Dieu est amour

Dieu est le seul être à avoir la perfection absolue. Dieu est de toute éternité et cette explication de l’existence de Dieu dans la permanence du temps est difficile à percevoir pour des cerveaux comme le notre qui n’ont été formatés que dans un « espace-temps » relativement restreint et fini. En effet, le temps n’a commencé a s’écouler et donc à exister qu’avec la création de l’univers.

Dieu est donc hors de cet « espace-temps » car il est distinct de sa création par rapport au temps et à l’espace. On pourrait définir ça comme si Dieu « habitait » (bien qu’il n’est contenu par rien du tout) dans une dimension supérieur, ultime. Cette dimension serait son « corps ». La perfection divine est absolue et consiste à exercer et à se manifester par ses 4 attributs (4 en Kabbale signifie l’équilibre parfait) que sont d’abord l’Amour (symbolisé par l’image d’un homme) puis la Sagesse (symbolisé par l’image d’un aigle) ensuite la Justice (symbolisé par l’image d’un lion) et enfin sa Toute-puissance (symbolisé par l’image d’un taureau). Donc la perfection divine est la manifestation de manière complète parfaite et absolue de chacune de ces qualités mais tempérées par les trois autres.

Apocalypse 4:6- 7

« Et devant le trône il y a comme une mer pareille à du verre, semblable à du cristal. Et au milieu du trône et autour du trône [il y a] quatre créatures vivantes qui sont pleines d’yeux, devant et derrière.   Et la première créature vivante est semblable à un lion, et la deuxième créature vivante est semblable à un jeune taureau, et la troisième créature vivante a une face pareille à celle d’un homme, et la quatrième créature vivante est semblable à un aigle en train de voler. »

Comme on est dans l’Absolue, il n’y a pas « de devenir » de Dieu dans le sens que Dieu progresserait dans ces qualités un peu plus chaque jour (il est hors du temps ), il n’a pas « d’apprentissage » car le temps n’a pas prise sur lui et donc ces qualités sont complètes et absolues.

Comme Dieu est d’abord Amour, la première manifestation de sa Personnalité fut de créer afin de faire partager (par amour) avec d’autres créatures intelligentes la joie et le bonheur de la conscience d’exister et d’être vivant. Dieu se définie lui-même comme étant un « Dieu vivant » (ici la définition de la vie va au-delà de la définition biologique qu’en font les humains). Mais ce bonheur ne serait possible que s’Il savait les occuper afin de satisfaire pour toujours leur curiosités intellectuelles et leur faire découvrir les voies absolues, profondes et majestueuses de Dieu. Pour ses créatures intelligentes, Il créa un univers qui nous permet de comprendre en étudiant celui-ci comment et pourquoi il a fait ces choses pour que nous le découvrions par nous-même (d’où la science) et pour notre plus grand bonheur.

Mais pour qu’on « arrive à suivre » le comment et le pourquoi de sa création, il nous laisse le temps d’apprendre et de digérer tout ça en créant les choses petit à petit. Il fait participer ses créatures à sa propre création (il a un but et veut nous le faire partager pour toujours).

D’abord les anges pour la création de l’univers et l’aménagement de la terre et ensuite faire participer les humains pour occuper l’espace physique: d’abord remplir la terre et ensuite la galaxie et l’univers. C’est pour cette raison que l’humain est appelé à vivre éternellement et ne jamais mourir. Tout être intelligent (que l’on défini comme étant « à l’image de Dieu » en opposition aux animaux qui ne sont pas à son image car en obéissant à leur instinct, ils n’ont pas de libre arbitre) est fait pour vivre toujours (si notre désir est de participer à cette immense et merveilleux dessein de Dieu qui nous est proposé : c’est aussi une forme d’obéissance). Il veut qu’on fasse ce choix de nous-même et que ce choix soit poussé par un désir d’amour, un désir d’apprendre à le connaître encore plus avec le temps et donc d’avoir davantage la convictions que l’on a fait le bon choix.

Avec l’éternité devant nous on ne pourra que l’aimer davantage car on apprendra des choses toujours plus grandes et plus profondes sur Lui et sa création en général.

Yahvé ne signifie pas « celui qui devient » mais « celui qui est » (qui ne change pas, on dit aussi que ça signifie « je suis ») et « celui qui FAIT devenir » (qui crée petit à petit et, par là, donne de plus en plus de sens et de compréhension de ses desseins à ses créatures). Ces deux définitions de son nom sont très importantes car elles sont liées à sa Personnalité, ses Desseins et à ses relations avec ses créatures. Cela explique pourquoi dans le livre de la genèse Dieu crée les choses en s’adressant toujours aux créatures présentes, témoins et participantes à tout cela; en effet, il dit « faisons l’homme à nôtre image » c’est à dire des êtres intelligents. Ce sont les anges ou les « Elohims ».

De plus quand il dit « il se fit un soir, il se fit un matin », on constate qu’il est toujours question d’abord du soir puis du matin alors qu’une journée humaine consiste d’abord en un matin suivi d’un soir.  Le soir d’un jour de création est le début du jour et le matin en est la fin car le « soir » représente les choses incomprises du sens donné par les créations faites par Dieu durant ce Jour dans l’esprit (limité) de chaque créature et le « matin » représente la clarté, la compréhension du comment et du pourquoi du sens des créations faites ce même Jour.

Ces desseins et cette organisation ne date pas d’hier et cela continuera après l’intervention divine. On constatera également que le septième jour n’est pas achevé et que nous sommes encore dans le « soir » de celui-ci.

Le matin du septième jour sera déclaré certainement à la fin des 1000 ans



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.