Covid-19 et l’opération psychologique « Dark Winter » – Doutez de tout

« Pour examiner la vérité, il est besoin, une fois dans sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut. »

~ René Descartes, Règles pour la direction de l’esprit

La seule véritable défense valable pendant cet exercice de tyrannie de masse est le refus total de se conformer à tout mandat du gouvernement. Nous sommes au milieu de la plus grande opération psychologique (PsyOp) de l’histoire de l’humanité. En remettant en question tout ce qui concerne cette « pandémie virale » fabriquée, l’attitude qui en résulte ne peut laisser que des doutes extrêmes, et le doute est ce qui peut faire sortir les masses de l’obscurité et les amener vers la lumière. L’expression la plus récente qui vise les masses est celle d’un « hiver sombre » (Dark Winter), qui n’est rien d’autre que des mensonges basés sur la propagande, destinés à préparer les moutons à une poursuite et une escalade planifiées de cette fausse pandémie afin de parvenir à une domination mondiale.

L’opération « Dark Winter » donc, était le nom de code d’une simulation d’attaque bioterroriste de haut niveau menée les 22 et 23 juin 2001, qui visait à réaliser une version simulée d’une attaque secrète par arme biologique contre les États-Unis. Les acteurs impliqués dans ce projet étaient le Johns Hopkins Center for Civilian Biodefense Strategies (CCBS) et le Center for Strategic and International Studies (CSIS), et les concepteurs du projet étaient Randy Larsen et Mark DeMier des services analytiques. Il est très intéressant de constater que ce même établissement Johns Hopkins, avec la diabolique Fondation Bill et Melinda Gates, a réalisé en octobre dernier l’Event 201, une « simulation » de coronavirus, au seuil de cette prétendue pandémie. Les mêmes acteurs, les mêmes objectifs, mais maintenant c’est réel.

Rick Bright, l’ancien directeur de la Biomedical Advanced Research and Development Authority du ministère de la santé et des services sociaux, et prétendument lanceur d’alerte, a fait parler de lui dans tous les médias en annonçant récemment « l’hiver le plus sombre de l’histoire moderne ». L’utilisation de ce terme n’était pas un accident, il était en fait de la propagande destinée à effrayer et à alarmer un public déjà lâche et pathétique. Elle visait également à inculquer l’idée d’un fléau meurtrier à venir. Cela a été complètement mis en scène à mon avis, mais il sera néanmoins accepté par une société imprégnée de peur en raison de cette « crise ».

Je ne serai pas surpris que le terme « hiver sombre » devienne un nouveau mot à la mode, car ce nouveau terme, pour la deuxième fois, est strictement lié au scénario original, mais cette fois appliqué à la panique actuelle. Rien de tout cela n’est une coïncidence, rien de tout cela n’est accidentel, et c’est sinistre. Si les choses continuent comme elles l’ont été, et que ce confinement reste en place, totalement ou partiellement, l’anticipation de cet « hiver sombre » sera dans l’esprit de la plupart des moutons américains, surtout si celui-ci est continuellement utilisé comme la menace de choses à venir.

Avec cela à l’esprit, les gens s’attendront au pire et obtiendront probablement exactement ce qu’ils attendent : une autre pandémie planifiée.

Le plan actuel du gouvernement, indépendamment de ce qui est partiellement ouvert cet été, est de continuer à imposer la distanciation sociale et les masques comme une sorte de fausse protection contre cette menace inexistante, de continuer à faire honte aux dissidents qui refusent de se conformer aux ordres du gouvernement, et d’utiliser plus de force pour arrêter toute dissidence. En outre, on continuera à tester le plus grand nombre possible de personnes à l’aide de tests défectueux, et les demandes de tests se multiplieront. Pendant ce temps, la recherche des contacts des personnes deviendra de plus en plus évidente à mesure que la technologie de suivi sera perfectionnée et mise en œuvre à l’échelle nationale. Tout cela conduit à l’objectif ultime de la phase de crise actuelle, qui est la vaccination de masse forcée.

