D’ANCIENS « DIEUX » PAÏENS RÉAPPARAISSENT AUX ÉTATS-UNIS ET AUTOUR DU MONDE

  • 3
    Partages
Temple de Baal, Palmyre, Syrie, avant sa destruction par l’État islamique.

D’abord Baal, maintenant la déesse de la guerre Athena alors que « l’occulte gagne en popularité ».

Le même groupe qui a recréé l’arc de triomphe romain qui a autrefois accueilli les voyageurs au temple de Baal honore maintenant une autre divinité païenne.

Les Émirats arabes unis, la mission italienne auprès des Nations Unies et l’Institut d’archéologie numérique ont recréé une statue de la déesse Athéna qui se trouvait autrefois à Palmyre, selon Breaking Israel News.

Une statue d’Athéna au Louvre (domaine public)

Bien qu’Athéna soit vénérée comme une déesse de la raison, elle était aussi connue sous le nom d’ « Athéna Promachos », une déesse de la guerre, et la statue recréée la représente tenant une lance. L’exposition, intitulée « The Spirit In the Stone (l’esprit dans la pierre) », est organisée au siège des Nations Unies à New York.

Il s’agit d’une autre mesure des organisations mondialistes pour honorer les divinités païennes, des mois après que « l’arche de Baal » reconstruite ait fait une tournée mondiale, y compris en étant placée à l’extérieur de la réunion du G7 des nations industrialisées du monde. »

« La plupart des gens aujourd’hui ne se rendent pas compte à quel point les croyances, les pratiques et les images païennes ancestrales ont encore une emprise sur leur vie, » a déclaré Joseph Farah, auteur de « The Restitution of All Things: Israel, Christians and the End of the Age » (la restitution de toutes choses: Israël, les chrétiens et la fin des temps). « En fait, les valeurs païennes et les traditions ne nous ont jamais quittés. Même les juifs et les chrétiens sont touchés par elles. Et elles ne sont pas innocentes parce que les dieux du paganisme sont en fait des démons, selon la Bible. Ce n’est pas une chose avec laquelle il faut jouer. »

La question à laquelle nous sommes confrontée en ce moment est la suivante: pourquoi les Nations Unies seraient-elles impliquées dans la résurrection de ces images occultes et de ces icônes du passé? Ne comprennent-ils pas ce que cela représente – les faux dieux du sacrifice d’enfants et toutes sortes d’abominations et de perversions? Joe Kovacs, auteur de « Shocked By The Bible 2 » dit que tout ce triste spectacle fait partie d’une vieille histoire.

« La promotion des dieux païens n’est certainement pas une nouveauté, et cela montre à nouveau que nous vivons tous dans ce que j’appelle le « monde opposé, » a-t-il expliqué. « C’est un monde où la plupart des gens font l’exact opposé de ce que Dieu a commandé. Notre Créateur nous dit de ne pas avoir d’autres dieux que Lui, mais les gens font le contraire, en honorant de faux dieux. »

La Bible dit que Salomon, l’un des hommes les plus sages qui ait jamais vécu, a construit des sanctuaires pour les dieux païens tels que Moloch, un dieu païen à qui les gens allaient brûler leurs enfants vivants dans des feux. C’est juste écœurant. Même les chrétiens qui craignent Dieu ne se rendent pas compte aujourd’hui qu’ils font exactement le contraire des instructions de Dieu lorsqu’ils décorent des arbres avec de l’argent et de l’or et qu’ils les installent dans leurs maisons et leurs églises chaque année en décembre. Dieu dit personnellement dans le dixième chapitre de Jérémie de ne pas imiter cette coutume païenne précise, et pourtant les gens ont été persuadés par la ruse de décorer des arbres avec toutes sortes de guirlandes d’argent, d’or et ornements suspendus, et ils n’ont aucune base scripturaire pour cela. Pour ceux qui sont intéressés par la vie éternelle, nous avons besoin de nous réveiller et de commencer à obéir aux instructions de notre Créateur, et d’arrêter toute cette vanité païenne.

Le rabbin messianique Jonathan Cahn, mieux connu pour son best-seller du New York Times « The Harbinger », croit que cette étrange renaissance dans la promotion des dieux païens a une signification théologique profonde.

