Dictature: « Ce n’est que le début »

« IL FAUT SE SOULEVER »… UN FLIC FRANÇAIS TÉMOIGNE

Alors que les forces de l’ordre semblent constituer un rempart de protection pour des gouvernements de plus en plus illégitimes, cette interview d’un policier français constitue un témoignage inédit, que vous ne trouverez jamais dans les médias du pouvoir.



Un commentaire pour “Dictature: « Ce n’est que le début »”

  1. Un policier conscient de ses responsabilités envers le peuple dont il a bien le sentiment de faire partie. On est a des années lumière de la brute stupide et cruelle gardienne de camp d’internement. Hélas, ses semblables ne sont pas assez nombreux.
    Durant les manifestations des « gilets jaunes », les pires que nous ayons rencontrés ne sont pas les « robocops » mais des policiers en civil appelés la « BAC ». Ceux là se sont montrés particulièrement violent envers le groupe auquel j’appartenais et qui n’était composé que de gens soit agés, soit tres jeunes, dont des femmes, ne possedant rien pouvant servir d’arme. J’ai le souvenir de ces gens comme de vrais sadiques. Je ne sais pas exactement de quel genre d’individus ils sont composés. Sur le moment j’ai pensé à des mercenaires engagés dans les prisons pour tabasser les gens du peuple.
    Est ce bien ce dont il s’agit? Avec les LREM au pouvoir, cela ne me surprendrait pas outre mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.