Comme je l’ai écrit il y a quelques jours, « le gouvernement a annoncé qu’un contrat de 138 millions de dollars a été émis pour financer la production de 500 millions de « dispositifs d’injection » pré-remplis du vaccin Covid-19, ceci avant qu’aucun vaccin ne soit disponible ou testé ». Comme tout le monde devrait pouvoir le constater, il s’agit d’un complot complexe, mais facilement identifiable, qui se concrétise très rapidement et avec peu de résistance. Il est planifié dans les moindres détails, comme l’ont été toutes les séries de pratiques qui ont été mises en œuvre par le passé. J’ai toujours pensé que les mauvaises personnes exposeront ce qu’elles font si seulement les gens les écoutaient. Cette fois, ils ont dit et redit au public ce qui allait se passer, mais peu ont écouté.

Les « dispositifs d’injection » sont déjà disponibles, et maintenant Trump mobilise toute l’armée pour faire la guerre au peuple américain, en envoyant des soldats armés dans les rues pour vacciner de force tout le monde dans le pays.

Commentaire : Trump n’a sûrement pas trop le choix. Le pouvoir aux Etats-Unis n’est pas monobloc. Et le vaccin sera sûrement plutôt rendu indispensable pour pouvoir travailler, prendre les transports… qu’administré de force.

Sans résistance de masse, cette prochaine phase sera couronnée de succès, et la phase suivante de contrôle de la population serait déjà mise en œuvre par l’empoisonnement, la stérilisation, et éventuellement le pucage de toutes les personnes vaccinées. Ces plans sont réalisés au grand jour, et avec le consentement, implicite ou non, de la population de ce pays.

De multiples programmes sont mis en œuvre, et la destruction de l’économie et la dépendance de la population à l’égard du gouvernement qui en résulte vont de l’avant et sont acceptés. En attendant qu’une loi soit adoptée pour imprimer plus d’argent et le distribuer aux personnes sans emploi, 3 000 milliards de dollars seront probablement distribués en petite partie pour apaiser les personnes qui ne travaillent pas, mais la plus grande partie de cet argent nouvellement imprimé sera utilisée pour poursuivre le transfert de richesse aux quelques personnes au sommet. Alors que l’endettement, la pauvreté et la faillite continuent de décimer la population générale, le sommet de la pyramide continuera d’acheter des actifs à des prix cassés avec l’argent du contribuable, de sorte qu’en substance, ceux qui meurent maintenant de faim contribuent à enrichir les auteurs de cette escroquerie virale frauduleuse.

Il est certain que nous sommes confrontés à une horrible pandémie, mais elle n’est due à aucun virus. La véritable pandémie, c’est que le gouvernement des États-Unis et les responsables de l’application des lois pour la classe dirigeante contrôlante, font la guerre aux citoyens américains, et ne cèderont pas tant que les gens eux-mêmes n’y mettront pas fin. Cette prise de contrôle totalitaire ne cessera jamais en utilisant le système politique, car c’est ce système corrompu qui est à l’origine de ce gâchis. La croyance en une nation plutôt qu’en soi-même a conduit à une fierté nationaliste là où elle n’était pas méritée, et a apporté la complaisance, la faiblesse et la dépendance vis-à-vis du gouvernement, et a laissé le peuple sans la volonté de s’autogouverner. Le résultat est évident, mais plus que cela, il est maintenant fatalement dangereux. Comme je l’ai dit ici même au début de cette année :

« Aucune société dynamique ne peut exister dans un état d’obéissance. Alors que de nombreux grands esprits ont discuté du désir naturel de l’homme d’obéir à l’autorité, y compris Sigmund Freud, ce trait chez l’homme ne permet pas la capacité de rechercher ou de revendiquer la liberté. Les obéissants sont liés à une vie de règle, car c’est leur nature ».

La liberté et l’indépendance ne peuvent être obtenues et détenues que par des individus non obéissants et non conformes. Par conséquent, nous devons, afin de vaincre cette force gouvernementale criminelle, devenir une nation de dissidents en ne respectant aucun ordre gouvernemental concernant cette fausse crise créée par le gouvernement.

Traduction : Sott.net
Source : Gary D. Barnett, LewRockwell.com

Commentaire : Il y a également le problème de la psychopathie à prendre en compte, ces personnes étant attirées par le pouvoir.

Source : https://fr.sott.net/article/35683-Covid-19-et-l-operation-psychologique-Dark-Winter-Doutez-de-tout



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.