Il remarque qu’Athéna était associée à la déesse mère sémitique Asherah, dont Dieu ordonne que les sanctuaires soient détruits en Deutéronome 12. Cahn allègue aussi que la déesse était parfois fusionnée avec Ashtoreth, l’épouse de Baal dans certaines traditions. Ainsi, il y a un rapport entre la nouvelle statue exposée à l’ONU et l’arche sinistre qui était exposée dans le monde entier.

« La réapparition des dieux est un phénomène étonnant, » a-t-il dit. « Il n’y a pas longtemps, l’image du dieu hindou de la destruction, Kali, est apparue sur l’Empire State Building. Ensuite, l’arche du Temple du dieu Baal a été construite à New York. Récemment, une idole massive du dieu Shiva a été exposée sur le Washington Mall avec celle d’un dragon à sept têtes. Et maintenant l’idole d’Athéna apparaît aux Nations Unies. »

Le mystère de « The Paradigm » et « The Harbinger » est que ce qui s’est produit dans les derniers jours de l’ancien Israël avant son jugement se manifeste maintenant sous nos yeux. Nous rejouons un ancien cycle de jugement. Une des manifestations qui a eu lieu dans l’ancien Israël avant sa destruction était l’apparition dans le pays des dieux, de leurs idoles, de leurs autels, de leurs images. Que les images des dieux se manifestent maintenant à travers l’Amérique est un signe inquiétant. Nous rejouons le drame du jugement.

« Quand Israël s’est détourné de Dieu, il s’est tourné vers de faux dieux et idoles. Ainsi, lorsqu’une nation qui a déjà connu Dieu se détourne de Lui, elle se tourne toujours vers d’autres dieux. Elle peut ne pas les appeler des dieux ou des idoles, mais la réalité est la même. L’Amérique a été fondée sur la parole de Dieu. Et dans la mesure où elle a suivi les voies de Dieu, elle a été bénie plus que toute autre nation dans le monde moderne. Mais alors qu’elle s’est détournée de son Dieu et de ses voies, elle s’est tournée vers d’autres dieux et idoles. Et à moins qu’elle ne se repente, à moins qu’elle ne voit un réveil, elle se dirigera vers le jugement. »

Le pasteur Bill Cloud, auteur de « Esau Rising, » a également noté la significativité de la relation entre Baal et la déesse païenne maintenant honorée.

« Je trouve intéressant que cette dernière reconstruction soit celle d’une déesse qui était souvent liée à Baal dans les Écritures, » a-t-il dit. « Plus particulièrement, ce lien est vu dans la confrontation d’Elie avec les prophètes de Baal et Ashteroth sur le mont Carmel. C’est là qu’Élie a défié la nation de décider qui ils allaient servir – Baal ou le Dieu d’Israël. Je dirais que le même ultimatum est lancé en Amérique. »

« Qui allez-vous servir? J’ai aussi trouvé intéressant que les observateurs remarquent que là où le christianisme recule, le paganisme croît. Cela reflète en fait un principe biblique très important. Quand une personne, une famille ou une nation est dépourvue de la présence de Dieu, une autre présence – un esprit mauvais et oppresseur – comblera ce vide. »

Dans les Évangiles, le Messie a parlé de ce qui se passe quand un esprit mauvais sort d’un homme qui ne se laisse pas remplir par la Présence de Dieu. L’esprit impur finira par chercher à réoccuper cette « maison » vide, amenant avec lui sept autres esprits plus méchants que lui. Je crains que si nous, en tant que nation, ne profitons pas du sursis qui nous a été accordé – et je veux dire par là que si nous n’expérimentons pas de renouveau spirituel, ces sortes d’esprits et d’entités deviendront prédominants dans notre société. »

Certains pasteurs voient aussi une signification en rapport avec les derniers jours dans la façon dont les images du paganisme et du démoniaque semblent être constamment promues. Le pasteur Carl Gallups, qui examine comment la prophétie s’aligne avec les événements actuels dans son livre « When The Lion Roars, » qualifie la statue d’Athéna de « prophétiquement sinistre. »

