Des scientifiques disent que le linceul de Turin est authentique, d’origine surnaturelle

Il a été identifié que l’image du linceul de Turin a été créée par un très puissant flash de lumière, si puissant que Luigi Garlaschelli, un professeur de chimie à l’Université de Pavie, l’a décrit comme surnaturel, « Les implications sont … que l’image a été formée par une rafale d’énergie UV si intense qu’elle ne pouvait être que surnaturelle. »

MSNBC publie un excellent article de l’un des chercheurs de l’Enea qui déclare, « Ils ne vont pas jusqu’à parler d’un miracle. Mais le fait que les canons laser UV n’existaient pas au 13ème siècle, et encore moins à l’époque de Jésus, implique fortement qu’ils soupçonnent que quelque chose d’hors du commun s’est produit.

« Faire l’hypothèse d’un miracle est vraiment, vraiment, vraiment, vraiment, vraiment une grosse supposition », a déclaré Joe Nickell dans l’article de MSNBC, un investigateur pour le Center for Inquiry basé à New York, qui suit la science du linceul depuis des décennies, « Que cela soit fait au nom de la science est tout simplement étonnant. »

Selon L’Independent, et au cas où il y aurait le moindre doute sur le degré surnaturel d’énergie nécessaire pour faire de telles marques distinctes, le rapport de l’Enea l’énonce clairement: « Ce degré de puissance ne peut être reproduit par aucune source d’UV normale produite à ce jour. »

Cinq années de tests par l’Enea démontrent qu’il y a une faible probabilité pour que le linceul soit un faux médiéval, lui permettant d’être présenté comme un défi scientifique. Les méthodes de test utilisées étaient des bandes de toile moderne et un appareil ultra-violet. « La meilleure méthode utilisée dépendait d’impulsions laser durant moins de 50 nanosecondes. »

The Vatican Insider déclare que « Le rapport de l’Enea, avec beaucoup de fair-play et presque « en passant, » réfute très clairement l’hypothèse que le linceul de Turin pourrait être l’œuvre d’un faussaire médiéval. » Le fait qu’on ait pensé que le linceul était un faux vient de la datation au carbone 14 dont on pensait qu’elle avait fourni une preuve concluante que le linge du linceul de Turin était médiéval, avec un niveau de confiance de 95% que le linge du linceul de Turin remonte à 1260 – 1390 apr. J.-C., au plus tôt. Jésus a vécu entre 6 av. J.-C. et 30 apr. J.-C.

Source : http://www.digitaljournal.com/article/316570#ixzz3zFNPwfAh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.