Comment la vie est-elle apparue?

dry_lake_248

Il y a plusieurs gros problèmes avec le concept d’évolution, incluant l’origine de l’homme à partir des singes, l’origine des vertébrés à partir des invertébrés, l’origine des invertébrés à partir d’organismes unicellulaires à noyau, et l’origine de ces cellules avec un noyau à partir de celles sans noyau. Mais le plus gros problème auquel fait face l’évolution est l’origine de même la forme la plus simple forme de vie à partir de produits chimiques non-vivants. Le fossé entre la vie et non-vie est supérieur au fossé entre une cellule unique et un être humain.

Cette énigme a conduit les évolutionnistes de proposer un certain nombre de scénarios, dont aucun n’est pleinement accepté. Cela a conduit certains (y compris le Prix Nobel Francis Crick) à abandonner l’idée que la vie pourrait surgir spontanément par des processus purement naturels ici sur terre, et à proposer que la vie a surgi quelque part ailleurs dans l’espace et est arrivée ici, soit sur une météorite ou sur un vaisseau spatial. Un article intéressant, « The Beginnings of Life on Earth (les débuts de la vie sur Terre) », par le professeur Christian de Duve (lui-même un prix Nobel pour des études sur la complexité de la cellule) révèle la situation désespérée du naturaliste. Publié dans le numéro de septembre-octobre 1995 de l’American Scientist, il offre un bon résumé de la théorie actuelle et suit une nouvelle tendance dangereuse dans la pensée biologique.Examinons certains de ses points.

L’auteur est un scientifique de premier-plan. Il ne cache pas ses présupposés, ni qu’il dissimule des découvertes troublant les histoires ad hoc de l’évolution. « Il est maintenant généralement admis que si la vie est apparue spontanément par processus naturels -une hypothèse nécessaire si nous voulons rester dans le domaine de la science- elle a dû apparaître assez rapidement, plus en l’espace de millénaires ou de siècles, peut-être même moins » (p. 428). Les évolutionnistes ont toujours compté sur des milliards d’années d’événements fortuits pour produire la vie, mais maintenant, il dit que c’était peut-être moins que des « siècles »! Il admet que chaque étape conduisant à la production d’organismes très complexes est encore « très conjecturale, » mais comme un bon naturaliste il s’en tient à la ligne du parti. « Tout signe de téléologie (i.e., dessein intelligent) doit être évité. » « Le récit biblique de la Genèse, » écrit-il, « est maintenant expliqué en termes de conditions physiques et chimiques qui ont prévalu sur la terre il y a près de quatre milliards d’années, quand la vie est supposé avoir commencé. La vie… est une manifestation écrite >
> Le Dr de Duve reconnaît que chaque étape entre les produits chimiques et la vie est extrêmement peu probable, et que les éléments sont interdépendants. Il admet également que même la simple molécule d’ARN, est incroyablement complexe, bien au-delà de la créativité humaine. « Les tentatives d’ingénierie -avec considérablement plus de prévoyance et de soutien technique que le monde prébiotique n’aurait capable- d’une molécule d’ARN capable de catalyser la réplication de l’ARN ont échoué jusqu’ici » (p. 433), mais il insiste pour dire que cela est arrivé. Comment les évolutionnistes osent-ils appeler cela de la science? C’est simplement raconter des histoires au nom de la science, en extrapolant à tort des opérations des systèmes vivants aux origines des systèmes.

Ces nombreuses étapes, « une série d’événements improbables, » devraient le convaincre qu’un tel scénario est non scientifique et tout simplement erroné, mais la vie est ici et doit être expliquée de façon naturaliste, sans Dieu. Aussi, conclut-il, « la vie est une manifestation obligatoire de la matière, » et que « l’univers est rempli de vie. »

Ceux qui ne se prosternent pas devant le dieu du naturalisme scientifique ou de la pensée New Age ne sont pas conduits à de telles sottises. La seule chose étonnante c’est pourquoi d’autres naturalistes permettent-ils à un tel culte éhonté de la nature de continuer au nom de la science. Quand les évolutionnistes honnêtes se lèveront-ils et admettront-ils que « l’empereur est nu »?
* Le Dr Morris est président de l’ICR.

Source : http://www.icr.org/article/how-did-life-originate



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.