Covid-19 et guérillas urbaines : Radio-Macron nous ment sur tout !

Qui, parmi les patriotes, n’a pas des parents, amis, voisins, connaissances… désespérément réfractaires à la vérité diffusée sans relâche par les officines de ré-information ?

De leur point de vue, il est bien plus confortable de se joindre au camp des hyènes, glapissant « tout sauf le RN » qui d’après eux, nous « ramènerait » les heures les plus sombres de notre Histoire, plutôt que d’écouter les analyses, preuves à l’appui, des diffuseurs de vérités.

Pourtant, le premier réflexe du pouvoir étant de les bâillonner, notamment en les excluant des moyens actuels de communication (Facebook, Twitter, YouTube…), ou pire, en les poursuivant en justice pour des peccadilles, pendant que leurs amis, les vraies racailles, font cent fois pire. Mais cela n’est pas suffisant aux yeux de certains grands naïfs congénitaux.

Or, par la colossale pagaille qui règne au sommet de l’État, et l’aveuglante évidence que tout est fait à l’envers depuis le début, c’est le moment d’enfoncer le clou en martelant, soulignant les incohérences de ces fous, car même si leur but est bien de détruire la France par tous les moyens, ils s’y prennent tellement mal que leurs manigances deviennent de plus en plus éclatantes, malgré tous les questionnements sans réponses qu’elles induisent.

Ainsi, parallèlement aux chiffres morbides qui nous sont infligés chaque jour, avec un arrière-goût de sadisme évident, pour bien nous persuader que le Covid-19 tue, et faire oublier ainsi que ce sont eux les tueurs, qui ne sont pas à la hauteur de leurs prétentions et des postes prestigieux qu’ils occupent, … un silence épais et opaque s’est abattu sur les organes officiels de prétendue information, où sont totalement occultés les rixes permanentes dans les banlieues appelées « sensibles » en lieu et  place de « islamisées » !

Rien sur les chaînes putassières sponsorisées par l’État pourvoyeur de grasses subventions, sur la 3e nuit d’émeutes à Gennevilliers et le début d’incendie d’une école, hormis une similitude de langage pour décrire la situation de la manière la plus mensongère possible, entre un torchon et un pseudo-ministre :

1/ Pour Le Monde (rebaptisé l’Immonde), merveilleux titre en jolie langue de bois :

Autrement dit, beaucoup de bruit pour rien, circulez, y a rien à voir !

2/ Pour celui qui est le « 1er flic de France » (une véritable insulte pour les vrais policiers !) les violences en banlieues, renommées « tensions d’un niveau de gravité qui n’est pas exceptionnel »… (les riverains paisibles apprécieront) sont dues au confinement… que par ailleurs ils ne respectent pas !

C. CASTANER SUR LES BAVURES POLICIERES (BOURDIN DIRECT)

Il a même l’outrecuidance d’annoncer les chiffres des contrôles de confinement, en banlieue parisienne ou à Marseille… oubliant juste de dire que ces contrôles sont certainement réalisés en grande partie chez des Gaulois… ou un musulman isolé, mais certainement pas là où ça chauffe scandaleusement !

D’ailleurs, d’après lui, il n’est pas nécessaire d’en appeler à l’armée… ce qui est pourtant le vœu de plusieurs maires… et des populations qui subissent perpétuellement les actes de sauvagerie de ces étrangers ou faux Français… qui par ailleurs sont l’objet de toutes sortes d’aides financières !

De toute évidence, Rantanplan craint beaucoup plus les réactions des « gentils mahométans » (leur cri de ralliement est bien distinctement entendu !) que celles des « méchants Gaulois »… pour qui aucune excuse n’est acceptée… y compris le désir de voir son père mourant une dernière fois !

https://ripostelaique.com/fabrique-des-salauds-un-gendarme-empeche-patrice-de-voir-son-pere-mourant.html

Les ordures font comme s’il était normal de la part de ces populations de mettre le souk sans raison valable, hormis leur bêtise crasse et leur violence congénitale, et s’imaginent qu’ils peuvent indéfiniment brandir le spectre de « l’embrasement des banlieues » pour excuser leur couardise…

Il n’y a vraiment qu’eux pour ne pas voir qu’il y a déjà des années qu’elles s’embrasent pour un rien, les banlieues islamisées :

– Quand ils perdent un match,

– Quand ils gagnent un match,

– Quand un des leurs est tué lors d’une course poursuite avec la police, y compris quand il est simplement blessé… par sa faute !