« La Bible nous avertit que dans les jours précédant le retour de Christ, il y aurait une vague démoniaque sans précédent, » a déclaré Gallup à WND. « Nous sommes la première génération à vivre à l’heure de la communication instantanée et des technologies de l’information connectant le monde entier. Le démoniaque se voit offrir une scène comme jamais auparavant. Et maintenant les « dieux » paradent leurs images, manipulant et utilisant des agents humains pour le faire. Les « dieux » sont derrière les « trônes » des pouvoirs terrestres. Satan est furieux, il sait qu’il a peu de temps, comme le dit Apocalypse 12. »

Gallup avertit les chrétiens de ne pas considérer l’apparition de ces symboles païens comme un simple hasard ou comme un hommage à l’histoire.

« Il ne fait aucun doute dans mon esprit qu’il existe un agenda démoniaque derrière les courants de ce que nous observons dans le monde politique terrestre. Certains pourraient prétendre qu’il s’agit juste d’une « reconnaissance historique » de ces « artefacts ». Mais la vérité est que les deux premiers commandements de la Parole de Dieu interdisent à l’humanité de faire une telle chose – même si l’homme déchu a persisté dans la pratique de toute façon. Aujourd’hui, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, ils peuvent « adorer » les idoles des « dieux » et la planète entière peut le voir et y participer en même temps. »

Gallups dit que la statue est juste un autre exemple dans ce qui est devenu un torrent de signes des derniers jours.

« C’est vraiment prophétique, » a-t-il dit. « Jérusalem venant juste d’avoir été reconnue comme la capitale d’Israël, la montée en puissance de davantage d’effusion démoniaque ne me surprendra pas le moins du monde. Nous vivons dans les temps les plus prophétiques depuis la première venue de Jésus-Christ. Malheureusement, une grande partie de l’église actuelle, en particulier aux États-Unis, passe complètement à côté ce qui se passe sous nos yeux. »

Jan Markell d’Olive Tree Ministries est d’accord, soutenant que même les organisations séculières jouent avec les forces démoniaques lorsqu’elles créent des hommages au paganisme.

« Ces entreprises sont fondamentalement séculières et ne comprennent peut-être même pas le concept des divinités païennes, » a-t-elle observé. « Il y a probablement plus une motivation financière, mais il y a aussi un zèle plus grand des « derniers jour, » dirigé par le prince des ténèbres connu sous le nom de Satan. »

« Je crois que le « dieu de ce siècle » – Satan – est derrière la promotion et la propagation du paganisme. Il fait des incursions partout où il peut. L’occultisme gagne en popularité. »

La solution à la proéminence croissante de l’occultisme, soutient Markell, devrait être une nouvelle ouverture pour discuter de sujets tels que le paganisme et le paranormal dans les églises.

« La plupart des chrétiens ne sont malheureusement pas informés des concepts et des idées occultes, paranormales et païennes, » a-t-elle dit. « Les chaires ne parlent pas de cela aujourd’hui car de tels sujets ne rempliront pas les bancs et les plateaux à offrandes. Beaucoup de pasteurs ne souhaitent pas présenter autre chose que des problèmes de moindre gravité pour que les gens se sentent bien. Comment le chrétien moyen en apprend-il à ce sujet à moins qu’il ne soit branché sur de solides organes de presse et des ministères disant la vérité, puisque la plupart des églises ne le feront pas?

Et puisque le paganisme est de plus en plus promu par certaines des organisations les plus puissantes du monde, Markell dit que le temps pour l’éducation et l’action est venu. « Il pourrait y avoir des conséquences terribles s’ils ne deviennent pas plus conscients, » prévient-elle.

Source : http://www.wnd.com/2017/12/ancient-pagan-gods-reappearing-around-world/?cat_orig=faith

One thought on “D’ANCIENS « DIEUX » PAÏENS RÉAPPARAISSENT AUX ÉTATS-UNIS ET AUTOUR DU MONDE”

  1. Nos dieux ne sont jamais partis. Et ils ne sont jamais morts. Les hommes sont juste en train de se « nettoyer « de siècles de monothéisme. Pas de secte ou sacrifices. Juste la spiritualité des anciens.
    Je suis fière d’honorer les dieux de mes ancêtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.