brûler des poutres millénaires pétrifiées comme du genêt !

Source : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Convention-du-climat-le-concept-d-ecocide-arrange-le-capitalisme-financier-59861.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.