– Etc.

Et les violences actuelles ne sont rien d’autre que les habituelles provocations de ceux qui préparent le terrain pour que leur ramadan soit exempté des contraintes de confinement.

Le pleutre préfet des Bouches-du-Rhône, Emmanuel Barbe, dont les exploits passés ont été rapportés sur RL, a courageusement pris les devants en autorisant les musulmans à fêter le ramadan entre voisins !

A-t-il fait de même récemment pour le rituel déjeuner pascal, pour les chrétiens ??? Poser la question, c’est y répondre.

https://resistancerepublicaine.com/2020/04/20/a-marseille-le-prefet-emmanuel-barbe-autorise-les-musulmans-a-feter-ramadan-entre-voisins/

Pendant ce temps, il est interdit de prendre l’apéro entre voisins, de faire les courses à deux dans la même voiture (y compris pour un couple avec enfants, vivant tous ensemble dans un même appartement !), de faire du sport à plusieurs…

Macron et ses bouffons atteignent des sommets d’ineptie, et ridiculisent la France dans le monde entier. Le ramadan en plein confinement pour cause de Covid-19 ne fait que le souligner.

Alain de Peretti dit exactement la même chose :

L’islam conquérant (pléonasme) a profité de la polarisation sur le Coronavirus pour inoculer un peu plus le Corano-virus, avec l’aide bienveillante de porteurs (mal)sains du « Conardovirus ».
Une stratégie parfaitement huilée s’est développée tout d’abord par les appels à la prière qui se sont multipliés ; puis la dénonciation d’une messe de Pâques « clandestine » d’« extrémistes » dans le Point, organe type du camp du Bien, sous la plume d’Aziz Zemmouri, disciple de Tarik Ramadan. Cette 
fake news, largement relayée par la grosse presse et les réseaux sociaux, avait pour but de relativiser les futurs débordements du ramadan. D’ailleurs, le préfet de Marseille n’a-t-il pas pris les devants en permettant les réunions pour ruptures du jeûne, alors que des amendes pour des apéros entre voisins ont été appliquées sans pitié ? On est dans la continuation de la doctrine Nunez qui prévoyait la souplesse pour l’application du confinement dans les « quartiers ».

Il énumère également une liste non exhaustive des communes où sévit la guérilla urbaine des quartiers islamisés semblant démontrer un plan concerté pour l’entrée en ramadan… et constate également le silence assourdissant des médias !

https://ripostelaique.com/ramadan-2020-guerilla-urbaine-en-plein-confinement.html

Comme l’écrit Charles Demassieux par ailleurs, le confinement n’est pas une excuse aux violences mais un autre révélateur de la haine des banlieues !

https://ripostelaique.com/le-confinement-un-autre-revelateur-de-la-haine-des-cites.html

Tout citoyen doté de bon sens et d’honnêteté ne peut ignorer ce qui se passe réellement en France, parallèlement au Coronavirus ; que ce soit l’injustice du confinement lui-même et les mensonges véhiculés journellement pour discréditer un traitement qui fonctionne (*) et donner du temps à la fabrication de vaccins pour Big Pharma… ou encore ce deux poids–deux mesures pratiqué selon qu’on est ou pas un protégé du de ce gouvernement de poltrons.

Il est du devoir de chacun de s’armer de courage et de peaufiner ses arguments pour tenter inlassablement de faire entendre raison aux plus fragilisés par la propagande officielle qui sévit depuis de longues années, mais n’a jamais été aussi vénéneuse qu’en ce moment.

Josiane Filio, au nom de la liberté d’expression

(*) L’actrice Mylène Demongeot84 ans, atteinte du Covid-19, et traitée à la chloroquine, est guérie.

… Elles étaient quatre, jour et nuit, à me veiller, à me nourrir, à me laver. Ce don de soi réveille vos dernières forces. Tout cela vous aide à survivre, à vivre. Ils m’ont donné aussi de la chloroquine car ils considèrent que le professeur Raoult est une sommité

https://www.lefigaro.fr/cinema/mylene-demongeot-la-force-et-les-soignants-etaient-avec-moi-contre-le-covid-19-20200420

Source : https://ripostelaique.com/covid-19-et-guerillas-urbaines-radio-macron-nous-ment-sur-tout.html



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.